Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 17:53

rubis  bleu-saphir.jpgvert émeraude

 

Kerstin GIER

 

 

                                                                                                                       images (1)

Romans fantastiques ados

 

 

 L’auteure :

Elle est née le 1er janvier 1966 à Bergisch Gladbach en Allemagne. Elle écrit des romans pour adultes et pour ados.

Seule sa trilogie pour l’instant a été traduite en français.

 

 

Les  livres : Rouge Rubis (350 pages - 2011)

 Bleu Saphir (374 pages – 2011)

Vert Emeraude (419 pages - 2012)

Les romans de la trilogie se passent en Angleterre. Gwendolyn a 16 ans et mène une vie à peu près normale si on ne tient pas compte d’une famille qui est particulière : en effet un membre de la famille depuis des générations voyage dans le temps. Normalement, Charlotte sa cousine est la nouvelle « voyageuse » mais en fait c’est Gwendolyn qui a ce don et quand ça lui arrive pour la première fois, elle est surprise. Sa mission est de rechercher et trouver les autres veilleurs (c’est comme cela que s’appellent les voyageurs) avec Gidéon dont elle tombe éperdument amoureuse. Elle va se heurter au Comte de Saint Germain au 18ème siècle et comprendre que tout n’est pas si simple.

Gwendolyn a un autre don : elle voit les fantômes et peut dialoguer avec eux. Cela ne lui simplifie pas la vie en plus des voyages dans le temps, de son amour pour Gidéon et surtout empêcher le Comte d'obtenir l'immortalité;

 

 

Mon avis :

J’ai adoré les deux premiers tomes de la trilogie et attends avec impatience de lire le troisième. Enfin une série pour ados qui laisse en haleine : le thème choisi, le voyage dans le temps change des vampires, fantômes et autres, même si j’aime aussi le genre. C’est très bien écrit, plein de rebondissements et les personnages savoureux. En prime, l’histoire vient se mêler à l’intrigue, le Comte de Saint-Germain mystérieux au possible et les costumes fabriqués pour leurs voyages sont très bien décrits.

Le troisième tome est aussi bon que les deux précédents : les deux héros prennent conscience des véritables enjeux de leurs voyages dans le temps tout en découvrant leur amour.

 

 

Bibliographie :

La trilogie : Rouge Rubis, Bleu Saphir et Vert Emeraude.

 

Les plaisirs de la table : j’ai confectionné en lisant Bleu Saphir une nouvelle recette de baba pour l’anniversaire de mon mari dont c’est le gâteau préféré. C’est une recette particulièrement savoureuse et qui lui a beaucoup plu :

Baba au porto

Mélanger 150 g de sucre semoule avec 3 jaunes d’œufs et un sachet de sucre vanillé.

Ajouter pour ramollir cette pâte un cuillère à soupe d’huile de tournesol et une cuillère à soupe de lait.

Ajouter 200 g de farine et 1 sachet de levure.

Ajouter un peu de lait pour assouplir la pâte si nécessaire.

Monter les 3 blancs d’œufs en neige ferme avec une pincée de sel et les ajouter à la pâte.

Verser la pâte dans un moule à savarin généreusement beurré et faire cuire à thermostat 200° pendant une demi-heure environ.

Le gâteau est cuit quand la lame d’un couteau ressort sèche comme d’habitude.

Pendant la cuisson, presser le jus de 4 oranges dans une casserole, ajouter 3 cuillères à soupe de sucre semoule et faire chauffer jusqu’à ce que le sucre soit dissout. Ajouter hors du feu, un verre de porto (j’ai mis du porto blanc).

Quand le gâteau est cuit le démouler et l’arroser du sirop à l’orange et au porto. Le faire doucement avec une grosse cuillère pour bien imbiber le gâteau.

Pour ajouter une note de fraîcheur, j’ai mélangé quelques kiwis et morceaux d’oranges frais dans un saladier avec deux sachets de sucre vanillé et j’ai mis cette petite salade de fruits au milieu du gâteau. Mettre au frais avant de déguster.

Martine M.

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 09:50

le-janitor-1.jpg  le-janitor-2.jpg  le-janitor.jpg  le-janitor-4.jpg

 

 

Yves SENTE – François BOUCQ

 

 

 

                                                                                                                          images (1)

Bandes dessinées adultes

 

 

LE SCENARISTE :

Yves SENTE est né le 17 janvier 1964 à Bruxelles. Il a étudié à l’Américan High School d’Arlington Height aux USA. Il a une licence en affaires publiques et internationales. Il devient en 1991 rédacteur en chef aux Editions Lombard et lance de nouvelles collections telles que Signé, 3ème vague, 2ème degré, etc… Il est parfois aussi scénariste.

 

L'ILLUSTRATEUR : 

François BOUCQ est né le 28 novembre 1955 à Lille où il réside toujours. Il a travaillé pour des journaux tels que Le Point, le Matin de Paris, etc…. Il commence la bande-dessinée en 1975 en entrant dans la revue Mormoil et ensuite à Pilote et Fluide Glacial. Il pratique les arts martiaux (ceinture noire 5è dan de Kendo). Il écrit aussi parfois des scénarios. Il a reçu deux fois le prix Albert Uderzo.

 

 

LES ALBUMS : Le Janitor (4 tomes)

1 – l’ange de Malte

2 – Week-end à Davos

3 – Les revenants de Porto Cervo

4 – Les morsures du passé

Le héros est garde du corps pour le Vatican. Il protège des archéologues, des acheteurs d’art, des agents secrets… Il entre au service de protection et des renseignements extérieurs du Vatican. Au fil des albums, sa vie privée se trouve mélangée à ses missions. Il va apprendre qu’il est orphelin, a été recueilli aux USA dans un orphelinat situé dans un quartier noir. Le curé qui l’a élevé l’avait séparé de son frères jumeau pour les protéger d’une menace mystérieuse.

 

 

MON AVIS :

J’ai beaucoup aimé les albums de cette série : les personnages sont intéressants, les mystères du Vatican bien trouvés et le mélange vie privée et affaires d’espionnage forment une bonne intrigue. J’aime le style de François Boucq : ses illustrations apportent le complément parfait à l’histoire.

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

Yves Sente : a participé aux scénarios des séries Blake et Mortimer,  la vengeance du Comte Starbek, Thorgal, les Mondes de Thorgal, XIII.

François Boucq : a participé aux séries Bouncer, les aventures de Jérôme Moucherot, Face de Lune, Rock Mastard…

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE

Je n’ai jamais de recette de cuisine en tête quand je lis de la bande-dessinée. Scénarios et illustrations forment une alliance suffisante pour ne pas imaginer autre chose.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 09:02

ombres

 

Jérôme NOIREZ

 

 

 

                                                                                                                  images (4)

Roman fantastique ados

 

 

L'AUTEUR :

Il est né en 1969 à Paris. Il est écrivain et musicien. Il écrit des romans fantastiques pour adultes et ados, des romans pour la jeunesse, des nouvelles…  Il a été professeur de musique et professeur en école maternelle. Il joue et compose de la musique médiévale. Il expérimente aussi le « fantasmatographe », croisement entre le cinéma muet et la musique expérimentale. Il est également co-auteur de jeux de rôles.

 

 

LE LIVRE : Le chemin des ombres  sélection du prix Al Terre Ado 2009-2010 (2008-220 pages)

Japon des premiers âges : roman basé sur la mythologie du shinto (bouddhisme du 6ème siècle au Japon). Il s’agit de la création du monde.

 

 

MON AVIS :

J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans le livre et à le lire jusqu’au bout. Pourtant, je suis fascinée par tout ce qui est asiatique, en particulier la philosophie, les légendes…

C’est bien écrit mais je pense que je n’ai pas accroché à l’histoire en elle-même.

 

 

Bibliographie :

Romans adultes entre autres :

Féérie pour les ténèbres (3 tomes)

120 journées

Leçons du monde fluctuant

Le diapason des mots et des misères

Romans ados entre autres :

Désolation road

La dernière flèche

Le shogun de l’ombre

Romans jeunesse entre autres :

Fleurs de dragon

L’empire irrésistible

Albums entre autres :

Tout froissé

Sam, journal d’une sorcière

Dictionnaire :

Encyclopédie des fantômes et des fantasmes

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE

Je n’ai rien vu comme recette en lisant le livre. Il ne m’a pas inspirée.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 10:03

nombres.jpg

 

Stephen T. JOHNSON

 

 

                                                                                                         images (1)

Album

 


L’auteur :

Il est né en 1964 à Madison dans le Wisconsin.

C’est un artiste américain qui fait de l’art figuratif depuis 22 ans. Il travaille à partir de modèles vivants. Il aime bien lier son travail aux mots, aux objets et aux idées. Il pratique la peinture, le collage, le dessin, la sculpture et est très connu. Il fait des livres pour enfants aussi très originaux. Il porte un très grand intérêt à l’alphabet et à la langue.

 

 

Le  livre : La cité des nombres  (1998).

Chaque page est une peinture d’un endroit dans une ville : il faut observer les détails et reconnaître les chiffres dans la forme des bâtiments, comme un pont ou un gratte-ciel…

 

 

Mon avis :

C’est un album très intéressant : une manière d’appréhender les chiffres originale et ludique. Les peintures sont magnifiques et donnent envie de découvrir les œuvres de cet artiste.

 

 

Bibliographie : deux livres son édités en français :

Alphabetville et La cité des nombres

 

Les plaisirs de la table :  il m’est très difficile de lier cet album à une recette de cuisine. Il faudrait trouver une recette qui formerait comme un tableau en la photographiant. Si une personne en lisant cet article a envie d’ajouter un commentaire et une photo, ne pas hésiter à le faire.

 

 

Martine M. 

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 09:37

jeombak.jpg

 

 

Kim Jung-Sun

 

 

 

                                                                                                   images (1)

Album

 


L’auteure :

Elle est sud-coréenne. Elle a obtenu une licence en design à Séoul et a étudié l’illustration aux Etats-Unis. Je n’ai pas trouvé d’autres renseignements sur elle.

Jeombak est le seul livre édité en français, elle a fait le texte et les illustrations.

 

 

Le  livre : Jeombak mon petit frère  (2007).

Suni est la dernière d’une famille de 4 sœurs. Elle rêve d’avoir un petit frère. Ses parents lui offrent un petit chien qu’elle appelle Jeombak et dont elle va s’occuper. Le chiot grandit et l’appartement où vit la famille est devenu trop petit. Jeombak est emmené chez la grand-mère de Suni. Quand celle-ci va le voir, elle s’aperçoit qu’il est attaché dehors à une niche. Suni va se battre pour obtenir qu’il revienne vivre avec elle. A la fin, Jeombak se sauve et part découvrir le monde.

Jeombak est un mot coréen qui veut dire "petite tache".

 

Mon avis :

Que de poésie dans cet album ! Aussi bien à travers le texte qu’avec les illustrations tendres, aux couleurs claires. Vraiment à découvrir comme très souvent les albums des coréens.

 

 

Bibliographie : c’est le seul livre édité en français.

 

Les plaisirs de la table : le livre est tellement poétique que je ne vois pas ce que je pourrais proposer comme recette ; j’aime beaucoup la cuisine asiatique mais je suis incapable de la faire.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 14:01

Miséricorde  Profanation

 

 

 

Carl Valdemar Jussi ADLER-OLSEN

 

 

                                                                                                                                 images (1)

Romans policiers danois

 

 

L’auteur :

Il est né le 02 août 1950 à Copenhague. Il a passé son enfance à suivre son père dans les hôpitaux psychiatriques (son père est le sexologue Henry Olsen). Il a étudié la médecine, la sociologie et la réalisation de films. Il a aussi travaillé dans le monde de l’édition, a écrit des scripts de dessins animés, fait du journalisme. Il a écrit plusieurs romans policiers non traduits encore en français à part sa série sur le département V avec l’inspecteur Carl Morck, série qui l’a rendu célèbre comme écrivain danois.

 

Les livres : Miséricorde  (489 pages - 2011).

 L’inspecteur Carl Mork gêne ses collègues car il est franc-tireur et ne mâche pas ses mots et ses avis. Il vient de perdre un collègue sur une enquête et son meilleur ami et collègue est paralysé atteint par une balle. Il a été lui aussi blessé en même temps et ne peut pas se pardonner de ne pas avoir mieux réagi et sauvé ses amis policiers. Personne ne veut travailler avec lui et pour s’en débarrasser, la police créé le département V, soi-disant pour les affaires classées et lui en donne la direction. Il aboutit dans les sous-sols et organise sa brigade avec un assistant syrien Assad et une secrétaire Rose Knudsen. Le premier tome de cette série rouvre un dossier concernant l’enlèvement d’une femme politique très en vue. Première enquête difficile, complexe et qui va les mettre en danger.

 

Profanation (534 pages – 2012).

Dans ce deuxième tome du département V, l’inspecteur va s’attaquer à des hommes danois très puissants politiquement et très riches. Cette bande de fils de famille a sévi déjà dans leur jeunesse et adultes ils continuent. Ils sont sadiques. Le livre explore le côté cynique et sans concession de l’âme humaine. Là-encore, les risques que Carl Mork va prendre sont énormes, mais il va jusqu’au bout.

 

 

Mon avis :

J’ai adoré les deux livres : bien écrits, l’intrigue est très intéressante et les personnages complexes et pleins de surprises. Cet inspecteur est décidément tenace et ses comparses très efficaces. J’attends avec impatience de découvrir le 3ème opus prévu pour cette année.

 

 

Bibliographie : seule la série du département V est pour l’instant traduite en français.

Délivrance (2013)

 

Les plaisirs de la table : je vais proposer une recette de bûche de Noël légère et que nous avons goûté pendant les dernières fêtes.

 

Bûche aux meringues et à la crème de marrons

Mettre 300 g de beurre bien ramolli dans un saladier, le mélanger avec 1 kg de crème de marrons vanillée et 50 g de chocolat noir pâtissier fondu. Bien mélanger.

Couper 150 g de meringues en petits morceaux.

Chemiser un moule à cake de papier sulfurisé légèrement huilé et le remplir d’une couche aux marrons, d’une couche de meringues et terminer par une couche de marrons. Bien tasser et mettre au réfrigérateur toute une nuit pour bien faire durcir.

Le lendemain, démouler la bûche sur un joli plat à cake. Faire fondre 150 g de chocolat noir pâtissier avec 50 g de crème fraîche liquide et quand le mélange est bien lisse en glacer la bûche. Remettre au froid et décorer quand le glaçage a bien pris.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 20:14

Poussières

 

Simon BECKETT

 

 

                                                                                                         images (3)

Roman policier

 

 

L’auteur :

Il est né le 20 avril 1960 en Angleterre. Il a fait des études d’anglais, a obtenu un master et a enseigné en Espagne. Il a été aussi journaliste pour plusieurs journaux avant de devenir écrivain. Il s’est mis à écrire des romans policiers après avoir fait des recherches pour un article sur l’Académie Médico-Légale Nationale. Il est parti dans une ferme dans le Tennessee qui fait des expériences pour la recherche concernant les scènes de crime. Il met en scène le docteur David Hunter, médecin généraliste et anthropologue médico-légal.

 

Le livre : Poussières d’os  (488 pages - 2009).

 David Hunter se trouvant à Londres est appelé par un de ses collègues pour se rendre sur l’île de Runa dans les Hébrides. Un cadavre a été retrouvé partiellement calciné dans une cabane et aucune équipe de légistes ne peut s’y rendre à cause d’un déraillement de train mobilisant toutes les forces de police. David découvre que c’est un meurtre et demande du renfort mais une tempête s’abat sur l’île et personne ne peut venir. Il va devoir mener l’enquête presque tout seul.

 

 

Mon avis :

J’ai bien aimé le livre, l’ambiance, le héros attachant avec ses forces et ses faiblesses. J’ai envie de découvrir les deux autres romans que je vais chercher.

 

 

Bibliographie :

La mort à nu

Les murmures des morts

 

Les plaisirs de la table : je propose une recette de gâteau aux poires léger.

Mélanger 75 g de sucre semoule avec 3 œufs entiers et 2 paquets de sucre vanillé.

Ajouter 100 g de farine, 1 sachet de levure chimique et 3 cuillères à soupe de lait.

Ajouter ensuite 90 g de beurre fondu.

Laisser reposer la pâte, le temps d’éplucher 1 kg de poires et de les couper en grosses lamelles.

Ajouter les poires à la pâte et la verser dans un moule à manquer.

Faire cuire au four thermostat 7 (230°) pendant 30 à 35 minutes.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 15:12

chapeau

 

Alex COUSSEAU

 

 

                                                                                                                     images (4)

Roman ados

L'AUTEUR :

Il est né en 1974 à Brest et vit toujours en Bretagne. Il a fait des études d’arts plastiques et d’audiovisuel. Il a édité beaucoup de romans jeunesse, d’albums et de romans ados.

 

 

LE LIVRE : Je suis le chapeau : sélection du prix Alter Ado 2010-2011 (2010).

Le roman se décline comme un conte sur le peuple inuit. Un frère et sa sœur vont parcourir leur monde ainsi que l’écosse à la recherche du propriétaire d’un chapeau haut de forme. Les traditions et la vie du peuple inuit sont décrits à travers leurs aventures et leurs rencontres.

 

 

MON AVIS :

J’ai eu beaucoup de mal à lire le livre, alors que c’est un très bon roman. Je n’ai pas réussi à l’apprécier comme il le mérite. Cela prouve bien encore une fois que la lecture est vraiment subjective.

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

Romans jeunesse : entre autres

Charles à l’école des dragons

Charles prisonnier du cyclope

Tout le monde s’embrasse sauf moi

Prune et Rigoberto

Albums jeunesse : entre autres

Les mammouths, les ogres, les extra-terrestres et ma petite sœur

Un rhinocéros amoureux pèse-t-il plus lourd qu’un rhinocéros tout court ?

Romans ados : entre autres

Les yeux qui chantent

Sanguine

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE

Je ne propose rien comme recette de cuisine car je n’ai pas été inspirée en lisant le livre.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 14:39

bayonne

 

Fabienne FERRERE

 

 

 

                                                                                                                     images (3)

Roman policier historique

 

L’auteure :

Elle est française et écrit depuis peu. Elle est professeur de philosophie à Gaillac. Depuis que son premier roman a été édité, elle travaille à mi-temps. Elle a écrit deux romans mettant en scène le même héros, le chevau-léger Gilles Bayonne au temps de Henri IV.

 

 

Le livre : Car voici que le jour vient (2009).

Nous sommes au 16ème siècle à Paris. Une série de meurtres très sauvages dont les animaux sont des bourreaux ont lieu. Le chevau-léger, Gilles Bayonne au service du roi Henri IV mène l’enquête. Il est aidé par son fidèle page Pique-Lune qui connaît bien la rue et ses lois et qui prend des risques trop importants parfois le mettant dans des situations qui peuvent lui coûter cher. Gilles n’est pas au mieux avec les commissaires du Châtelet et va devoir résoudre une enquête difficile et horrible. L’assassin très inventif n’a-t-il pas de raisons d’assassiner ?

 

 

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé le livre, le vocabulaire d’époque employé, l’intrigue qui n’est pas banale et les personnages intéressants. Le Paris du 16ème siècle est bien décrit. Je vais essayer de trouver le premier roman.

 

 

Bibliographie :

Un chien du diable

 

 

Les plaisirs de la table : je vais proposer un des desserts que nous avons faits en famille pour le jour de Noël et qui a beaucoup plu même parmi ceux qui n’aiment pas trop les desserts.

Petits gâteaux aux noix

140 g de beurre bien mou : le mélanger avec 140 g de sucre semoule.

Hacher très fin 150 g de noix et les mélanger avec 70 g de farine.

Monter 3 blancs d’œuf en neige.

Mélanger ces trois éléments en alternance. On a l’impression au début qu’il y aura trop de noix mais non, tout se mélange bien. Mettre la préparation finale dans un moule à manquer de 30 cm. Bien lisser et cuire au four thermostat 4, 170° pendant 35 minutes environ.

Préparer le glaçage pendant que le gâteau cuit : mélanger 3 jaunes d’œufs avec 140 g de sucre glace et 1 sachet de sucre vanillé.

Quand le gâteau est cuit, couvrez-le aussitôt du glaçage. Laisser reposer 30 minutes et tracer des découpes de petites parts de gâteaux dans le glaçage uniquement. Mettre le gâteau au réfrigérateur pendant 2 heures et demie.

Pour le servir, découper à fond les parts et les ranger sur un joli plat.

On peut prendre un moule rectangulaire si on veut pour faire des bâtonnets.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 09:58

tribunal

 

Donato CARRISI

 

                                                                                                             images (3)

Roman policier-     

 

    L’auteur :

Il est né en 1973 et est italien. Il est l’auteur d’une thèse sur Luigi Chiatti, tueur en série italien. Depuis 1999 il écrit des scénarios. Avant il était juriste, spécialisé en criminologie et en sciences du comportement. Son premier roman a remporté de nombreux prix et récompenses.

 

 

Le livre : Le tribunal des âmes (458 pages - 2012).

L’histoire se passe à Rome. Marcus ne connaît plus rien de son passé, ayant 1 an auparavant reçu une balle dans la tête. Il est spécialisé en lecture de scènes de crime et est sollicité pour sauver une jeune étudiante kidnappée. Sandra est dans la police scientifique, elle est photographe de scènes de crime. Son mari est mort quelques mois auparavant dans des circonstances troublantes. Ils vont se rencontrer dans cette ville de Rome et leurs vies vont se trouver mêlées. 2ème roman de l’auteur.

 

 

Mon avis :

J’ai bien aimé le livre même si parfois j’ai trouvé que c’était un peu « tiré par les cheveux ». Belle intrigue avec un dénouement surprenant. La ville de Rome est aussi la vedette avec ses ruelles, ses églises, ses œuvres d’art.

 

 

Bibliographie :

Le chuchoteur

 

 

Les plaisirs de la table : j’ai essayé un far aux fruits secs et la recette nous a bien plu.

Une vingtaine d’abricots secs et 250 g de raisins secs. Faire tremper pendant au moins deux heures dans du thé fort les fruits secs (les abricots auront été coupés en petits morceaux).

Mélanger 250 g de farine avec 2 cuillères à soupe de sucre semoule, 4 œufs et ½ litre de lait.

Ajouter les fruits secs bien égouttés.

Faire cuire au four thermostat 7 (200°) pendant environ 1 heure. Saupoudrer de sucre glace à la sortie du four. Il faut le déguster encore tiède, c’est meilleur.

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens