Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 09:18
L'homme qui venait du passé
L'homme qui venait du passé

Driss CHRAIBI

 

Roman policier marocain

 

 

L' AUTEUR :

Il est né le 15 juillet 1926 au Maroc et décédé le 1er avril 2007 à Crest dans la Drôme en France. Il était auteur marocain de langue française. Il a étudié la chimie en France où il s'est installé en 1945. Son premier livre est publié en 1954. Il a enseigné la littérature maghrébine à l'Université Laval de Québec. Il a aussi été producteur à la radio et journaliste. Il aborde beaucoup de thèmes dans ses romans : le racisme, le colonialisme, la condition de la femme, la société de consommation, l'islam, les rapports parents-enfants, etc...

 

 

 

LE LIVRE:

 

 

L'homme qui venait du passé (200 pages – 2004) Editions Denoël

 

4ème enquête de l'inspecteur Ali : cette fois-ci il va aller encore plus lentement que d'habitude surtout quand un personnage important du gouvernement marocain lui demande d'enquêter sur un mort trouvé dans un puits et de ne pas faire de vague. Ali mange beaucoup de tajines, fume du kif et réfléchit. Il a un réseau d'informateurs éclectiques : les femmes de ménage, les chauffeurs de taxi, les caïds de la drogue, etc...C'est un jeu de pistes qui le poussera à se tourner vers la France, l'Afghanistan et les Etats-Unis.

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE : entre autres

 

La civilisation, ma mère

Le passé simple

Vu, lu, entendu

Les boucs

La foule

La Mère du Printemps, l'Oum-er-Bia

L'inspecteur Ali

L'inspecteur Ali à Trinity collège

L'inspecteur Ali et la CIA

 

 

 

MON AVIS :

 

J'ai bien aimé l'ambiance du livre, le caractère nonchalant de l'inspecteur Ali. J'ai ressenti la chaleur, les odeurs du Maroc. Intéressant.

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

 

Il se trouve que j'ai récemment essayé une recette de poulet à l'orientale, la voilà. Il faut évidemment aimer le sucré-salé.

 

Poulet à l'orientale à ma façon

 

Prendre 6 hauts de cuisse et enlever la peau. Les faire revenir dans une cocotte avec de l'huile d'olive. Quand elles ont doré, ajouter 100 g d'abricots secs coupés en morceaux, 100 g de citrons confits aussi coupés petits et 100 g de pignons de pin. Couvrir avec du bouillon de poule et laisser mijoter une petite heure. Rectifier l'assaisonnement.

Je l'ai servi avec du riz mais l'accompagnement est au choix.

 


Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'homme qui venait du passé
L'homme qui venait du passé
L'homme qui venait du passé

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens