Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 09:18
Trilogie écossaise
Trilogie écossaise
Trilogie écossaise
Trilogie écossaise

Peter MAY

 

Romans policiers écossais

 

 

L' AUTEUR :

Il est né le 20 décembre 1951 à Glasgow en Ecosse. Il est scénariste de télévision et a été journaliste (nommé à 21 ans « jeune journaliste de l'année). Il se consacre à l'écriture depuis la publication de son premier roman à l'âge de 26 ans. Il est passionné par la Chine et il est membre honoraire de l'Association des Ecrivains de romans policiers à la section de Pékin. Sa série chinoise met en scène la commissaire Li Yan et Margaret Campbell (médecin légiste américaine). Il vit en France dans le Lot et est naturalisé français depuis avril 2016.

 

 

 

 

 

 

LES LIVRES : Trilogie Ecossaise

 

Tome 1 : L'île des chasseurs d'oiseaux (250 pages – 2011) Editions Babel noir

 

 

Fin Mc Leod est inspecteur. Il est envoyé sur l'île de Lewis, son île natale où un meurtre a été commis de la même manière qu'un autre à Edimbourg sur lequel il enquête. Le retour vers le passé est-il la clé de cette enquête ?

 

Tome 2 : L'homme de Lewis (315 pages - 2011) Editions du rouergue, collection Rouergue Noir

 

Fin revient sur l'île : il a démissionné de son poste d'inspecteur et a divorcé de Mona ; leurs fils de 8 ans est mort tué par un chauffard. Fin est à peine arrivé sur l'île qu'on découvre le cors d'un homme assassiné enterré dans la tourbe ; le corps est très bien conservé et serait là depuis au moins 50 ans. C'est encore dans le passa qu'il faudra trouver la solution.

 

Tome 3 : Le braconnier du lac perdu (312 pages - 2012) Editions du Rouergue, collection Rouergue noir.

 

Fin est engagé pour chasser les braconniers qui pillent les eaux sauvages des domaines de pêche. Il découvre avec Whistler un ami de jeunesse un avion avec un cors dedans au fond d'un lac : ce lac s'est vidé à la suite d'un gros orage et l'avion apparaît. Ses amitiés avec amis de jeunesse seront mises à mal et il devra choisir entre eux et la vérité.

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE : entre autres

 

 

 

Série chinoise :

Meurtres à Pékin

Le quatrième sacrifice

Les disparues de Shangaï

Cadavres chinois à Houston

Jeux mortels à Pékin

L'éventreur de Pékin

 

Série Assassins sans visage :

La mort aux quatre tombeaux

Terreur dans les vignes

La trace du sang

 

Autres romans policiers :

Scène de crime virtuelle

L'île du serment

Les fugueurs de Glasgow

Les disparus du phare

 

Documentaire :

L'Ecosse de Peter May : les îles de Lewis

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

J'ai beaucoup aimé l'ambiance des livres et les personnages.

L'Ecosse sauvage, les îles des Hébrides sont bien décrites et envoûtantes.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je ne sais pas trop ce qu'ils mangent en Ecosse mais je pense qu'ils doivent avoir des Bettes.

 

Petits feuilletés aux feuilles de Bettes

 

Laver et essorer des feuilles de bettes et les plonger quelques minutes dans de l'eau bouillante salée. Bien les égoutter et les hacher grossièrement.

Utiliser de la pâte feuilletée toute prête.

Faire des chaussons avec la pâte : dedans mettre les feuilles de bettes hachées, salées et poivrées. Dorer les chaussons au jaune d'oeuf battu et faire cuire sur une plaque couverte de papier sulfurisé huilé à four chaud thermostat 7 (180°) pendant une vingtaine de minutes.

Servir chaud avec une bonne salade bien assaisonnée.

C'est une bonne recette aussi pour faire aimer ce légumes aux enfants.

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

Trilogie écossaise
Trilogie écossaise
Trilogie écossaise

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ROMANS POLICIERS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens