Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2018 5 20 /07 /juillet /2018 08:18
Mille ans après la guerre
Mille ans après la guerre

Carine FERNANDEZ

 

 

 

Roman

 

 

 

 

 

 

 

L'AUTEURE :

 

 

Elle est née en 1955 à Givors dans le Rhône.

 

Son père est un républicain espagnol réfugié politique.

 

Elle épouse à 16 ans un étudiant saoudien et s'enfuit au Moyen-Orient : Liban, Egypte et Arabie Saoudite.

 

Elle passe son bac en candidate libre au Caire et suit des études de lettres à distance avec l'Université de Lyon.

 

Elle est titulaire de deux thèses de doctorat : William Beckford et le voyage en orient de Gérard de Nerval.

 

Elle a vécu 20 ans au Moyen-Orient et 3 ans aux Etats-Unis.

 

Maintenant elle vit et enseigne à Lyon.

 

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

 

 

 

 

 

 

Mille ans après la guerre (229 pages – 2017)

 

 

Editions Les Escales collection Domaine français.

 

 

 

Sélection Rhône-Alpes pour le

 

Prix Lettres Frontière 2018

 

 

 

 

 

Miguel est un vieil homme solitaire, veuf qui vit dans la cité ouvrière de Tolède.

 

Pour échapper à sa soeur qui veut venir vivre chez lui, il part avec son seul ami, son chien Ramon, pour rejoindre le village de son enfance.

 

Sur la route, il se remémore les souvenirs de jeunesse mais surtout ceux de la guerre civile.

 

Quand il avait 17 ans il a échappé par hasard aux franquistes qui ont fusillé son frère jumeau.

 

Il connait la lutte contre la dictature, les camps d'emprisonnement, les tortures....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

 

Romans :

 

 

La servante abyssine (205)

 

La comédie du Caire (2005)

 

Identités barbares (2014)

 

La saison rouge (2008)

 

Le châtiment des goyaves et autres nouvelles (2014)

 

 

 

Etude :

 

Les oubliés (2003)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

 

 

Une période de l'histoire espagnole que je ne connais pas beaucoup : dans le livre plein de sensibilité et de poésie tout est décrit avec pudeur à travers de vieil homme qui ne parle pas sauf à son chien.

J'ai bien aimé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

 

 

 

Par contre je n'ai pas de recette de cuisine à donner avec le livre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

 

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2018 4 12 /07 /juillet /2018 07:49
S'escrimer à l'aimer
S'escrimer à l'aimer

Laure Mi Hyun CROSET

 

 

Roman suisse

 

 

 

 

 

L'AUTEURE :

 

 

 

Elle est née le 20 octobre 1973 à Séoul en Corée du Sud.

 

Elle a été adoptée par un couple suisse et grandit à Genève.

 

Elle suit des études d'histoire de l'art et de littérature française à

l'Université de Genève.

 

Après ses études, elle voyage beaucoup.

 

Elle écrit pour la presse, travaille en tant que rédactrice et correctrice.

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

Sélection Suisse-Romande

 

 Prix Lettres Frontière 2018

 

 

 

 

 

S'escrimer à l'aimer (50 pages – 2017)

 

 

Editions Uppercut

 

 

 

 

Histoire d'amour épistolaire : une jeune-femme, la trentaine, passe une petite annonce dans un journal “sérieux” pour trouver l'âme soeur.

 

Commence une relation par lettres avec un homme qui correspond en tout point à ce qu'elle attend d'un futur compagnon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

 

Romans :

 

 

Les velléitaires (2010)

 

Polaroïds (2011)

 

On ne dit pas “je” (2014)

 

Le beau monde (2018)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

 

Je l'ai lu en entier, il ne comprend que peu de page. Mais à part une écriture intéressante, le livre ne m'a pas marquée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

 

 

 

Pas de recette en lien avec le livre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

 

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2018 3 04 /07 /juillet /2018 20:29
Une toile large comme le monde
Une toile large comme le monde

Aude SEIGNE

 

 

Roman suisse

 

 

 

 

L'AUTEURE :

 

 

Elle est née en 1985 à Genève.

 

Elle a suivi des études à l'Université de Genève de littérature française et de civilisations Mésopotamiennes.

 

Un Master sur la fragmentation dans la littérature de voyage au 20ème siècle.

 

Elle a voyagé dans au moins 40 pays et adore ça.

 

En 2018, elle collabore au projet Stand-By, un feuilleton littéraire avec des illustrations mettant en dialogue des séries télé contemporaines et la littérature.

 

Elle est rédactrice pour le site Web de la ville de Genève où elle réside.

 

Elle a reçu le prix Nicolas Bouvier du Festival Etonnants Voyageurs à Saint-Malo.

 

Elle est membre du collectif AJAR.

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

Sélection Suisse-Romande

 

 

Prix Lettres Frontière 2018

 

 

 

 

Une toile large comme le monde (236 pages – 2017)

 

 

Editions Zoé

 

 

Le sujet : les câbles sous nos pieds, dans les océans, le flux continu des millions de mails, de renseignements qui transitent chaque seconde.

 

Tous les personnages travaillent plus ou moins avec internet et se remettent en question.

 

Ils veulent se démarquer, s'en défaire.

 

Pourquoi ne pas simplement sectionner les câbles, arrêter ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

 

Documentaire :

 

Voyage en Suisse (2016) en collaboration avec Patrick GILLIERON LOPRENO

 

 

Romans :

 

 

Chroniques de l'Occident nomade (2013)

Les neiges de Damas (2015)

 

 

 

Poésie :

 

Variations sur un hiver amoureux (2009)

 

Série Stand-By (4 épisodes – collectif -2018)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

 

 

J'ai eu du mal à comprendre le livre : le lien entre les différents personnages n'est pas évident tout de suite même si on comprend qu'il s'agit d'internet, de la toile.

 

Je n'ai pas du tout accroché à l'histoire.

 

Puis-je dire que je me suis ennuyée ? Par contre c'est bien écrit.

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

 

 

 

 

 

Pour le coup, je n'ai pas du tout de recette de cuisine en lien avec le livre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
23 juin 2018 6 23 /06 /juin /2018 06:56
O vous, soeurs humaines
O vous, soeurs humaines

Mélanie CHAPPUIS

 

 

Roman

 

 

 

L'AUTEURE :

 

 

Elle est née le 13 janvier 1976 à Bonn en Suisse. Elle a passé son enfance en Amérique Latine et en Afrique de l'ouest. Elle est journaliste à la radio Suisse Romande et tient une chronique dans le magazine économique “Bilan”.

 

Elle est la compagne du dessinateur Zep et vit à Genève.

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

 

 

O vous, soeurs humaines (126 pages – 2017)

 

 

Editions Slatkine et Compagnie

 

 

Sélection Suisse Romande

 

pour le Prix Lettres Frontière 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un livre de nouvelles parlant des femmes : soeurs, amies, mères, filles, grand-mères, etc...

Portraits de femmes tous différents.

Chaque chapître est une histoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Romans que l'on peut trouver en France :

 

 

L'empreinte amoureuse (2016)

 

Des baisers froids comme la lune (2010)

 

Frida (2008)

 

Maculée conception (2013)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

 

Certaines nouvelles m'ont plu, d'autres pas du tout, d'autres m'ont dérangée : j'ai trouvé les textes inégaux et parfois décousus.

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

 

 

Pas de recette de cuisine en lien avec le roman.

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
11 juin 2018 1 11 /06 /juin /2018 08:16
Le cri du diable
Le cri du diable

Damien MURITH

 

 

 

Roman

 

 

 

 

L'AUTEUR :

 

 

Il est né en 1970. Il vit dans le canton de Fribourg en Suisse, est marié et a trois enfants. Il est enseignant. Il a reçu 4 prix littéraires pour son premier livre, “la lune assassinée”, première partie de son cycle des Maudits.

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

 

 

Le cri du diable (119 pages – 2017)

 

 

 

Editions L'âge d'Homme, collection Contemporains

 

 

 

Sélectionné pour le

 

 

 

Prix Lettres Frontière 2018 Suisse Romande

 

 

 

 

Camille est une jeune-femme qui fuit des hommes qui la pourchasse. Elle cherche l'homme idéal. Elle fuit la campagne pour arriver en ville. Camille est une femme d'une jalousie maladive.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

 

 

Romans adultes :

 

 

Cycle des maudits :

 

 

1 – La lune assassinée (2013)

2 – Les mille veuves (2015)

3 – Le cri du diable (2017)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

 

 

Un livre déroutant formé par de petits textes très bien écrits. Je me suis laissée portée par les mots. Par contre, si j'avais lu les deux premiers avant j'aurais mieux compris dès le départ. Un livre particulièrement sombre mais qui marque et qu'on n'oublie pas.

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

 

 

 

Pas de recette de cuisine avec ce livre très court qui doit se laisser digérer.

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost0
8 juin 2018 5 08 /06 /juin /2018 08:21
Trois saisons d'orage
Trois saisons d'orage

Cécile COULON

 

 

Roman

 

 

 

L'AUTEURE :

 

 

Elle est née le 13 juin 1990 à Clermont-Ferrand. Elle a suivi des études en Hypokhâgne et Khâgne à l'Université de Clermont-Ferrand. Actuellement elle poursuit ses études en Lettres Modernes et prépare une thèse “Sport et Littérature”. Elle aime la course à pied, le cinéma, la littérature et la musique.

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

 

 

Trois saisons d'orage (263 pages – 2017)

 

Editions Viviane Hamy

 

 

Sélectionné pour le

 

Prix Lettres Frontière 2018 Rhône-Alpes

 

 

 

 

3 générations sur un même endroit : le village les Fontaines est dynamisé par l'exploitation des carrières de pierre.

Les falaises qui l'entourent s'appellent les Trois-Gueules.

Les gens de la ville en ont peur et la route qui y mène est à peine carrossable.

André, médecin décide de s'y installer.

Bénédict, son fils, sera aussi médecin et y restera. Sa femme Agnès, vient de la ville, mais s'intègrera très bien.

Bérengère leur fille est né dans ce village, elle y a toujours vécu. Elle est amoureuse de Valère, fils de paysan très intelligent.

L'endroit est plein de passions, de fureur, difficile mais plein de charme. On aime ou on déteste, il n'y a pas de juste milieu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Poèmes :

 

Les ronces (2018)

 

Essais :

 

Petit éloge du running (2018)

Les grandes villes n'existent pas (2015)

 

Nouvelles :

 

Douze cordes (2010)

 

Romans adultes :

 

Le coeur du pélican (2016)

Le roi n'a pas sommeil (2014)

Le rire du grand blessé (2015)

méfiez-vous des enfants sages (2010)

les rouflaquettes électriques (2011)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

 

J'ai beaucoup aimé l'écriture mais j'ai trouvé que l'histoire en elle-même manquait de consistance. En fait, c'est la région qui est véritablement le personnage principal du roman.

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

 

 

J'aime beaucoup les lentilles vertes du Puy et c'est la région du Massif Central.

 

 

Velouté aux lentilles vertes

 

 

 

Faire revenir un oignon coupé en morceaux dans une cocotte à l'huile d'olive avec 2 carottes (coupées aussi) et 200 g de lardons (j'utilise des lardons fumés, je trouve qu'ils donnent plus de goût). Ajouter une pomme de terre.

 

 

Rincer 120 g de lentilles vertes et les ajouter aux légumes avec 1l et demi d'eau, 2 cubes de bouillon de volaille, sel, poivre, thym et laurier.

 

 

Porter à ébullition puis baisser le feu et laisser mijoter environ 40 minutes.

 

 

 

 

Mon astuce :

 

Quand j'ai mouliné le velouté après cuisson, je le passe au tamis.

 

Je sais c'est un peu long, mais ça enlève les petites peaux désagréables quand on mange.

 

Cela donne un velouté ultra lisse.

 

 

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

Trois saisons d'orage

Partager cet article

Repost0
23 mai 2018 3 23 /05 /mai /2018 20:12
Transcolorado
Transcolorado

Catherine GUCHER

 

 

Roman

 

 

 

L'AUTEURE :

 

 

Elle est née en 1961 à Chambéry. Elle travaille dans le social pendant 15 ans avant de devenir enseignant-chercheur en Sociologie à Grenoble. Elle est maître de conférence, Directrice de la structure fédérative de recherche santé-société et responsable de l'axe vieillissement-longévité-autonomie.

 

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

 

 

Transcolorado (170 pages - 2017) Editions Gaïa

 

 

Sélectionné pour le prix Lettres Frontière

 

2018-2019 :

 

 

Catégorie Rhône-Alpes.

 

 

Sélectionné pour le prix du premier roman de Chambéry 2018.

 

 

Une jeune-fille abîmée par la vie, prend parfois le bus Transcolorado pour essayer d'oublier pendant le trajet les mauvais souvenirs. Elle va jusqu'à l'arrêt des quatre montagnes et revient. Un jour, elle rencontre Tommy dans le café où elle a l'habitude de boire des café-whiskys souvent sans modération.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

 

Pas d'autre roman pour l'instant mais plusieurs documentaires

 

 

La gérontologie sociale : héritages et réflexions contemporaines (2012)

 

Vivre au grand âge : la dépendance des personnes âgées (2001)

 

Action gérontologie municipale (1998)

 

Regards sur la maladie d'Alzheimer (2013)

 

Retraite et vieillissement : intervention publique et action sociale (2015)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

 

Un premier roman bien écrit : j'ai aimé les trois quarts du livre et puis j'ai trouvé le dernier quart très lent. Un personnage de femme par contre très intéressant.

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

 

Je n'ai eu aucune inspiration cullinaire en lisant le livre.

 

 

Martine M.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
22 mai 2018 2 22 /05 /mai /2018 22:28
25ème édition du Prix LETTRES FRONTIERE : sélection Suisse Romande

Amarres :

 

Marine SKALOVA

 

Editions l'Age d'Homme - 2017

 

Un étranger accoste sur une île dont on ignore le nom, délesté de toutes formes d'attaches. Cette terre, longtemps rêvée, le rejette. Dès son arrivée, il éprouve sa différence. Des signes inquiétants apparaissent, une paranoïa insidieuse s'installe. Un tour de force linguistique, qui, habilement opéré par l'écriture poétique et incisive de l'auteure, confronte le lecteur à son propre rapport à l'autre.

25ème édition du Prix LETTRES FRONTIERE : sélection Suisse Romande

Le cri du Diable

 

Damien MURITH

 

Editions l'Age d'Homme - 2017

 

Le diable crie dans les veines de Camille. Camille est jalousie. Elle cherche en vain celui qui ne la décevra plus et de village en village, de misère en misère, répand son venin. Arrive alors ce jour de foudre où cachés derrière les murs de la grande ville, deux hommes finissent par la retrouver. Après la noirceur de la terre et les profondeurs des tempêtes humaines, la plume vertigineuse de Damien Murith trempe ici dans le poison et achève d'un souffle épique le tragique tryptique que dresse le "Livre des maudits".

25ème édition du Prix LETTRES FRONTIERE : sélection Suisse Romande

Une toile large comme le monde :

 

Aude SEIGNE

 

Zoé éditions - 2017

 

Sous nos trottoirs et nos océans, des millions de mails transitent chaque seconde à travers des câbles qui irriguent le monde. Surfant sur ce flux continu, Pénélope, June, Birgit et Lu Pan mènent leur existence de « millénials » aux quatre coins de la planète. Fascination ou familiarité, dépendance ou dégoût, leur rapport au web oscille, dans leur travail comme dans leur vie amoureuse. En découvrant l’univers de boîtes et de fils qui les relient bien plus concrètement qu’ils n’imaginent, ils élaborent un plan vertigineux pour atteindre leur but commun : mener une existence hors de la Toile.

25ème édition du Prix LETTRES FRONTIERE : sélection Suisse Romande

S'escrimer à l'aimer :

 

Laure MI HYUN CROZET

 

Editions Uppercut - 2017

 

Le plaisir de l’esprit permet-il de se passer du plaisir du corps? Le second ne peut se concevoir sans le premier pour la narratrice de ce court roman construit comme une rencontre d’escrime. Malgré les conseils de ses amies, cette narratrice renonce à recourir au réseau social bleu pour trouver l’âme sœur. Elle opte pour la publication d’une petite annonce dans un journal choisi avec soin. S’ensuit une correspondance avec le prétendant sélectionné, en l’occurrence un journaliste dudit journal tombé sur l’annonce en relisant un de ses papiers.

25ème édition du Prix LETTRES FRONTIERE : sélection Suisse Romande

ô, vous soeurs humaines :

 

Mélanie CHAPPUIS

 

Editions Slatikine et Compagnie

 

Des femmes, rien que des femmes, dépeintes dans toute l’étendue de leur beauté, de leur singularité, de leur désir, de leur jalousie, de leur colère… voilà cette féminité presque universelle que nous raconte Mélanie Chappuis. Qu’elle nous décrit jusque dans les moindres détails, mettant sa plume acérée, parfois légère, parfois militante, parfois cynique au service de celles qu’elle appelle volontiers ses sœurs.

Partager cet article

Repost0
22 mai 2018 2 22 /05 /mai /2018 22:28
25ème édition du Prix LETTRES- FRONTIERE 2018-2019 : sélection Rhône-Alpes

Enfance d'un chaman :

 

Anne SIBRAN

 

Editions Gallimard - 2017

 

«La plante t'envoie parfois le tigre. Il est comme toi, jeune et fougueux, maladroit, la patte large, percluse de griffes. Il saute sur ta poitrine et ton corps s'alourdit. Ton souffle s'éteint presque, tandis qu'il t'emporte, les yeux larges, les babines retroussées.
Tu chasses avec lui. Tu t'embusques. À la nuit, ta prunelle s'élargit et la voix qui s'échappe rugissant de ta gorge résonne si loin que tu t'arrêtes parfois, te retournes... et ne trouves que toi. Cette empreinte ronde sur le sable de la berge. Ce sang lapé comme un lait chaud. Cette dent vivante, impatiente de percer. Que toi, l'enfant tigre.»
Mêlant le fantastique à la réalité d'aujourd'hui, ce roman chamanique étourdissant est porteur d'une spiritualité immédiate et profonde.

25ème édition du Prix LETTRES- FRONTIERE 2018-2019 : sélection Rhône-Alpes

Légende d'un dormeur éveillé :

 

Gaëlle NOHANT

 

Editions Héloïse d'Ormesson - 2017

 

Robert Desnos a vécu mille vies – écrivain, critique de cinéma, chroniqueur radio, résistant de la première heure –, sans jamais se départir de sa soif de liberté. Pour raconter l’histoire extraordinaire de ce dormeur éveillé, Gaëlle Nohant épouse ses pas ; comme si elle avait écouté les battements de son cœur, s’était assise aux terrasses des cafés en compagnie d’Éluard ou de García Lorca, avait tressailli aux anathèmes d’André Breton, fumé l’opium avec Yvonne George, et dansé sur des rythmes endiablés au Bal Blomet aux côtés de Kiki et de Jean-Louis Barrault. S’identifiant à Youki, son grand amour, la romancière accompagne Desnos jusqu’au bout de la nuit.


 

25ème édition du Prix LETTRES- FRONTIERE 2018-2019 : sélection Rhône-Alpes

Transcolorado :

 

Catherine GUCHER

 

Editions Gaïa - 2017

 

Au-dessus des grandes plaines, quand le ciel immense est trop bleu, une fille un peu cabossée par la vie monte dans le bus. Le Transcolorado l'emmène jusqu'à l'arrêt des quatre montagnes, et puis elle rentre. Le jour où Tommy avec sa balafre passe la porte du bar du bout de la route, elle sait que quelque chose s'avance qui peut changer un bout de son existence.


 

25ème édition du Prix LETTRES- FRONTIERE 2018-2019 : sélection Rhône-Alpes

Mille ans après la guerre :

 

Carine FERNANDEZ

 

Editions Les Escales - 2017

 

Medianoche, un Bartleby espagnol.
La guerre civile et les années de franquisme vues d’en bas, du côté des vaincus, par l’œil d’un paysan, un quasi illettré, qui n’a jamais rien possédé, pas même son nom. Il restera sobriqué Medianoche.
Guerre oubliée, avalée, comme le village de Montepalomas, enseveli sous les eaux d’un barrage. Du lac, remonteront les alluvions de la mémoire. Mille ans après la guerre.
L’éveil d’un homme qui s’était contenté de survivre et qui se tient désormais aux confins de sa vie, à la pointe de tous ses échecs. Un pauvre type, que l’existence, la brutalité de la guerre et l’hypocrisie de la dictature, ont forcé à se barricader au fond de lui-même, et qui tentera, dans cette terre où rôdent encore des haines vieilles de plus d’un demi siècle, de trouver une voie vers la rédemption.

25ème édition du Prix LETTRES- FRONTIERE 2018-2019 : sélection Rhône-Alpes

Trois saisons d'orage :

 

Céline COULON

 

Editions Viviane Hamy - 2017

 

Trois générations confrontées à l’Histoire et au fol orgueil des hommes ayant oublié la permanence hiératique de la nature.
Saga portée par la fureur et la passion, Trois Saisons d’orage peint une vision de la seconde partie du XXe siècle placée sous le signe de la fable antique. Les Trois-Gueules, « forteresse de falaises réputée infranchissable », où elle prend racine, sont un espace où le temps est distordu, un lieu qui se resserre à mesure que le monde, autour, s’étend. Si elles happent, régulièrement, un enfant au bord de leurs pics, noient un vieillard dans leurs torrents, écrasent quelques ouvriers sous les chutes de leurs pierres, les villageois n’y peuvent rien ; mais ils l’acceptent, car le reste du temps, elles sont l’antichambre du paradis.

Partager cet article

Repost0
22 mai 2018 2 22 /05 /mai /2018 16:01
La course à l'oubli
La course à l'oubli

Philippe LANGENIEUX-VILLARD

 

Roman

 

 

 

L'AUTEUR :

 

 

Il est né le 20 mai 1955 à Paris. C'est un homme politique et un écrivain français. Il est conseiller en communication chez Véolia Environnement. Maire de la commune d'Allevard depuis 1989, conseiller général d'Auvergne Rhône-Alpes depuis 2016, il est licencié en Droit et diplômé de l'institut politique de Paris. Il est aussi officier de réserve de l'armée de terre et Chevalier des Arts et des Lettres. Il fonde en 1973 le CERPES, Cercle d'Etudes et de Recherches Politiques et Sociales : association qui réunit des étudiants autour de personnalités du monde politique et syndical.

 

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

 

 

La course à l'oubli (158 pages - 2016)

 

Editions Héloïse d'Ormesson

 

 

Sélectionné pour le prix Lettres Frontière 2018

 

Catégorie Rhône-Alpes.

 

 

 

 

 

 

 

1918 : Ahmed Boughera El Ouafi est ouvrier dans les usines Renault à Boulogne Billancourt. Il court tout les jours, s'entraîne pour le Marathon olympique. Il envoie son salaire à sa famille dans le bled en Algérie. Il veut représenter la France aux Jeux Olympiques. Il gagne la médaille d'or à ceux d'Amsterdam en 1928.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE : entre autres

 

 

Romans adultes :

 

Le livreur (2007)

La pomme d'Alan Turing (2013)

 

 

Essais-Etudes-Documentaires :

 

Le dangereux (2018)

Les frères Rattaire (2012)

L'information municipale (1985)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

 

Un roman passionnant : un destin extraordinaire. J'ai été passionnée du début à la fin sans pause. Je n'ai pas pu laisser le livre à partir du moment où je l'ai commencé jusqu'à la fin. Très bien écrit aussi. Une vraie découverte.

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

 

Pas de recette de cuisine mais le livre m'a poussée à aller plus loin dans les recherches sur ce personnage oublié de l'histoire des jeux olympiques.

 

 

 

http://lemag.seinesaintdenis.fr/El-Ouafi-Boughera-le-marathonien-oublie

 

 

 

Un bon site internet qui rend hommage à cet homme d'exception.

 

Martine M.

 

 

 

 

 

La course à l'oubli

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens