Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 09:47
Le Français de Roseville

Ahmed TIAB

 

Roman policier algérien

 

 

L'AUTEUR :

 

Il est né en 1965 à Oran en Algérie. Il enseigne et vit à Nyons en France depuis les années 90. Il retourne en Algérie tous les deux ans environ. Avec le roman il est sélectionné pour le prix Landerneau et le grand Prix de littérature policière en 2016.

 

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

 

 

Le Français de Roseville (300 pages - 2016)

Editions de l'Aube Noire

 

Sélection Rhône-Alpes pour

 

le Prix Lettres Frontière 2018

 

 

 

 

 

 

 

Oran : le commissaire Kémal Fadil est amoureux d'une nigériane et vit avec sa mère en bonne entente. Il est appelé sur le chantier de rénovation concernant le quartier de la Marine à Oran. On a découvert les restes d'un enfant et d'un adulte enterrés au pied d'un arbre. Les squelettes datent visiblement des années 60. Le commissaire devra remonter dans l'histoire de l'Algérie des années 50 et 60 avec toutes les difficultés et douleurs que cela comporte pour résoudre cette affaire. Un voyage en France sera nécessaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Romans :

 

Gymnopétrie d'une disparue

Le désert ou la mer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

Excellentissime ! J'ai adoré l'écriture, l'histoire, les protagonistes. Pour une fois, on y parle de la guerre d'Algérie, des rapports avec la France et de la vie de la population sur plusieurs périodes. Très intéressant, l'intrigue très bien menée. Je n'ai pas pu lâcher le livre avant de l'avoir terminé.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

Quelques liens pour mieux comprendre l'histoire de ce pays et quelques photos d'Oran.

Je ne connais vraiment rien à la cuisine algérienne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost0
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 08:15
L'Oracle della Luna - La Parole perdue
L'Oracle della Luna - La Parole perdue

luna

 

Frédéric LENOIR

 

                                                                                                          

Romans policiers historiques ésotériques

 

L'AUTEUR :

 

Il est né le 03 juin 1962 à Madagascar.

Il est journaliste et docteur de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales avec une thèse sur le bouddhisme. Il a passé 3 ans dans la Communauté Saint-Jean en tant que Frère Nathanaël. Il dirige depuis 2004 la rédaction du magazine « Le monde des religions ». Depuis 2009, il anime et produit l’émission sur France Culture : les racines du ciel. Il est co-fondateur de l’association Environnement sans Frontières très engagée dans la cause écologique. Il a aussi publié de nombreux essais.

 

 

LES LIVRES : 

 

L’Oracle della Luna

Nous sommes au 16ème siècle. Giovanni est un paysan d’Italie qui tombe amoureux de la petite-fille du Doge de Venise. Giovanni n’a pas l’âme d’un paysan, il est rêveur, épris d’aventures et surtout se pose beaucoup de questions sur le monde. Il va partir, faire des rencontres déterminantes pour son éducation, trouver Eléna, la reperdre, voyager, devenir ermite, moine, peintre d’icônes, astrologue… libre penseur ?

 

La Parole perdue :

 

Basilique de Vézelay en Bourgogne : Johanna est une archéologue médiéviste. Elle tente d'établir la vérité sur les origines du culte de la sainte Marie-Madeleine. Un de ses collègues spécialiste de Pompéi l'appelle car plusieurs meurtres se produisent sur son site de fouilles. Et puis Romane, la petite fille de Johanna tombe sérieusement malade. Une course contre la montre pour la sauver commence. Quel est le rapporte entre Pompéi et Vézelay ?

 

 

MON AVIS : 

J’aime beaucoup les livres de Frédéric Lenoir car ils sont toujours très bien documentés, apportent énormément de précisions en plus de la trame de l’histoire et des personnages intéressants. En l'occurence, dans l'Oracle della Luna, ce sont les religions dominantes de l'époque qui sont passées au crible avec beaucoup de références et d'explications très claires. On voyage beaucoup dans le roman.

La parole perdue entraîne le lecteur à découvrir la parole divine. Jésus a-t-il vraiment écrit des mots dans le sable ?

 

BIBLIOGRAPHIE :

Romans :

Le secret

La promesse de l'ange

               

               

Bande dessinée adultes : La prophétie des deux mondes (4 tomes) avec Alexis Chabert

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

J’ai terminé le roman en cuisinant pour le dimanche midi un plat que je fais souvent et qui plaît beaucoup :

filet mignon de porc au gorgonzola

 

Faire revenir le filet mignon dans un peu d’huile et de beurre dans une cocotte en fonte ; quand il est presque cuit, le sortir et le couper en tranches et le laisser reposer sur la planche.

Pendant ce temps, ajouter dans la cocotte, deux cuillères à soupe de moutarde, du gorgonzola (environ 150 g) coupé en petits morceaux et de la crème fraîche liquide. Laisser fondre le fromage sans oublier de poivrer. Ne pas saler, car le fromage est déjà un peu salé. Remettre les morceaux de viande et réchauffer tout doucement. Servir avec une purée maison bien relevée de noix de muscade ou des pommes de terre roses cuites à la vapeur.

 

Filet-mignon-au-gorgonzola-1.jpg

 

 

Martine M.

L'Oracle della Luna - La Parole perdue
L'Oracle della Luna - La Parole perdue
L'Oracle della Luna - La Parole perdue

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 21:20
Block 46 - Mör
Block 46 - Mör
Block 46 - Mör

Johana GUSTAWSSON

 

Romans policiers

 

 

L' AUTEURE  :

Elle est née en 1978 à Marseille. Elle a fait des études de Sciences Politiques ; elle a été journaliste pour la télévision et la presse françaises. Son grand-père paternel était un héros de la résistance et déporté à Buchenwald. Elle adore les romans policiers. Pour son roman, elle a été en contact avec des profilers et un enquêteur de scènes de crimes suédois. Elle vit à Londres avec son mari et son fils.

 

 

 

 

 

 

 

LES LIVRES :

 

Block 46 (329 pages - 2015) Editions Bragelonne Collection Thriller

Premier roman

 

 

 

 

Falkenberg Suède : une femme est retrouvée assassinée et mutilée. Le commissaire Bergström se retrouve avec une victime anglaise qui avait une maison à Falkenberg. Lynn était l'amie de l'écrivaine Alexis Castells qui connaît Emily Roy, profileuse, qui enquête sur des crimes à Londres : de jeunes-garçons sont retrouvés mutilés de la même manière.

Parallèlement à ces enquêtes, des chapitres sont consacrés au camp de concentration de Buchenwald. Erich Ebner est un jeune médecin allemand déporté ; il intègre l'unité du Block 46 du Docteur Fleischer qui y mène des expériences sur des cadavres.

Quel est le rapport entre ce qui s'est passé en 1944 et les enquêtes anglaises et suédoises ?

 

 

Mör (309 pages - 2017) Editions Bragelonne, collection Thriller

 

Torvsjön : 16 juillet 2015 sur les bords d'un lac en suède : une femme est retrouvée morte, le cadavre dépecé à certains endroits de son corps. La profileuse Emily Roy va se mêler de l'enquête aussi bien à Londres, où l'actrice Julianne Bell a été enlevée qu'en Suède. Ce crime ressemble à ceux perpétrés par richard Hemfield enfermé à vie dans un hôpital psychiatrique.

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

Aucun autre roman pour l'instant.

 

 

 

 

MON AVIS :

Un roman policier passionnant : est-on prédestiné à devenir psychopathe ou le passé et l'éducation sont-ils décisifs dans le processus ? J'ai trouvé que la démarche ressemblait fortement à celle que décrit Maxime Chattam dans son dernier roman "que ta volonté soit faite".

Dans le deuxième roman, le suspense est tenu jusqu'aux dernières pages qui m'ont totalement prise par surprise !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Pas de recette de cuisine mais un lien vers un site internet fournissant toutes les explications du Camp de Buchenwald, l'Association française Buchenwald.

C'est vrai que le deuxième roman peut "couper l'appétit " comme c'est écrit sur la quatrième de couverture. (Résumé au dos du livre).

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 07:41
Le jardin arc-en-ciel - Le restaurant de l'amour retrouvé
Le jardin arc-en-ciel - Le restaurant de l'amour retrouvé

Restaurant-amour-retrouve.jpg

 

Ito OGAWA

 

                                                                   

 

Romans japonais

 

 

L'AUTEURE :

 

Elle est née en 1973 au Japon. Elle est connue pour ses livres pour les enfants et ses chansons pour le groupe Fairlife. Le restaurant de l'amour retrouvé est son premier roman qui a connu un tel succès au Japon qu'il a remporté le prix Etalage de la cuisine en 2011 et a été adapté au cinéma par la réalisatrice Mai Tominaga.

 

 

LES LIVRES :

 

 

Le restaurant de l'amour retrouvé

 

 

(243 pages – 2013)

Editions Philippe Picquier

 

Rinco est une jeune-fille de 25 ans. Son petit ami indien est parti un jour sans prévenir, en emportant tout ce qu'il y avait dans leur appartement. Elle n'a plus rien. Elle n'a pas d'autre choix que de revenir vivre chez sa mère dans son village natal. Cet abandon soudain a un impact sur son physique : elle n'a plus de voix, ne peut plus parler. Elle doit communiquer par écrit sur des fiches. Ce que Rinco aime faire avant tout avec grand talent, c'est cuisiner. Elle va utiliser les ressources naturelles de sa région, de sa campagne pour concocter des petits plats à ses clients. Elle ouvre donc un petit restaurant, l'escargot, dans une remise que lui prête sa mère.

Ce travail et ce retour aux origines va lui faire découvrir bien des choses : surtout ses relations avec sa mère, qu'elle déteste, vont changer, évoluer. Elle-même va évoluer et changer.

 

 

Le jardin arc-en-ciel

 

 

(296 pages - 2016) Editions Philippe Picquier

 

Izumi est une jeune mère célibataire, son fils est Sosuke. Elle rencontre une jeune-fille Chiyoko sur le quai d'une gare et grâce à Sosuke qui prend la main de Chiyoko, celle-ci ne se jette pas sous un train. Quelques jours plus tard, elles se rencontrent de nouveau et deviennent amantes. Elles décident de s'enfuir et trouvent refuge dans un village isolé de montagne : elles formeront avec Sosuke la famille Takashima. Chiyoko enceinte en partant donne le jour à une fille Takara. La famille ne se quittera plus et se fera accepter à force de courage et d'initiative par le village.

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Roman adultes :

 

Le ruban

 

 

 

 

MON AVIS :

 

J'ai bien aimé le livre pas forcément à cause de la cuisine (les plats et les ingrédients me sont pour la plupart inconnus), mais grâce à l'écriture que j'ai trouvée fine, légère, agréable à lire. L'histoire est plus profonde que le premier abord et les relations mère-fille intéressantes. Je ne suis pas non plus insensible à la poésie des descriptions des paysages et des aliments. Au final un livre asiatique comme je les aime.

Le jardin arc-en-ciel est plein de poésie également : les relations homosexuelles au Japon bien décrites. Un livre d'espoir pour vaincre tous les préjugés.

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

 

Je ne pourrai pas proposer de recette asiatique même si j'adore cette cuisine ! Rinco cuisine pour le repas de mariage de sa mère, un cochon qu'elles ont élevé, voici donc une recette de filet mignon de porc.

 

 

Porc aux endives

 

 

Faire revenir sur tous les côtés dans une cocotte en fonte un filet mignon de porc. Quand il est bien braisé, ajouter du vin blanc, du poivre et laisser cuire à feu doux environ une demi-heure. Il ne faut pas trop cuire le porc sinon il deviendrait un peu dur.

Pendant ce temps, laver et couper 6 belles endives en petits morceaux. Les faire revenir à la poêle dans de l'huile d'olive avec 2 gros oignons émincés. Quand les endives commencent à rendre du jus, ajouter un peu de vinaigre balsamique et 6 petits morceaux de sucre. Quand le sucre fondra, il absorbera une bonne partie de l'amertume des endives. Quand les endives sont bien tendres, les servir avec le porc coupé en tranches pas trop fines.

Si on veut un peu de sauce avec la viande : quand le porc est cuit, l'enlever de la cocotte, ajouter une petite cuillère de farine et lier le tout. Si il manque du liquide, ajouter un peu de vin blanc. Goûter et rajouter de l'assaisonnement si il faut. Attention le vin blanc demande peu de sel.

 

Porc-aux-endives-1.jpg

 

Porc-aux-endives-2.jpg

 

 

 

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost0
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 09:11
Marcher droit, tourner en rond
Marcher droit, tourner en rond

Emmanuel VENET

 

Roman

 

 

L'AUTEUR :

 

Il est né en 1959 à Oullins. Il est psychiatre à l'hôpital du Vinatier depuis 1989 et il vit à Lyon.

Il a reçu le prix Fémina des Lycéens.

 

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

 

 

Marcher droit, tourner en rond (123 pages - 2016) Editions Verdier

 

Sélection Rhône-Alpes pour

 

le Prix Lettres Frontière 2018

 

 

 

 

 

 

 

Le narrateur est atteint du syndrome d'Asperger, une forme d'autisme. Il se trouve à l'enterrement de sa grand-mère qui aurait eu 100 ans quelques jours plus tard. Il ne supporte pas l'hypocrisie de cet événement et c'est l'occasion pour lui de faire le point sur sa situation, sa famille. Il aime le scrabble, les catastrophes aériennes, la logique et une camarade de lycée qu'il n'a plus vue depuis 30 ans. Sans complaisance et sans état d'âme, il dissèque les mensonges et l'illogisme de la vie de tous les jours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Romans :

 

Plaise au tribunal

Rien

Gaston Ferdière, psychiatre d'Antonin Artaud

 

Essai :

Précis de médecine imaginaire

 

Récit :

Portrait de fleuve

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

Je l'ai lu en entier, mais je n'ai pas aimé. J'ai trouvé l'écriture « empoulée » mais par contre je comprends que certains lecteurs puissent aimer le livre. Le sujet « parle » sûrement à beaucoup.

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

Je n'ai pas du tout pensé à la cuisine en lisant le roman.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 07:22
Série La Passe-Miroir
Série La Passe-Miroir
Série La Passe-Miroir
Série La Passe-Miroir

Christelle DABOS

 

 

Roman fantastique ados

 

 

 

L' AUTEURE :

 

Elle est née en 1980 sur la Côte-d'Azur. Elle s'installe en Belgique et entame des études de bibliothécaire. Mais elle tombe gravement malade et souffre sur son lit d'hôpital. Elle commence à écrire pour oublier la douleur, les jours trop longs et l'environnement déprimant. Elle s'inscrit au concours organisé par Gallimard Jeunesse et Télérama créé en 2012 ouvert à tous et destiné à récompenser un premier roman jeunesse. Ils reçoivent en 2013, 1362 textes et Christelle Dabos est désignée gagnante avec le premier tome de sa tétralogie (4 tomes) La Passe-Miroir.

 

 

 

 

 

 

 

LES LIVRES :

 

 

Série La Passe-Miroir

 

 

 

Tome 1 : les fiancés de l'hiver (519 pages - 2013) Editions Gallimard Jeunesse

 

Lauréat du Prix Gallimard Jeunesse du premier roman 2013

Prix littéraire des collégiens de l'Herault 2014

Prix Elbakin 2014 catégorie jeunesse

 

 

 

Ophélie est une liseuse : si elle touche un objet avec ses doigts nus, elle peut lire le passé de celui-ci et de ceux qui l'ont touché. Elle a aussi le don de traverser les miroirs. Elle vit sur l'arche d'Anima avec sa famille et s'occupe d'un musée d'objets anciens. On l'oblige à se fiancer avec Thorn, du clan des dragons, venu de la Citacielle, capitale flottante de l'arche du Pôle. Pourquoi a-t-elle été choisie ?

 

Tome 2 : les disparus du Clairdelune (551 pages – 2015) Editions Gallimard Jeunesse

 

Ophélie a été promue vice-conteuse par l'esprit de l'arche, Farouk. Mais elle découvre les haines, les complots qui sévissent à la cour. Peut-elle compter sur son fiancé, Thorn l'intendant de la Citacielle ? Peut-elle lui faire confiance ? De mystérieuses disparitions liées aux sabliers de la Grande Architecte l'entraînent au-delà des illusions du Pôle. Aimera-t-elle ce qu'elle va découvrir ?

 

Tome 3 : la mémoire de Babel (483 pages - 2017) Editions Gallimard Jeunesse

 

Ophélie se morfond sur Anima : Thorn lui manque. Elle a l'opportunité de se rendre sur Babel sous une fausse identité. Elle veut devenir coureuse pour accéder à la Mémoire de Babel pour retrouver Thorn et contrer Dieu.

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Premiers romans de l'auteure

 

 

MON AVIS :

 

Dès la première page de chaque roman, impossible de lâcher les livres ! Passionnant, inventif, original et une héroïne semblant bien fragile ! Mais les apparences sont trompeuses ! J'attends avec impatience les tomes 3 et 4.

Le tome 3 est aussi bon que les deux premiers : j'ai été dans l'impossibilité de le lâcher avant de l'avoir terminé !

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

J'ai fait un nouveau gâteau pendant que je lisais les livres et j'avoue que je me suis régalée (aussi bien avec le gâteau qu'avec les livres) avec une bonne tasse de thé.

 

Gâteau moelleux aux pommes et au vin blanc

 

Bien mélanger 200 g de sucre roux et 3 œufs entiers. Faire fondre doucement 100 g de beurre et le rajouter. Tamiser 350 g de farine et un sachet de levure chimique. Mélanger à la préparation. Ajouter 125 ml de lait et 125 ml de vin blanc. Eplucher environ 1 kg de pommes et les couper en petits dés. Les incorporer à la pâte. Remplir un moule à manqué beurré au ¾ et faire cuire à four chaud thermostat 7 (190°) pendant 45 minutes. Vérifier avec la pointe d'un couteau : si elle ressort sèche, le gâteau est cuit. Faire refroidir sur une grille.

 

 

 

 

 

Martine M.

Série La Passe-Miroir
Série La Passe-Miroir
Série La Passe-Miroir
Série La Passe-Miroir

Partager cet article

Repost0
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 09:37
Les cruelles étoiles de la nuit
Les cruelles étoiles de la nuit

Kjill ERIKSSON

 

Roman policier suédois

 

 

L'AUTEUR :

 

Il est né en 1953 à Uppsala en Suède. A la suite d'un reportage qu'il réalise sur la vie d'agriculteur, il devient écrivain. Il a reçu le prix du meilleur premier roman suédois et le Prix du meilleur roman policier suédois.

 

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

5ème enquête de la commissaire Ann Lindell

 

Les cruelles étoiles de la nuit (382 pages - 2012) Editions Gaïa, collection Gaïa polar

 

 

 

 

 

 

 

Uppsala automne 2004 : Laura est une jeune-femme de 35 ans et signale la disparition de son père, universitaire à la retraite et qui est toujours un vrai tyran domestique.

Ann enquête sur les assassinats d'agriculteurs à la retraite. Quel lien existe-t-il entre eux ? Ann marche à l'instinct : elle s'occupe aussi seule de son fils Erik, ce qui n'est pas facile avec son métier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Romans policiers

 

La terre peut bien se fissurer

La princesse du Burundi

le cri de l'engoulevent

Le cercueil de pierre

L'homme des montagnes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

Un roman bien écrit, avec du suspense. Du pur policier suédois intéressant comme d'habitude.

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

Je n'y connais vraiment rien en cuisine suédoise et je n'ai rien cuisiné dernièrement qui pourrait s'en approcher ne serait-ce qu'un peu.

 

Par contre un lien internet vers la ville d'Uppsala en Suède.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost0
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 08:40
Les contes défaits
Les contes défaits

Oscar LALO

 

Roman

 

 

L'AUTEUR :

 

Ecrivain français qui écrit des plaidoiries, des cours de droit, des chansons, des scénarii et un premier roman qui ne laisse absolument pas indifférent.

Je n'ai vraiment rien trouvé d'autre sur cet auteur sur internet. Dommage !

 

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

Les contes défaits (235 pages - 2016) Editions Belfond

 

Sélection Suisse-Romande pour le prix

 

Lettres Frontière 2018

 

1er roman de l'auteur.

 

 

 

 

 

Le « home », sorte de colonie de vacances pour enfants de familles aisées. Les parents pensent que leurs enfants sont bien accueillis : ils payent cher cet établissement. Mais l'envers du décor est abominable : une directrice autoritaire et qui ferme les yeux sur les « actions » de son mari très « paternaliste » envers les enfants. Un enfer qui durera longtemps, marquera à jamais ces enfants qui ne pourront pas vraiment devenir adultes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Pas d'autres romans pour l'instant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

Un sujet tabou, très difficile. Comment décrire l'indicible horreur de ces enfances gâchées, irrémédiablement perdues. Avec Oscar Lalo, c'est possible sans tomber dans le misérabilisme. Un roman fort, poignant, coup de poing qui ne peut pas être ignoré. Et puis, ce qui m'a marquée, c'est le silence : le silence de ces petits qui ne peuvent en parler à personne !

D'accord j'ai aimé la première partie, mais moins les dernières.

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

Pas de recette de cuisine.

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 08:38
Tout est à moi, dit la poussière
Tout est à moi, dit la poussière

Arthur BERNARD

 

Roman

 

 

L'AUTEUR :

 

Il est né à Valence le 11 juin 1940. Il a suivi des études à Valence, puis à Grenoble et enfin à Paris. Il a été chercheur à la Maison des Sciences de l'Homme. Il enseigne l'histoire des idées politiques et celle des mentalités à l'Institut Politique de Grenoble. Son premier roman a été publié en 1988. Il publie ses travaux universitaires sous son vrai nom, Jean-Pierre Arthur BERNARD et ses romans sous celui de Arthur BERNARD.

 

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

Tout est à moi, dit la poussière (235 pages - 2016) Editions Champ Vallon

 

Sélection Rhône-Alpes pour le prix

 

Lettres Frontière 2018

 

 

 

 

 

Le narrateur, Arthur Bernard, cherche un homonyme sur internet et trouve Arthur Ferdinand Bernard, apprenti relieur à Paris en 1890. Il cherche à voler et à tuer une vieille dame pour son argent et se retrouve condamné à perpétuité au bagne de Nouvelle-Calédonie. Son métier lui servira de rédemption et il se lancera aussi dans la construction de cerfs-volants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Romans adultes :

La chute des graves

La guerre avec ma mère

L'oubli de la natation

Gaby et son maître

Gaby grandit

Le désespoir du peintre

C'était pire avant

Les parapets de l'Europe

Ernest, Ernest

Paris en 2040

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

Je n'ai pas du tout aimé le livre : l'histoire au départ est originale, mais alors l'écriture m'a fortement déplu et j'ai failli fermer le livre plus d'une fois.

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

Quand je n'aime pas le livre, aucune recette de cuisine ne me vient à l'esprit.

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

 

Partager cet article

Repost0
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 09:17
L'homme à l'oeil de diamant
L'homme à l'oeil de diamant

Ian MANOOK

 

Roman jeunesse fantastique-aventures

 

 

L'AUTEUR :

 

cf article précédent

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

Série Tarko

 

Tome 1 : l'homme à l'oeil de diamant (266 pages - 2016) Editions Atacas

 

 

 

 

 

Tarko est un jeune-garçon qui a une sœur Lou plus jeune mais tellement plus débrouillarde et savante ! Ils sont dans un avion pour chercher leurs parents quand un orage violent les oblige à s'écraser dans la jungle amazonienne. Tarko n'est vraiment pas courageux mais il y a de quoi : les mygales, les serpents, les piranhas, les indiens invisibles et pour couronner le tout, ils tombent lui et sa sœur nez à nez avec des dinosaures !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Cf article précédent

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

Amusant, le personnage narrateur, Tarko, prend à témoin le lecteur et discute avec lui. Un roman d'aventures que les jeunes aimeront sûrement.

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

Une recette de dessert avec des pruneaux : un classique de la pâtisserie mais un bon moyen de faire aimer les pruneaux aux jeunes.

 

Far aux pruneaux

 

 

350 g de pruneaux dénoyautés.

Chauffer un demi litre de lait dans une casserole et le laisser tiédir.

Mélanger dans un grand saladier 5 œufs entiers avec 100 g de sucre semoule, 100 g de farine tamisée et ajouter le lait tiède. Ajouter un peu de rhum, juste pour parfumer et un peu de vanille liquide.

Beurrer un plat en verre, répartir les pruneaux et ensuite ajouter la préparation au lait.

Faire cuire à four chaud thermostat 5 (170°) pendant 35 minutes environ.

Le flan va gonfler et redescendre quand il sera froid.

J'aime bien le déguster encore tiède car j'adore les pruneaux chauds. Mais c'est très bon aussi froid.

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

 

 

 

 

L'homme à l'oeil de diamant
L'homme à l'oeil de diamant
L'homme à l'oeil de diamant
L'homme à l'oeil de diamant
L'homme à l'oeil de diamant

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens