Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2016 6 27 /02 /février /2016 09:00
Avec cette neige grise et sale
Avec cette neige grise et sale

Ch'oe Yun

 

Roman adultes coréen

 

 

L'AUTEURE :

Elle est née le 3 juillet 1953 à Séoul en Corée du Sud. Elle a reçu les deux plus grands prix littéraires de son pays pour son œuvre. Elle est professeur de Littérature et traductrice du français. Elle vit à Séoul.

 

LE LIVRE : Avec cette neige grise et sale (78 pages - 1995) Editions Actes Sud

 

L'étudiante Kang fait la connaissance d'un imprimeur An, un contestataire. Le travail qu'elle fait pour lui la nourrit et lui ouvre aussi l'esprit. Mais ce qui devait arriver, arriva : ils sont arrêtés à part elle qui n'était pas encore dans l'imprimerie. Elle reste seule dans sa petite chambre louée en ayant peur qu'on vienne la chercher. Mais le temps passe et seule une jeune-fille se présente envoyée par An qui a pu s'échapper à la campagne. Kang lui donne son passeport et elle peut s'enfuir. C'est dans un article 20 ans plus tard que Kang apprend la mort de cette jeune-fille.

Ce roman parle de solitude et surtout d'espoir.

 

 

BIBLIOGRAPHIE : entre autres

Romans adultes :

Là-bas sans bruit tombe un pétale

Poétique de la soif

Il surveille son père

Notre héros défiguré

Le Poète

L'oiseau aux ailes d'or

L'hiver, cette année là

L'île anonyme

L'île Io

Ce paradis qui est le vôtre

La petite balle lancée par un nain

Sous le ciel, la paix

 

MON AVIS :

Un petit roman qui prend le lecteur par l'écriture d'abord et ensuite par l'histoire. La poésie des mots m'a séduite. J'ai apprécié. Texte court mais intense.

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

 

Pas de recette à donner.

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens