Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 16:52

plan b

 

 

Hélène VIGNAL

 

                                                                                               images (4)

Roman  ados

 

 

L'AUTEURE :

Elle est née en mai 1968 à Paris. Après quelques années difficiles, elle obtient un DUT d’animation et un DESS en développement local.

Elle vit à Briard près de Poitiers avec son mari et ses deux enfants. Elle écrit surtout pour la jeunesse.

 

 

LE LIVRE : Plan B pour l’été  (217 pages – 2012) sélection du prix Al terre Ado 2012 - 2013

Louise devait passer une semaine de vacances dans un camping de Bénodet en Bretagne avec son meilleur ami homosexuel Théo et sa mère. Mais celle-ci doit remplacer une collègue de travail et le projet tombe à l’eau. Comme elles sont déjà en Bretagne chez sa grand-mère, Louise veut convaincre celle-ci de remplacer sa mère au camping. Cela ne va pas être évident .

 

 

MON AVIS :

J’ai eu un peu de mal au début surtout avec le vocabulaire qui est vraiment ciblé ados. L’histoire en elle-même est simple. Le seul intérêt du livre, à mon avis, est le problème des rapports entre générations et comment arriver à les surmonter.

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

Romans jeunesse entre autres :

Gros dodo

Le grand concours

Sorcières en colère

Albums

La nuit de Valentine

L’ébouriffée

Romans ados entre autres :

Passer au rouge

La fille sur la rive

Les rois du monde

Trop de chance

Bière grenadine

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE

J’ai pensé à proposer une recette d’omelette qui peut se servir en accompagnement d’une viande ou en plat principal le soir avec une salade : Omelette à la Soubise

200 g de farine, 4 œufs, sel, poivre, ½ litre de lait, 500 g d’oignons émincés, de l’huile.

Préparer la pâte à omelette avec la farine, les œufs, le sel, le poivre et le lait. Faire cuire à la poêle pour obtenir des crêpes épaisses. Les couper ensuite en lamelles. Pendant ce temps, faire dorer les oignons. Mélanger les morceaux d’omelette avec les oignons et servir bien chaud.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 10:18

assassins

 

 

Je vais porter mon coup de coeur du mois d'octobre 2012 sur Epouses et Assassins de Kwei QUARTEY car j'ai beaucoup aimé l'ambiance africaine, le personnage principal solide et fragile en même temps. Un policier ethnique intéressant et qui m'a apporté de nouvelles connaissances.

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 10:10

eclats.jpg

 

 

Monika FETH

 

 

                                                                                                                images (3)

Roman  policier ados

 

 

L'AUTEURE

Elle est née le 8 juin 1951. Elle fait des études de lettres à Bonn. Elle est journaliste et écrivain allemand. Elle écrit son premier roman en 1960. Elle écrit surtout pour la jeunesse, en particulier des livres d’apprentissage de la lecture. Elle a reçu plusieurs prix pour ses ouvrages. Elle vit de son écriture.

 

 

LE LIVRE : Le voleur d’éclats  (382 pages – 2011)

Nous retrouvons les personnages des romans Le cueilleur de fraises et le Peintre des visages (cf blog). Jette et Merle ont décidé de prendre une année sabbatique avec tout ce qui leur était arrivées dans les deux premiers romans. Jette fait du volontariat dans un centre psychiatrique et Merle travaille dans un refuge pour animaux. Jette va tomber par hasard sur une jeune-fille complètement hagarde, couverte de sang et effrayée, Mina.

On va beaucoup apprendre dans ce 3ème volet sur les troubles psychologiques des personnalités diverses.

 

 

MON AVIS :

Le roman est intéressant tout en gardant les mêmes personnages que les précédents. Il est aussi bien que les deux autres et se laisse lire avec facilité. Un roman pour ados qui est quand même dur à cause du sujet.

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

Cf articles sur le Cueilleur de fraises et le Voleur de visages

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

C’était Halloween il y a quelques jours, je propose donc une recette de Tarte au potiron de Claudine, car ma fille adore ce dessert. Et je l'ai fait avec la courge du jardin !

Faire une pâte sablée avec 250 g de farine, 125 g de beurre, 1 cuillère à soupe de sucre en poudre, 1 cuillère à soupe d’huile et une pincée de sel.

Laisser reposer la pâte au frais pendant une heure.

Appareil au potiron : éplucher et couper 500 g de potiron et faire cuire pendant 15 minutes dans l’eau. Faire bien égoutter le potiron avant de le passer au moulin à légumes.

Dans un grand saladier, ajouter à la purée de potiron un peu de gingembre moulu, de la cannelle en poudre, 4 cuillères à soupe de sucre en poudre, un peu de sel, 1 cuillère à soupe de cognac (l’alcool n’est pas indispensable) ; ajouter 3 œufs battus en omelette avec 25 cl de crème fraîche et ½ verre de lait.

Etaler la pâte dans un moule à tarte en porcelaine (les bords de ces moules sont un peu plus hauts) et piquer le fond à la fourchette. Garnir avec le mélange au potiron et faire cuire au four pendant 40 minutes à thermostat 6 (180°). Laisser refroidir avant de déguster.

 

Tarte-citrouille.jpg

 

Courges-2.jpg

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 09:41

papa

 

 

Diane WEI LIANG

 

 

                                                                                                           images (3)

Roman  policier chinois

 

 

L’auteure :

Elle est née à Pékin en 1966. Ses parents étaient fonctionnaires du Parti et ont été envoyés dans un camp de travail pendant « la Révolution Culturelle ». Comme elle était douée pour les études, elle a pu intégrer un lycée et ensuite l’université de Pékin. C’est ainsi qu’elle a fait partie des activistes lors des événements de la Place Tiananmen le 3 juin 1989. Elle part travailler aux Etats-Unis. Elle a un doctorat en administration des affaires et a été professeur de l’entreprise aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Elle habite maintenant Londres avec son mari et ses deux enfants. Elle se consacre entièrement à l’écriture.

 

 

Le livre : Le secret de Big Papa Wu (284 pages – 2008).

L’histoire se déroule à Pékin en 1997. Wang Mei est détective privé ; comme ce métier est interdit en Chine, elle a ouvert « un cabinet-conseil ». Elle a démissionné du Ministère de la Sécurité Publique, on apprendra pourquoi dans le livre, et tout le monde lui fait sentir qu’elle est descendue dans l’échelle sociale. Elle va enquêter pour un vieil ami de la famille à la recherche d’un sceau de jade ancien volé dans un musée pendant la Révolution Culturelle. Cette enquête va la mener plus loin qu’elle ne pensait, au sein même de sa famille.

 

 

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé le livre, mais il est vrai que je suis fan des livres asiatiques. Dans celui-ci on découvre les contradictions de la Chine, ses traditions… Le personnage de Wang Mei est attachant et je pense que je vais chercher à lire l’autre roman policier. C’est bien écrit et passionnant mais je préfère quand même les policiers de Qiu Xiaolong qui apportent une dimension poétique aux histoires. (cf article dans le blog sur l’auteur).

 

 

Bibliographie :

Les amants de Tian’anmen

Le papillon de papier

 

 

Les plaisirs de la table :

Je vais proposer une recette de tarte au citron, acidulée et douce en même temps comme l’enquête de Wang Mei.

Faire une pâte sablée avec 250 g de farine, 125 g de beurre, 1 œuf, 1 cuillère à soupe de sucre en poudre, 1 cuillère à soupe de crème fraîche , 1 cuillère à soupe d’huile et une pincée de sel.

Laisser reposer la pâte au frais pendant une demi-heure.

Appareil au citron : battre 6 œufs en omelette, ajouter le jus et le zeste de 6 citrons, 20 cl de crème fraîche, 1 cuillère à soupe de Maïzena délayée dans une cuillère à soupe d’eau et enfin ajouter 80 g de sucre semoule.

Etaler la pâte dans un moule à tarte rectangulaire (c’est beaucoup plus joli pour la présentation, sinon dans un moule normal), piquer le fond avec une fourchette. Verser l’appareil au citron dans le moule et faire cuire au four à thermostat 7 (210°) pendant 25 à 30 minutes. Saupoudrer de sucre glace à la sortie du four.

 

 

Martine M. 

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 22:09

troublantes.jpg

 

 

Julie GARWOOD

 

 

                                                                                                                    images (3)

Roman 

 

 

L’auteure :

Elle est née à Kansas City dans le Missouri.

A l’âge de 6 ans, elle a été gravement malade et a manqué l’école pendant longtemps. Elle n’a appris à lire qu’à l’âge de 11 ans grâce à un professeur de mathématiques, Sœur Elisabeth, qui pendant tout un été lui a appris à lire et à apprécier les histoires. Elle a fait des études d’infirmière et en parallèle d’histoire russe. Elle écrit des romans historiques et des romans sentimentaux.

 

 

Le livre : Troublantes coïncidences  (385 pages – 2008)

Kate Mc Kenna vient de perdre sa mère d’un cancer. Ses sœurs et elle découvrent qu’elles sont couvertes de dettes. Un oncle, dont elles ignoraient l’existence, vient de mourir en léguant à Kate sa fortune considérable. Pour pouvoir jouir de cette heureuse nouvelle, Kate devra régler tous ses problèmes et affronter un mystérieux tueur et échapper à des attentats. Un ami d’enfance, Dylan Buchanan, détective privé va l’aider.

 

 

Mon avis :

C’est un roman facile à lire, sans se prendre la tête, distrayant. J’aime bien les romans sentimentaux de temps en temps. Ils sont sans prétention et c’est le moyen de faire une petite pause entre deux livres « plus sérieux ». Même si dès le début on sait pourquoi Kate est pourchassée, c’est agréable de se laisser porter par une histoire simple.

 

 

Bibliographie :

Un mari féroce

Le secret de Judith

Le cœur à vif

Un amour assassin

La fiancée offerte

La dernière trahison, etc…

 

 

Les plaisirs de la table :

Le livre et l’histoire sont simples tout comme la confection d’un gâteau roulé.

L’important pour un bon démoulage du gâteau roulé c’est la plaque de cuisson, il faut qu’elle soit bien anti-adhésive.

Mélanger 3 cuillères à soupe de sucre semoule avec 3 jaunes d’œufs, 3 cuillères à soupe de farine, ½ sachet de levure chimique. Battre les blancs en neige avec une pincée de sel et les incorporer à la pâte délicatement pour ne pas qu’ils retombent. Verser dans la plaque et faire cuire au four pendant environ 8 minutes à thermostat 7 (180 °). Il faut bien surveiller la cuisson. Le gâteau ne doit pas être trop cuit sinon il va casser.

Pour bien démouler, je mouille un grand torchon propre, je pose le gâteau dessus et je roule aussitôt. Je laisse 1 minute et je déroule. A ce moment là j’étale la confiture (gelée de groseilles, c’est la meilleure, mais on peut aussi mettre du Nutella) et j’enroule de nouveau le gâteau. Mettre au frais et saupoudrer de sucre glace au moment de déguster.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 19:10

hugo

 

 

Brian SELZNICK

 

 

                                                                                                          images (1)

Roman  ados

 

 

L’auteur :

Il est né le 14 juillet 1966 dans le New-Jersey. Il a fait ses études à l’école de design de Rhode Island. Il écrit des livres pour la jeunesse et est également illustrateur. Il a reçu de nombreux prix pour ses livres. C’est un grand admirateur de Georges Mélies depuis qu’il a vu la collection d’automates de celui-ci.

 

 

Le livre : L’invention de Hugo Cabret  (530 pages – 2008)

Le jeune garçon, Hugo Cabret vit dans une gare de Paris. Il travaille pour son oncle en vérifiant et remontant toutes les pendules de la gare. Son père était un horloger génial et est mort dans l’incendie du musée où il travaillait à la création d’un automate écrivain. Hugo a récupéré cet automate et tous ses efforts tendent à le réparer, il est persuadé que cet objet va lui parler de son père. Son oncle se noie dans la Seine et il continue seul à s’occuper des horloges de la gare. Il vole pour subsister et surtout dérobe des objets mécaniques nécessaires à ses réparations chez un vieux marchant qui a son étalage dans la gare. Il fait la connaissance d’Isabelle la fille de celui-ci. Après bien des aventures, il va découvrir les mystères du vieux monsieur et sa vie va changer complètement.

 

 

Mon avis :

Un roman à découvrir et lire absolument : l’histoire est originale, prenante et tient en haleine le lecteur. Beaucoup d’illustrations, de pages entières de dessins intercalées entre l’histoire écrite. Elles apportent du suspense et prennent la place des mots. Une homogénéité parfaite. Je ne me suis pas ennuyée une seconde et j’ai lu le livre d’une traite. C’est également un très bel objet en plus d’être un livre intéressant.

 

 

Bibliographie :

Je n’ai trouvé que deux autres romans traduits de l’auteur :

Black out

Le meilleur des livres

 

 

Les plaisirs de la table :

Petite recette rapide à confectionner avec des fruits de saison :

Tartes fines aux fruits de saison

2 rouleaux de pâte feuilletée

sucre semoule, pommes, poires, pêches, selon la saison.

Couper la pâte feuilletée en rectangles (pour 2 rouleaux de pâtes on peut en faire 6)

Les placer sur une plaque couverte de papier de cuisson et les saupoudrer de sucre semoule.

Couper les fruits en lamelles très fines, sans les éplucher si possible (bien les laver au préalable). Garnir chaque rectangle de lamelles de fruits en laissant des bords pour que la pâte feuilletée lève bien. Saupoudrer encore de sucre semoule.

Faire cuire au four environ 20 minutes à thermostat 7 (210°) jusqu’à ce que la pâte soit croustillante. Laisser tiédir et saupoudrer de sucre glace avant de servir. C’est meilleur à mon goût tiède.

 

 

Martine M.

 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 11:51

Mary ALISTAIR

 

 

                                                                                                                      images (4)

Roman  policier

 

 

L’auteure :

C’est un pseudonyme pour ses romans policiers. Son vrai nom est Suzanne De Arriba. Elle vit en Rhône-Alpes et a créé son Commissaire Morgeon.

 

 

Le livre : On soupçonne Arthur  (1999 – 110 pages)

Morgeon va mener une enquête au cœur d’un cité. Une jeune-fille est morte étranglée dans le terrain vague à côté pourtant fréquenté par beaucoup de monde. Les soupçons se portent sur Arthur son petit ami fou amoureux d’elle. Mais Liliane avait des secrets et de toute manière, le commissaire Morgeon trouve Arthur sympathique et va tout faire pour trouver le vrai meurtrier

 

 

Mon avis :

Je ne connaissais aucun livre de cette série « Les enquêtes du Commissaire Morgeon ». Je vais essayer d’en trouver d’autres même si beaucoup ne sont pas réédités. J’ai bien aimé le personnage principal, flegmatique et qui n’a pas l’air de mener des enquêtes. C’est plaisant à lire sans se prendre la tête.

 

 

Bibliographie :

Les enquêtes du commissaire Morgeon :

Un dimanche aux châtaignes

L’été des orages

Qui sème le vent

La fontaine de l’enchanteur

La fête cruelle

Le livre rouge, etc..

 

Romans terroir :

Le vent sur les longues terres

Goupil d’Ardèche

La saison des sorbiers

Augustin Mange-Lune

La terre des retrouvailles, etc…

 

 

Les plaisirs de la table :

Petits feuilletés pour l’apéritif : croissants au thym

2 rouleaux de pâte feuilletée, 100 g de beurre ramolli, 1 gousse d’ail écrasée, 1 cuillère à soupe de jus de citron, 1 cuillère à soupe de thym séché, sel et poivre.

Mélanger le beurre, l’ail, le citron, le thym du sel et du poivre.

Découper 8 parts dans un rouleau de pâte feuilletée en forme de triangle.

Etaler le mélange avec le thym sur chaque part et enrouler le triangle en partant du grand côté vers le petit. Mettre sur une plaque couverte de papier cuisson et au réfrigérateur pendant 30 minutes. Faire cuire au four ensuite à thermostat 7 (210 °) pendant environ 10 à 15 minutes.

Petit truc : pour que la pâte lève mieux, mettre un bol d’eau dans le four pendant la cuisson.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 16:45

magnus

 

 

Jean-Philippe ARROU-VIGNOD

 

                                                                                                     images (3)

Roman  ados

 

 

L'AUTEUR :

Il est né le 18 septembre 1958 à Bordeaux. Il écrit des romans policiers pour la jeunesse. Il a fait ses études à l’Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud. Il a été professeur.

 

LE LIVRE : Magnus Million et le dortoir des cauchemars  (2011 – 357 pages)

Le livre a fait partie de la sélection du prix littéraire AlTerre ado 2011-2012, coup de cœur des 12-15 ans.

Magnus est le fils d’un riche homme d’affaires qui ne s’occupe jamais de lui. L’histoire se déroule dans un pays imaginaire la Sillyrie. Magnus a perdu sa mère 6 ans auparavant. Son père, propriétaire de mines, découvre dans l’une d’elles un gaz émeraude très étrange dont le chancelier veut s’emparer pour déclarer la guerre au pays voisin, le vaincre et obtenir ainsi le pouvoir dans son pays. Ce gaz emmène les gens dans le monde des rêves et surtout des cauchemars. Magnus, aidé d’une étrange jeune-fille Mimsy Pocket et de son oncle va déjouer les plans du chancelier et aider les enfants du dortoir. Il faudra aussi qu’il triomphe de ses pires cauchemars.

 

 

MON AVIS :

Le livre est très bien écrit, je me suis laissée emportée par les aventures de Magnus. J’ai trouvé l’histoire originale et bien construite.

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

L’auteur a créé un héros qui apparaît dans la série « Enquêtes au collège », P.P.Cul Vert, détective privé :

Enquête au collège

Sur la piste de la salamandre

Le club des inventeurs

Le professeur a disparu

P.P.Cul Vert détective privé

P.P.Cul Vert et le mystère du Loch Ness

Sa Majesté P.P.1er

D’autres romans jeunesse :

L’omelette au sucre

La soupe des poissons rouges

Le livre dont je ne suis pas le héros

Une famille aux petits oignons

Le camembert volant

Des vacances en chocolat…

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE

Voilà quelque chose de bon pour le petit-déjeuner ou le goûter : Pancakes à la pain perdu

125 g de farine

2 œufs

15cl de lait

1 sachet de levure chimique

2 cuillère à soupe de sucre

Préparer une pâte à pancakes avec les ingrédients ci-dessus et laisser reposer au frais environ 30 minutes.

Préparer une crème avec 2 œufs, 40 de sucre semoule, 1 sachet de sucre vanillé, 10 cl de crème fraîche liquide et 10 cl de lait.

Faire tremper chaque pancake dans cette crème et les faire dorer à la poele 1 minute de chaque côté.

Servir chaud arrosé d’un filet de miel liquide ou saupoudré de chocolat.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 09:07

bunda.jpg

 

 

Arthur PESTANA dit « Pepetela »

 

 

                                                                                                            images (3)

Roman  policier ethnique

 

 

L’auteur :

Il est né en 1941 en Angola. Il a fait ses études au Portugal et a vécu à Paris et à Alger. Il va s’engager dans les années 60 aux côtés du Mouvement Populaire pour la Libération de l’Angola dans la guerre d’indépendance. Il devient vice-ministre de l’éducation en 1975. Il est professeur de sociologie et un grand écrivain angolais de langue portugaise. Il cherche avec ses livres à fédérer les différentes ethnies de son pays et à ancrer la notion de peuple angolais.

 

 

Le livre : Jaime Bunda, agent secret (2005 – 450 pages)

Jaime Bunda (ce qui veut dire fesses en portugais) est surnommé Popotin à cause de ses fesses imposantes. Il travaille au SIG, Service d’Investigation Générale grâce au piston de sa famille, et est considéré par les autres comme un imbécile. C’est bien simple, il ne fait rien, et attend sur sa chaise toute la journée. Il a par contre une grande qualité, c’est son don d’observation. Un jour, il est appelé par son patron, pour s’occuper d’une affaire : une jeune-fille de 15 ans a été violée et assassinée. On comprend vite qu’on l’a chargé de l’affaire pensant qu’il ne ferait rien. Il va pourtant mener l’enquête de manière totalement incongrue et arriver à des résultats tout en obtenant un certain respect de ses collègues.

 

 

Mon avis :

J’ai bien aimé l’humour décalé, l’écriture de l’auteur. Le livre comprend plusieurs chapitres dans lesquels le narrateur change. C’est vrai aussi que Popotin est ridicule mais devient au fil des pages attachant. Il a une certaine culture, surtout il connaît très bien les livres policiers anglo-saxons dont il s’inspire. J’ai eu du mal au début à entrer dans le livre, mais ensuite je me suis régalée.

 

 

Bibliographie :

L’auteur a écrit plusieurs livres en langue portugaise, trois seulement sont traduits en français :

L’esprit des eaux

Yaka

 

 

Les plaisirs de la table :

En terminant le livre, j’ai fait un gâteau renversé à l’ananas pour le goûter.

1 petite boîte d’ananas

150 g de beurre fondu

cassonade

125 g de sucre semoule

3 œufs

125 g de farine

1 sachet de levure chimique

vanille

Tartiner le fond d’un moule à manqué de beurre et de cassonade, le fond et les bords

Disposer les tranches d’ananas dessus.

Mélanger le sucre, les œufs, la farine, la levure, le beurre fondu, la vanille ainsi qu’ 5 cl de jus d’ananas.

Verser dans le moule et faire cuire 30 minutes à thermostat 6 (180°).

Démouler quand le gâteau a un peu refroidi.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 15:46

assassins.jpg

 

 

Kwei QUARTEY

 

                                                                                                                            images (3)

Roman  policier ethnique

 

 

L’auteur :

Il est né à Accra, la capitale du Ghana d’une mère américaine et d’un père ghanéen, tous deux professeurs d’université. Il a commencé à écrire quand il est devenu médecin. Depuis tout petit, il voulait devenir écrivain. Il vit à Pasadéna en Californie. Il écrit le matin très tôt avant de partir travailler dans la clinique qu’il dirige.

 

 

Le livre : Epouses et Assassins

L’histoire se déroule au Ghana. L’inspecteur Dawson est un inspecteur de la ville qui doit résoudre un meurtre ; une étudiante en médecine a été assassinée dans le village de Ketann, là où sa mère a disparu il y a vingt ans environ. Modernité et traditions vont s’opposer et rendre son enquête difficile. Dawson va avoir du mal à démêler les haines, les jalousies des habitants et ses propres souvenirs.

 

 

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé le livre, c’est bien écrit et l’Afrique bien décrite. Les traditions avec les guérisseurs sont intéressantes ; je me suis attachée au personnage principal qui malgré toutes ses peurs va aller jusqu’au bout même si c’est douloureux.

 

 

Bibliographie :

Epouses et assassins est le seul roman traduit en français. Kwei Quartey a écrit une suite des aventures de son inspecteur Dawson, j’attends la traduction avec impatience .

 

 

Les plaisirs de la table :

J’ai inauguré une nouvelle recette de poulet aujourd’hui.

Emincé de volaille aux champignons

4 blancs de poulet, 1 oignon, 1 gousse d’ail, 300 g de champignons de Paris (si on a des champignons des bois, ce sera encore meilleur), un peu de citron, 10 cl de crème fraîche liquide, 1 cuillère à café de farine, sel et poivre et un peu de noix de muscade.

Nettoyer les champignons et ajouter un filet de citron pour les empêcher de noircir.

Couper les blancs de poulet en petits morceaux ; faire revenir l’oignon émincé, puis le poulet 5 minutes à la poêle. Ajouter l’ail et les champignons ; faire cuire jusqu’à ce que l’eau des champignons soit évaporée. Mélanger la crème fraîche avec la farine ; l’ajouter à la viande avec le sel, le poivre et la muscade. Eteindre le feu au premier bouillon.

J’ai servi cet émincé avec des pommes de terre cuites à la vapeur.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens