Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juillet 2018 4 12 /07 /juillet /2018 07:49
S'escrimer à l'aimer
S'escrimer à l'aimer

Laure Mi Hyun CROSET

 

 

Roman suisse

 

 

 

 

 

L'AUTEURE :

 

 

 

Elle est née le 20 octobre 1973 à Séoul en Corée du Sud.

 

Elle a été adoptée par un couple suisse et grandit à Genève.

 

Elle suit des études d'histoire de l'art et de littérature française à

l'Université de Genève.

 

Après ses études, elle voyage beaucoup.

 

Elle écrit pour la presse, travaille en tant que rédactrice et correctrice.

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

Sélection Suisse-Romande

 

 Prix Lettres Frontière 2018

 

 

 

 

 

S'escrimer à l'aimer (50 pages – 2017)

 

 

Editions Uppercut

 

 

 

 

Histoire d'amour épistolaire : une jeune-femme, la trentaine, passe une petite annonce dans un journal “sérieux” pour trouver l'âme soeur.

 

Commence une relation par lettres avec un homme qui correspond en tout point à ce qu'elle attend d'un futur compagnon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

 

Romans :

 

 

Les velléitaires (2010)

 

Polaroïds (2011)

 

On ne dit pas “je” (2014)

 

Le beau monde (2018)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

 

Je l'ai lu en entier, il ne comprend que peu de page. Mais à part une écriture intéressante, le livre ne m'a pas marquée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

 

 

 

Pas de recette en lien avec le livre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens