Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 09:36

sollogoub.jpg

 

Tania SOLLOGOUB

                                                                                             images (3)

Roman ados

L’auteure :

Elle vit et travaille à Paris et en Russie.

Elle est responsable Master chez Sciences-Po.

 

 

Le livre : Au pays des pierres de lune

Une jeune-fille de 13 ans (on ne connaît pas son prénom) va tous les ans aux vacances de février chez sa grand-mère Babou qui vit dans un HLM de Boulogne-Billancourt. Elle nourrit sa petite-fille d’histoires russes, de fantaisie et d’exubérance. Dans ce HLM qui est très cosmopolite, tout le monde se connaît, se parle, s’entr’aide. Chez les arrières-grands-parents c’est l’apéritif tous les soirs et ceux qui veulent peuvent venir écouter la chasse à l’ours ou d’autres histoires. La petite-fille de Babou y rencontre Boris et tombe amoureuse pour la première fois. Ils vont passer des vacances formidables à se promener en ville ou dans le bois de Boulogne. Elle va apprendre à grimper aux arbres, à voler de petits objets dans les magasins. Bien qu’il ne se passe absolument rien entre eux, elle n’oubliera jamais Boris et ces vacances.

Babou, qui a senti que sa petite-fille grandissait, lui donnera à la fin de son séjour la bague sertie d’une pierre de lune qu’elle porte en permanence.

 

 

Mon avis :

J’ai bien aimé l’écriture et surtout la fantaisie qui se dégage dans ce roman. Il donne envie de connaître cette famille, d’en faire partie. J’ai eu le sentiment que l’auteure voulait partager avec les lecteurs cette exubérance, cette générosité du caractère russe. Mission accomplie !

 

 

Bibliographie :

Romans ados et jeunesse :

Il y avait un garçon de mon âge juste en dessous de chez nous

James le lapin qui en savait trop

Les babouins du baobab

Essai : économie du risque pays en collaboration avec Nicolas Meunier

 

 

Les plaisirs de la table :

Je ne me permettrai pas de parler de la cuisine russe, j’en serai incapable ! Par contre j’ai une recette d’entrée avec des betteraves rouges excellente !

 

Salade de betteraves et foies de volaille

2 betteraves rouges cuites

8 foies de volaille

3 cuillères à soupe de vinaigre

4 cuillères à soupe d’huile d’olive

du cumin, du persil, sel et poivre

Faire revenir les foies de volaille dans une poêle à l’huile d’olive, ajouter sel et poivre et cumin. Enlever les foies, et à la place verser 2 cuillères à soupe de vinaigre et gratter la poêle. Remettre les foies et cuire encore environ 3 minutes en remuant bien. Les découper en petits dés.

Répartir les betteraves rouges coupées en petits dés dans 4 jolis bols, ajouter les foies de volaille, et assaisonner avec le reste d’huile et de vinaigre. J’utilise le vinaigre balsamique blanc ou rose, il a un léger goût sucré excellent pour cette recette. Parsemer de persil plat.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 08:48

creatures.gif

 

Flavien FERRIER

 

 

                                                                                                                 images (3)

Roman fantastique ados

L'AUTEUR :

Il travaille pour le dessin d’animation et la publicité. Il est l’auteur de séries télévisées et en même temps il écrit des romans pour la jeunesse. Il est directeur artistique du studio de création de jeux vidéo Ouat Entertainment. Il est en train de préparer l’adaptation télévisée de la série de Serge Brussolo, Peggy Sue.

 

 

LE LIVRE : Créatures  Sélectionné pour le prix al Terre ado 2011-2012

La famille Meyer (les parents et deux filles, Marie et Olympe) est en vacances en Italie. Lors d’une visite dans un vieux village un tremblement de terre se produit et Olympe se retrouve au fond d’un trou. Elle découvre une vieille crypte avec un sarcophage qu’elle ouvre. Une créature va en sortir prisonnière depuis des centaines d’années, Carthago, il a l’apparence d’un beau jeune-homme. Il va lui expliquer petit à petit ses origines et malgré la cruauté intrinsèque de cette créature elle va l’aider à chercher son cœur pour qu’il redevienne comme avant avec tous ses pouvoirs. Il est le dernier de sa race qui a combattu aux côtés des armées romaines. Olympe va découvrir qu’elle a également un pouvoir : celui de voir les fantômes et de  communiquer avec eux. Pourchassés par la police et un homme et une femme mystérieux, les deux jeunes-gens vont arriver à Rome pour terminer leur quête.

 

 

MON AVIS :

J’ai bien aimé le livre, je trouve que l’écriture est excellente et emmène le lecteur dans l’histoire. Pour une fois il ne s’agit pas de vampire ! Pour le coup, je trouve que le livre est complet et bien équilibré. J’aurai envie d’un autre tome pour continuer à connaître les aventures de Carthago et Olympe et peut-être savoir si leur attirance est possible ! En prime, belle visite de l'Italie.

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

Bande-dessinée jeunesse :

Série Hôtel étrange (2 tomes)

Romans ados :

Le huitième continent

L’ombre du corbeau : Naotak (3 tomes)

Ile fantôme pour âmes perdues

L’ange de Saint Privat

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE

Tout le monde sait que les italiens mangent des pâtes. J’ai une recette de spaghettis que je prépare pour utiliser les restes de mon frigo. Elle s’apparente aux pâtes à la carbonara mais cela dépend de ce que j’ai comme aliments.

Spaghettis express

Faire cuire les spaghettis (la quantité dépend du nombre de personnes) dans de l’eau salée.

Pendant ce temps, si vous avez un reste de lardons ou de jambon, le faire revenir dans un peu d’huile d’olive dans une cocotte. L’enlever et faire revenir un gros oignons et deux gousses d’ail ; remettre les lardons ou jambon, les spaghettis bien égouttés et en dernier un peu de crème fraîche. Bien mélanger. Servir dans des assiettes creuses comme les italiens et surtout couvrir généreusement de fromage râpé : du parmesan est l’idéal bien-sûr, mais le gruyère fera très bien l’affaire. Manger bien chaud ! Et ne pas oublier de saler pour relever le plat !

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 08:35

oublie.jpg

 

Marie-Hélène ROUTISSEAU

                                                                                                                                             images (3)

Roman historique fantastique ados

L’auteure :

Marie-Hélène INGLIN-ROUTISSEAU est docteur ès lettres et enseigne la littérature de jeunesse à l’Université du Maine et est également formatrice en littérature de jeunesse à l’Institut Charles Perrault. Elle a d’ailleurs publié deux livres de recherche dans ce domaine.

 

Le livre : Oublie-nous

Marguerite est une jeune fille de 13 ans  en cette année 1694. Les rayons du Roi-Soleil commencent à pâlir et Marguerite oublie systématiquement tout. Elle ne sait presque rien sur elle-même et vit la plupart du temps dans un monde d’étourderies. Sa rencontre avec François, apprenti botaniste  et poète va tout changer et lui permettre de retrouver la mémoire et surtout de renouer avec son passé et ses origines.

 

Mon avis : Dans ce roman on oscille entre le réel et l’imaginaire. Marguerite rêve-t-elle ses aventures ? Quand on lit le livre sans connaître un peu plus l’auteur, on reste sur notre faim et on s’arrête à un simple roman historico-fantastique pour ados. Par contre, quand on sait que l’auteure a écrit des livres de recherche sur les romans de jeunesse et qu’elle est docteur ès Lettres on comprend mieux. Les références littéraires deviennent plus visibles et on reprend le livre pour les trouver.

Il est d’ailleurs dommage que les explications littéraires soient tout à la fin ; je pense que si elles avaient été en préambule, j’aurais mieux compris le livre, en tout cas je l’aurais abordé d’une autre manière.

Sinon l’histoire en elle-même est amusante mais il est sûr que sans connaissance littéraires en particulier tout ce qui concerne la mythologie (Méduse, Charon, les Enfers, Morphée, etc…)le livre pourrait devenir vite ennuyeux.

 

Bibliographie :

Lewis Carroll dans l’imaginaire français : la nouvelle Alice

Des romans pour la jeunesse ? Décryptage

 

 

Les plaisirs de la table : dans le livre, Marguerite et François parlent beaucoup de fleurs.

Voici une recette que mon mari faisait au printemps.

Les beignets de fleurs d’acacias de Jean-Pierre

Attention, il faut ramasser les fleurs d’acacias dans les champs et non pas au bord des routes, car elles sont polluées par les voitures. Il faut bien les laver, les sécher avec du sopalin et surtout garder les queues, c’est plus facile pour les frire.

Ramasser un panier de fleurs d’acacias, 250 g de farine, 3 œufs, 30 cl de lait, 20 cl de bière blonde.

Mélanger la préparation à beignets ; tremper les fleurs dans cette préparation et les faire frire dans l’huile dans une poêle. Faire cuire 1 ou 2 minutes de chaque côté (c’est plus facile de tourner  les fleurs quand on a gardé les queues) et les poser sur un papier absorbant. Déguster tiède saupoudrées de sucre semoule. On peut aussi les servir toujours tièdes ou chaudes avec de la glace à la vanille. Le contraste est excellent !

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 08:53

far-away.jpg

 

Maryse et Jean-François CHARLES

 

Gabriele GAMBERINI

 

                                                                                                                             images (3)

Bande dessinée adultes

Jean-François CHARLES :

Il est illustrateur et scénariste belge, né le 19 octobre 1952.

Il a fait l’Académie des Beaux Arts de Bruxelles et à commencé dans le dessin de presse. Il se tourne vers la BD en 1971 en collaborant avec le Journal de Spirou.

Sa première grande série, les Pionniers du Nouveau Monde commence en 1982. Il a aussi illustré les romans d’Alix.

Maryse Nouwens est son épouse et scénariste belge. Elle a co-écrit avec son mari les séries India Dreams et War and Dreams.

Ils vivent tous les deux soit en France soit en Belgique.

 

Gabriele GAMBERINI est illustrateur et coloriste de BD et italien.

 

 

Le livre : Far Away (bande dessinée en un seul volume).

Martin Bonsoir est chauffeur routier. Il parcourt le Québec et les Etats-Unis. Un jour dans la région des Laurentides, région montagneuse du Québec, il se met à neiger et il se retrouve prisonnier d’une congère. Parti à pied chercher du secours, il trouve une maison isolée occupée par Esmé seule depuis la mort de son mari et de son fils. Elle va l’héberger et l’aider à repartir. Sachant que Martin doit passer par le Grand Canyon, elle lui demande de l’emmener. Il vont faire un voyage plein de surprises ; surtout, Martin va redécouvrir ces paysages qu’il parcourt souvent avec les yeux d’Esmé.

 

 

Mon avis : j’ai bien aimé l’histoire et les illustrations. C’est une histoire pleine de sensibilité servie par de belles couleurs.

 

 

Bibliographie :

Série Les pionniers du Nouveau Monde (18 tomes)

Série Fox (7 tomes) 

Série India Dreams (7 tomes)

Série Rebelles (5 tomes)

Série Les mystères d’Osiris (adaptation des livres de Christian Jacq) (4 tomes)

Série War and Dreams (4 tomes)

Série Red Bridge (2 tomes)

Série Africa Dreams (2 tomes)

Série Ella Mahé (4 tomes)

 

 

Les plaisirs de la table : j’ai pensé en lisant la BD à une recette de Muffins à la patate douce


Pour 6 gros muffins :

150 g de patate douce cuite à l’eau avec sa peau pendant 15 minutes, épluchée et réduite en purée dans un saladier.

Ajouter à cette purée 100 g de farine, 75 g de sucre en poudre, un sachet de levure chimique et une pincée de sel.

Dans un autre saladier, battre 1 œuf entier avec 2 cuillères à soupe de miel liquide, 13 cl de lait, un peu de vanille liquide, 1 cuillère à soupe de rhum et 3 cuillères à soupe d’huile.

Mélanger les deux saladiers et remplir les moules à muffins bien beurrés au ¾.

Faire cuire 20 minutes environ à 150° ou thermostat 5. Laisser tiédir avant de démouler.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 16:14

profondeurs.jpg

 

Mickey SPILLANE

 

                                                                                                             images (4)

Roman policier

L’auteur :

Frank Morrison Spillane est né le 9 mars 1918 à Brooklyn (New-York) et est décédé le 17 juillet 2006.

C’est un écrivain américain et auteur de romans policiers mettant en scène des héros récurrents.

Il est d’abord rédacteur pour un magazine de modes et pendant la seconde guerre mondiale, il entraîne les pilotes de chasse et transporte les troupes américaines.

Après la guerre, il rédige des comics (BD américaines) et écrit son premier roman policier en 1946. C’est la première apparition de son détective privé Mike Hammer.

 

Mon avis : divertissant et agréable à lire mais ce n’est pas non plus transcendant. A lire entre deux livres plus compliqués.

 

Bibliographie :

Série Mike Hammer :

J’aurai ta peau

Pas de temps à perdre

Fallait pas commencer

Charmante soirée

Dans un fauteuil

Baroud Solo

Le serpent

Interdit aux moins de 16 ans

Délices suspectes

L’homme qui tue

Série Tiger Mann :

Corrida à l’ONU

Surprise sanglante

Un tigre dans votre manche

 

 

Les plaisirs de la table : j’ai fait cette recette en terminant le livre.

Petites galettes de courgettes à l’ail

4 courgettes

3 oeufs

3 oignons

2 gousses d’ail

persil ou ciboulette hachée

4 cuillères à soupe de farine

muscade, piment, sel et poivre

Faire cuire les courgettes à la vapeur avec les gousses d’ail. Les faire égoutter et les écraser en purée avec une fourchette.  Faire frire les oignons émincés.

Mélanger les œufs battus avec la farine et la purée de courgettes, les épices et les oignons.

Faire cuire des petits tas dans une poële. Les galettes vont cuire 3 min environ de chaque côté.

Ces petites galettes sont excellentes avec une salade verte pour un dîner entre amis.

 

Galettes-de-courgettes-1.jpg

 


 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 10:36

miracle.jpg

 

 

Alexander McCALL SMITH

 

                                                                                                                    images (1)

Romans policiers

Le livre : Miracle à Speedy Motors

C’est le 9ème tome des aventures de Mma Ramotswe et elle va aider une femme à rechercher sa famille. Le résultat sera pour le moins étonnant. En même temps elle devra résoudre l’énigme de lettres anonymes qu’elle reçoit, elle devra aussi gérer son assistante qui prépare son mariage et son mari qui veut croire qu’en dépensant une grosse somme d’argent il pourra guérir leur fille adoptive qui est en fauteuil roulant. Tout cela sous les pluies tant attendues pour la vie au Botswana.

 

Mon avis : ce roman est aussi bon et intéressant que les autres avec toujours cette note d’humour et de philosophie du personnage principal buvant encore plus de thé que d’habitude.

 

Bibliographie :

Série Les enquêtes de Mma Ramotswe :

Mma Ramotswe détective

Les larmes de la girafe

Vague à l’âme au Botswana

Les mots perdus du Kalahari

La vie comme elle va

En charmante compagnie

1 cobra, 2 souliers et beaucoup d’ennuis

Le bon mari de Zebra Drive

Miracle à Speedy Motors

Vérité et feuilles de thé

Un safari tout confort

Le mariage avait lieu un samedi

Série Isabel Dalhousie : rédactrice en chef d’une revue de philosophie et détective amateur à Edimbourg.

Série les Chroniques d’Edimbourg : mettent en scène les habitants d’un même immeuble situé au 44 Scotland Street.

Conte africain pour enfants : la femme qui épousa un lion

Romans jeunesse : série Akimbo : petit garçon africain.

Il est l’auteur de nombreux autres ouvrages pas traduits en français.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 09:23

vague.jpg

 

Alexander McCALL SMITH

 

                                                                                                                           images (1)

Roman policier ethnique

L’auteur :

Il est né le 24 août 1948 en Rhodésie (aujourd’hui Zimbabwe). Il est écrivain et juriste d’origine écossaise.

Il est élevé à Bulawayo et pour étudier le droit va vivre en Ecosse. Il va enseigner le droit ensuite à l’université du Botswana (Afrique Australe), pays entouré par l’Afrique du Sud, la Namibie, la Zambie et le Zimbabwe.

Il retourne vivre à Edimbourg où il devient professeur de droit appliqué à la médecine à l’université. Il est reconnu dans ce domaine en tant qu’expert ainsi que tout ce qui touche à la bioéthique (la bioéthique est une partie de l’éthique qui est apparue en tant que discipline nouvelle dans les années 1960, liée aux interrogations concernant le développement de la biomédecine et des technosciences).

Il a été président du Comité d’Ethique du British Medical Journal jusqu’en 2002 ainsi que vice-président de la Commission sur la génétique humaine du Royaume-Uni et membre du Comité International de bioéthique à l’UNESCO.

C’est aussi un musicien, bassoniste (basson : instrument de musique de la famille des bois qui apparaît à la fin du 16è siècle en Italie sous le nom de fagotto) et cofondateur du Really Terrible Orchestra.

 

Le livre : Vague à l’âme au Botswana

Ce roman fait partie de la série mettant en scène Mma Ramotswe, détective en chef d’une agence appelée l’Agence n°1 des Dames Détectives. Tout au long de ses aventures, on la verra évoluer ainsi que les personnages secondaires très importants : Mma Makutsi sa secrétaire et assistante, Mr J.L.B. Matekoni, garagiste émérite qui deviendra son mari. Les traditions, la manière de vivre des Botswanais sont très bien décrites. L’enquête dont il est question dans ce 3ème tome va se dérouler dans une famille riche d’un membre du gouvernement. Mais ce n’est pas l’enquête le plus important, c’est tout ce qu’il y a autour, les vies de chacun, l’évolution des mœurs, etc…

 

Mon avis : je ne connais que les enquêtes de Mma Ramotswe et j’adore la philosophie qui s’en dégage. On apprend beaucoup de choses sur ce pays, sur ses traditions et les personnages sont particulièrement attachants avec beaucoup d’humour. Il est quand même intéressant de les lire dans l’ordre.

J’ai aussi eu la chance un jour de tomber sur l’adaptation télévisée retransmise sur la 5. C’était une réussite ! L’ambiance des livres est celle qu'on imagine et le personnage de Mma Ramotswe parfait !

 

Bibliographie :

Série Les enquêtes de Mma Ramotswe :

Mma Ramotswe détective

Les larmes de la girafe

Vague à l’âme au Botswana

Les mots perdus du Kalahari

La vie comme elle va

En charmante compagnie

1 cobra, 2 souliers et beaucoup d’ennuis

Le bon mari de Zebra Drive

Miracle à Speedy Motors

Vérité et feuilles de thé

Un safari tout confort

Le mariage avait lieu un samedi

 

Série Isabel Dalhousie : rédactrice en chef d’une revue de philosophie et détective amateur.

Série les Chroniques d’Edimbourg : mettent en scène les habitants d’un même immeuble situé au 44 Scotland Street.

Conte africain pour enfants : la femme qui épousa un lion

Romans jeunesse : série Akimbo : petit garçon africain.

Il est l’auteur de nombreux autres ouvrages pas encore traduits en français.

 

 

Les plaisirs de la table : Mma Ramotswe boit beaucoup de thé avec sa complice.

J’ai une recette de thé glacé à l’ananas :

Pour 1 litre : 8 dl de thé fort

1 dl et demi de jus d’ananas

½ dl de citron

sucre à volonté en goûtant

quelques glaçons

4 tranches d’ananas coupées en dés (plutôt de l’ananas frais)

Dans une grande cruche, mélanger le thé, le jus d’ananas et le jus de citron. Sucrer selon votre goût et mettre au réfrigérateur. Au moment de servir, choisir de jolis verres à pied, mettre quelques glaçons et des dés d’ananas et verser le thé à l’ananas bien frais.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 19:25

evasion.jpg

 

Thierry LUTERBACHER

 

                                                                                                                        images (4)

Roman

L'AUTEUR :

Il est né en 1950 à Péry-Reuchenette dans le canton de Berne en Suisse. Il est journaliste, réalisateur, auteur, metteur en scène de théâtre et artiste peintre. Il a fait le conservatoire d’art dramatique de Paris. Il vit en Suisse Romande. Il est aussi membre de la Société Suisse des Auteurs.

 

LE LIVRE : Evasion à perpétuité

C’est l’histoire d’un homme, Emile Typhon,  qui ne veut obéir à aucune loi et cherche la liberté à travers les cambriolages, vols et autres. A chaque fois qu’il est emprisonné, il réussit à s’évader. C’est aussi l’histoire d’amitié d’un groupe de personnes vivant dans le même village et inspirés par Emile. Au fil du livre, on va se rendre compte qu’aucun d’eux ne peut vivre sans lui. Emile va mourir et 20 ans après, les autres vont se retrouver à l’endroit habituel, une cabane dans la forêt. Chaque chapître décrit la vie que chacun a menée avec Emile.

 

MON AVIS : j’ai eu beaucoup de mal au début à entrer dans l’histoire. Le nombre élevé de personnages, leurs histoires différentes et surtout l’écriture avec des phrases longues et des descriptions souvent obscures. J’ai lu le roman jusqu’au bout mais il ne m’a pas convaincue.

 

BIBLIOGRAPHIE :

Quidam

Le sacre de l’invisible

Le splendide hasard des pauvres

Un cerisier dans l’escalier

Elles étaient une fois (pièce de théâtre)

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE

Je n’ai eu aucune envie de cuisiner en lisant le livre mais plutôt envie de le terminer rapidement pour passer à autre chose.

 

 

Lettres Frontière : sélection Suisse Romande de Lettres Frontière 2012.

Cf article sur Lettres Frontière dans le blog.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 16:46

alchimie.jpg

 

Simone ELKELES

                                                                                                                    images (3)

Roman ados

L'AUTEURE :

Elle est née le 24 avril 1970 à Chicago dans l’Illinois.

Elle obtient un diplôme ès sciences en psychologie et sa maîtrise ès sciences en relations industrielles à l’université de Chicago.

Elle commence à écrire en 2000 et son premier roman est publié en 2005.

 

LE LIVRE : Irrésistible Alchimie

1er volet d’une trilogie mettant en scène les frères Fuentes. Dans ce premier tome, c’est Alejandro dit Alex qui est le héros avec Brittany. Elle est intelligente, vit dans une banlieue riche, en tout cas c’est ce qu’elle veut faire croire à tout le monde. En réalité sa mère voudrait qu’elle soit une lycéenne parfaite car elle a une sœur handicapée physique et mentale. Alex, lui, vit dans la banlieue moins aisée et fait partie d’un gang. Obligés de travailler en binôme en chimie pour obtenir une bonne note et pouvoir entrer à l’université, il vont peu à peu s’apprivoiser et s’attirer malgré tous les obstacles.

 

MON AVIS : j’ai bien aimé le principe des deux voix : chaque chapître fait parler soit Brittany, soit Alex. Bien entendu comme tous les romans ados, l’intrigue est simple mais décrit bien les problèmes de gangs aux Etats-Unis et ces préjugés reposant sur l’argent.

 

BIBLIOGRAPHIE :

Trilogie des frères Fuentes :

1 – Irrésistible alchimie

2 – Irrésistible attraction

3 – Irrésistible fusion

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE

En terminant le livre, j’ai eu envie de confectionner des madeleines. Je n’en fais pas souvent.

2 œufs entiers

150 g de sucre semoule

160 g de farine

150 g de beurre fondu

un sachet de levure

1 citron

Battre les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux, ajouter la farine tamisée et la levure ainsi que le beurre fondu. Ajouter le zeste râpé du citron.

Bien beurrer les moules à madeleines, déposer un peu de pâte et faire cuire environ 8 minutes à 200 °.

 

 

Martine M.

Irrésistible alchimie
Irrésistible alchimie
Irrésistible alchimie
Irrésistible alchimie
Irrésistible alchimie
Irrésistible alchimie
Irrésistible alchimie
Partager cet article
Repost0
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 15:11

rouge.jpeg

 

Virginie OLLAGNIER

                                                                                                               images (3)

Roman

 

L'AUTEURE :

Elle est née le 1er janvier 1970 à Lyon.

Elle exerce la fonction de formatrice en communication écrite et en ergonomie (étude scientifique de la relation entre l’homme et ses moyens, méthodes et milieux de travail ainsi que les applications découlant de cette étude).

Elle est également co-scénariste de la bande-dessinée Kia Ora.

 

LE LIVRE : Rouge Argile

Rosa revient au Maroc dans la maison de famille après la mort de l’homme qui l’a élevée et quelle appelle son père. Son vrai père est mort en 44 pendant la seconde guerre mondiale. Elle va redécouvrir ce pays qu’elle adore, ses odeurs, ses couleurs, ses traditions. Elle découvre des secrets, son don à voir les fantômes (elle a vu son père à l’heure de sa mort et voit Egon dans la maison). Deux personnages sont importants dans le livre : Rosa bien-sûr, mais Egon (l’homme qui l’a élevée) aussi à travers sa vie qu’il raconte. Comment il a rencontré Gabriel, le vrai père de Rosa, comment il est tombé amoureux fou de Suzanne sa mère sans jamais la toucher. La seconde guerre mondiale est en toile de fond de cette histoire : en effet, Egon est juif allemand et a fui l’Allemagne nazie. Rosa va faire un bilan de sa vie, prendre de grandes décisions qui vont tout changer et finalement enfin vivre pour elle-même dans ce pays qui est vraiment le sien.

 

MON AVIS : j’ai bien aimé le livre. J’ai voyagé en 2011 une semaine au Maroc et j’ai bien retrouvé les couleurs, les odeurs, le soleil et la beauté des paysages. L’accueil chaleureux des Marocains et leurs traditions sont bien décrits. L’écriture est belle aussi, très agréable à lire. Rien n’est écrasant dans ce livre, même pas la chaleur !

 

BIBLIOGRAPHIE :

Toutes ces vies qu’on abandonne (1er roman)

L’incertain

Kia Ora (bande-dessinée : 3 tomes parus)

 

Lettres-Frontière : Rouge Argile fait partie de la sélection Rhône-Alpes de 2012.

Cf article sur Lettres Frontière dans le blog.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE

le soleil présent dans le livre m’a donné envie de faire partager une recette  fraîche pour l’été. La fleur d’oranger me fait penser à notre voyage : l’odeur des orangers si particulière et si parfumée reste encore dans ma mémoire.

Soupe de pêches

Peler et dénoyauter 4 pêches (plutôt des blanches, elles ont plus de goût)

Mixer les pêches avec 30 cl de lait, 1 cuillère à soupe de miel liquide (du miel toutes fleurs pour ne pas trop parfumer) et une cuillère à café de fleur d’oranger.

Mettre au frigo : servir bien frais dans de jolis verres à pied ou dans des tasses transparentes.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens