Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 08:27
Traînée de poudre - Monnaie de sang - Inhumaine - Chaos
Traînée de poudre - Monnaie de sang - Inhumaine - Chaos
Traînée de poudre - Monnaie de sang - Inhumaine - Chaos
Traînée de poudre - Monnaie de sang - Inhumaine - Chaos
Traînée de poudre - Monnaie de sang - Inhumaine - Chaos

Patricia CORNWELL

 

Roman policier américain

 

L'AUTEURE :

cf Zoom sur l'auteure.

 

 

 

LES LIVRES : Traînée de poudre (478 pages - 2014)

Nouvelle enquête de Kay Scarpetta : le meurtre d'une jeune-femme sur le campus du Massachusetts Institute of Technology à Boston va entraîner Kay, son mari agent du FBI, Benton, sa nièce et l'inévitable policier Marino à soupçonner le FB I de corruption et d'assassinats. Il faudra être très prudent pour que Benton ne subisse pas les conséquences de cette enquête difficile.

Monnaie de sang

 

(456 pages - 2015) Editions des Deux Terres

La suite des enquêtes de Kay Scarpetta : cette fois-ci la famille entière de Kay est menacée. Tout devient plus personnel.

 

Inhumaine : (495 pages - 2016) Editions Des Deux Terres

 

Le livre est vraiment centré sur Carrie : comment elle arrive à manipuler tout le monde et on sent l'angoisse de Kay pour sa famille. Ils sont tous à la limite de franchir les derniers pas qui pourraient les faire basculer de l'autre côté des lois.

 

Chaos : (427 pages - 2017) Editions Des Deux Terres

 

Kay Scarpetta était en train de dîner tranquillement avec son mari Benton au restaurant quand on l'appelle pour une scène de crime. Toute l'ambiance du livre est centrée sur la chaleur, le mal-être de Kay, ses doutes sur ce crime et surtout la difficulté de trouver l'arme du crime très nouvelle et encore jamais employée. Carrie, l'éternelle ennemie, est-elle encore derrière toute cette machination ?

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

cf Zoom sur l'auteure.

 

 

MON AVIS :

Comme d'habitude, plein de rebondissements, de surprises et surtout toujours le mauvais côté de l'homme. Depuis plusieurs livres, Patricia Cornwell mêle intimement la vie privée de Kay et de son mari Benton aux enquêtes. Cela ajoute du suspense mais au détriment des enquêtes elles-mêmes. Attention, la fin de "Monnaie de sang" est surprenante.

On se demande quand même dans "Inhumaine" quand est-ce qu'ils arriveront à se débarrasser de la menace "Carrie".

Chaos décortique avec énormément de précisions la démarche d'une enquête sur une scène de crime. Intéressant et enfin une solution pour éliminer Carrie.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Kay et son mari sont très bio et mangent beaucoup de légumes. Je vais proposer une recette de carottes aux raisins secs.

Faire tremper 100 g de raisins secs blonds dans un bol d'eau chaude pendant 15 minutes.

Eplucher et émincer en fines rondelles 2 kg de carottes. Les faire cuire à l'eau bouillante pas complètement, elles doivent encore être un peu croquantes.

Ensuite, faire revenir les carottes dans une sauteuse avec un bon morceau de beurre salé et un peu d'huile de tournesol. Mélanger bien pour que les carottes s'imprègnent du beurre. Ajouter les raisins égouttés, saler, poivrer et couvrir. Faire cuire tout doucement pendant 15 minutes environ. Les carottes vont terminer de cuire. Saupoudrer de persil haché frais avant de servir.

Ces carottes accompagnent bien un filet mignon ou un rôti de porc. Il faut aimer le sucré-salé.

 

 

 

 

Martine M.

 

Traînée de poudre - Monnaie de sang - Inhumaine - Chaos
Traînée de poudre - Monnaie de sang - Inhumaine - Chaos
Traînée de poudre - Monnaie de sang - Inhumaine - Chaos
Traînée de poudre - Monnaie de sang - Inhumaine - Chaos

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens