Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 07:41
Le jardin arc-en-ciel - Le restaurant de l'amour retrouvé
Le jardin arc-en-ciel - Le restaurant de l'amour retrouvé

Restaurant-amour-retrouve.jpg

 

Ito OGAWA

 

                                                                   

 

Romans japonais

 

 

L'AUTEURE :

 

Elle est née en 1973 au Japon. Elle est connue pour ses livres pour les enfants et ses chansons pour le groupe Fairlife. Le restaurant de l'amour retrouvé est son premier roman qui a connu un tel succès au Japon qu'il a remporté le prix Etalage de la cuisine en 2011 et a été adapté au cinéma par la réalisatrice Mai Tominaga.

 

 

LES LIVRES :

 

 

Le restaurant de l'amour retrouvé

 

 

(243 pages – 2013)

Editions Philippe Picquier

 

Rinco est une jeune-fille de 25 ans. Son petit ami indien est parti un jour sans prévenir, en emportant tout ce qu'il y avait dans leur appartement. Elle n'a plus rien. Elle n'a pas d'autre choix que de revenir vivre chez sa mère dans son village natal. Cet abandon soudain a un impact sur son physique : elle n'a plus de voix, ne peut plus parler. Elle doit communiquer par écrit sur des fiches. Ce que Rinco aime faire avant tout avec grand talent, c'est cuisiner. Elle va utiliser les ressources naturelles de sa région, de sa campagne pour concocter des petits plats à ses clients. Elle ouvre donc un petit restaurant, l'escargot, dans une remise que lui prête sa mère.

Ce travail et ce retour aux origines va lui faire découvrir bien des choses : surtout ses relations avec sa mère, qu'elle déteste, vont changer, évoluer. Elle-même va évoluer et changer.

 

 

Le jardin arc-en-ciel

 

 

(296 pages - 2016) Editions Philippe Picquier

 

Izumi est une jeune mère célibataire, son fils est Sosuke. Elle rencontre une jeune-fille Chiyoko sur le quai d'une gare et grâce à Sosuke qui prend la main de Chiyoko, celle-ci ne se jette pas sous un train. Quelques jours plus tard, elles se rencontrent de nouveau et deviennent amantes. Elles décident de s'enfuir et trouvent refuge dans un village isolé de montagne : elles formeront avec Sosuke la famille Takashima. Chiyoko enceinte en partant donne le jour à une fille Takara. La famille ne se quittera plus et se fera accepter à force de courage et d'initiative par le village.

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Roman adultes :

 

Le ruban

 

 

 

 

MON AVIS :

 

J'ai bien aimé le livre pas forcément à cause de la cuisine (les plats et les ingrédients me sont pour la plupart inconnus), mais grâce à l'écriture que j'ai trouvée fine, légère, agréable à lire. L'histoire est plus profonde que le premier abord et les relations mère-fille intéressantes. Je ne suis pas non plus insensible à la poésie des descriptions des paysages et des aliments. Au final un livre asiatique comme je les aime.

Le jardin arc-en-ciel est plein de poésie également : les relations homosexuelles au Japon bien décrites. Un livre d'espoir pour vaincre tous les préjugés.

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

 

Je ne pourrai pas proposer de recette asiatique même si j'adore cette cuisine ! Rinco cuisine pour le repas de mariage de sa mère, un cochon qu'elles ont élevé, voici donc une recette de filet mignon de porc.

 

 

Porc aux endives

 

 

Faire revenir sur tous les côtés dans une cocotte en fonte un filet mignon de porc. Quand il est bien braisé, ajouter du vin blanc, du poivre et laisser cuire à feu doux environ une demi-heure. Il ne faut pas trop cuire le porc sinon il deviendrait un peu dur.

Pendant ce temps, laver et couper 6 belles endives en petits morceaux. Les faire revenir à la poêle dans de l'huile d'olive avec 2 gros oignons émincés. Quand les endives commencent à rendre du jus, ajouter un peu de vinaigre balsamique et 6 petits morceaux de sucre. Quand le sucre fondra, il absorbera une bonne partie de l'amertume des endives. Quand les endives sont bien tendres, les servir avec le porc coupé en tranches pas trop fines.

Si on veut un peu de sauce avec la viande : quand le porc est cuit, l'enlever de la cocotte, ajouter une petite cuillère de farine et lier le tout. Si il manque du liquide, ajouter un peu de vin blanc. Goûter et rajouter de l'assaisonnement si il faut. Attention le vin blanc demande peu de sel.

 

Porc-aux-endives-1.jpg

 

Porc-aux-endives-2.jpg

 

 

 

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ROMANS ADULTES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens