Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 09:30
ZOOM sur Elizabeth GEORGE

Enquete-dans-le-brouillard.gif  Ronde-des-mensonges-copie-1.jpg Sans-l-ombre-d-un-temoin.gif

 

Elizabeth GEORGE

 

                                                             images (1)

 

Romans policiers

 

L'AUTEURE:

Elle est née le 26 février 1949 dans l'Ohio aux Etats-Unis. Elle est américaine mais situe ses romans policiers en Grande-Bretagne.

Elle a une maîtrise d'anglais et un diplôme de psychopédagogie. A 16 ans, elle fait un voyage scolaire en Angleterre sur les traces de Shakespeare, d'où sa passion pour ce pays. Elle sera professeur de littérature anglaise dans un collège. Elle aidera beaucoup les élèves en difficulté scolaire. Sa grande connaissance des auteurs classiques et contemporains anglais se retrouve dans ses livres. Elle travaillera 13 ans environ comme enseignante. Son premier livre, « enquête dans le brouillard » en 1988 a obtenu le prix du meilleur premier roman aux Etats-Unis. Publié en 1990 en France, il obtient le grand prix de littérature policière.

 

LES LIVRES :

Principal personnage : l'Inspecteur Thomas Linley :

Enquête dans le brouillard

Le lieu du crime

Cérémonies barbares

Une douce vengeance

Pour solde de tout compte

Mal d'enfant

Un goût de cendres

Le visage de l'ennemi

Une patience d'ange

Mémoire infidèle

Un nid de mensonges

Sans l'ombre d'un témoin

Anatomie d'un crime

Le rouge du péché

Le cortège de la mort

 

Becca King :

Saratoga Woods 

L'île de Néra

 

 

Autres : nouvelles policières

Un petit reconstituant

Mortels péchés

 

Essais :

Les reines du crime

Mes secrets d'écrivain

 

Les personnages :

L'inspecteur Thomas Linley est un aristocrate, riche, élégant, inspecteur à Scotland Yard.

Barbara Havers :

Elle est son sergent d'une loyauté sans faille. Elle n'est pas belle, mal fagotée. Sa mère est internée dans un hôpital psychiatrique. Elle habite dans la dépendance d'une cour de maison : ses voisins un père et sa fille étrangers sont très importants pour elle. Sa vie personnelle est largement décrite dans les romans.

 

Les deux plus proches amis de Thomas Linley :

Déborah Saint-James et son mari Simon.

Elle est photographe et lui expert en criminologie. Leur histoire commune est très souvent évoquée : comment Déborah a d'abord été la petite amie de Thomas, comment Simon est devenu handicapé d'une jambe et se déplace avec difficulté. Thomas demande souvent l'aide de ses amis et parfois ceux-ci prennent trop de risques pour l'épauler.

 

 

 

LE LIVRE: La ronde des mensonges (657 pages - 2012)

 

 

Thomas enquête officieusement chez le riche industriel Bernard Fairclough dans un château du Lake District. L'industriel a épousé une aristocrate et Thomas connaît bien cette société. Toute la famille racontera de nombreux mensonges qu'il faudra démêler et surtout en comprendre l'origine. Ses deux amis et Barbara vont y participer. C'est une enquête difficile pour Déborah qui malgré elle mêlera sa vie privée à l'affaire et aura bien du mal à se faire entendre. Tous ces faux-semblants multiplient les fausses pistes ; mais après tout, y a -t-il eu bien crime ?

Juste une mauvaise action (696 pages - 2014)

Dans ce nouveau opus des enquêtes de Linley c'est surtout Barbara Havers qui mène l'action. Elle est directement concernée : son ami et voisin Azhar a des ennuis. Son ex-compage à enlevé leur fille. Mais ce n'est pas si simple et Barbara joue sa carrière au sein de Scotland Yard. 

 

 

 

MON AVIS : je suis une inconditionnelle de Elizabeth George ; ce que j'aime par dessus tout dans ses romans c'est la psychologie des personnages principaux et des criminels. La vie de Thomas Linley est passionnante, triste pourtant. Les seconds rôles sont particulièrement intéressants et Barbara attachante. Les livres dépassent très souvent les 600 pages, mais je n'arrive jamais à lâcher tant l'intrigue est subtile. C'est aussi toujours très bien écrit. Certains romans sont plus durs que d'autres : "mal d'enfant" par exemple, tel que son titre l'indique, parle d'un sujet douloureux (l'infanticide). L'assassinat de l'épouse de Thomas dans « sans l'ombre d'un témoin » m'a fait pleurer et j'ai été émue pendant tout le livre. L'intérêt réside vraiment dans la psychologie de ces héros récurrents.

Dans Juste une mauvaise action, enfin l'auteure renoue avec l'intrigue en mettant toujours en avant la vie privée des héros. 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Les anglais mangent beaucoup de confiture avec leurs thé. Voici une recette que je viens de faire : la confiture de tomates vertes.

Pour obtenir 8 pots de 250 g chacun, j'ai coupé en petits morceaux 3 kg de tomates vertes et 4 citrons. Eplucher les citrons à vif et ne garder que la chair. Ajouter aux tomates et citrons 1 kg de sucre semoule et 500 g de cassonade. Laisser macérer 24 heures et faire cuire. J'ai laissé mijoter une petite heure environ, puis j'ai bien mouliné au robot mixeur et laissé cuire encore 10 minutes.

 

 

 

C'est vraiment très bon ! On peut ajouter un peu de gingembre si on aime.

Confitures-tomates-vertes-1.jpg

 

Confiture-tomates-vertes-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 07:41

Je porte mon coup de coeur du mois de septembre 2013 sur les nouvelles de Kenneth COOK : l'ivresse du kangourou.

Très bien écrit, très original, ce livre a été une véritable découverte !

 

 

Kangourou

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 16:40

Leonard-gauche.jpg

 

Vincent DELERM

Blanca GOMEZ

 

                                                             images (1)

 

Album jeunesse avec CD

 

L'AUTEUR:

Il est né le 31 août 1976 à Evreux. Il est le fils de l'écrivain Philippe Delerm et de l'illustratrice Martine Delerm. Il est avant tout auteur et interprète et a sorti son premier album en 2002. Il obtient les victoires de la musique en 2003. Parallèlement à la chanson, il écrit pour le théâtre et prépare un livre de photographies. Il travaille aussi actuellement sur un spectacle théâtral et musical.

 

L'ILLUSTRATRICE :

Blanca GOMEZ est une illustratrice espagnole. Elle fait aussi des affiches et des stickers. Elle utilise beaucoup les couleurs rétro et les ambiances comme dans les films de Tati.

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE: Léonard a une sensibilité de gauche (2011)

 

Premier livre-CD de Vincent Delerm. Il a écrit l'histoire, les paroles et musiques des chansons. Comment expliquer aux enfants quelques notions de politique. C'est un dialogue entre un grand-père et son petit-fils ; le vieux monsieur (Jean Rochefort) cherche ses mots et essaie de répondre aux questions incessantes du petit garçon (Batiste REBOTIER). Chaque page commence par Léonard qui dit : j'ai une question. Soupir du grand-père qui se demande quand cela s'arrêtera. L'histoire est émaillée des chansons interprétées par Vincent Delerm, légères, enlevées, vocabulaire amusant, drôle. Comment dédramatiser la politique gauche-droite.

Illustrations également amusantes et qui ressemblent bien à un film de Tati.

 

 

MON AVIS : je me suis régalée ! L'alliance du texte, des chansons, des illustrations et des voix, c'est vraiment parfait. Une belle réussite pour une première fois. Il faut vraiment mettre le disque pour lire l'album car la musique est un vrai plus et permet de mieux comprendre. C'est éducatif tout en s'amusant : on y trouve de la dérision et de la légèreté. A lire enfants et parents ensemble, ce sera encore plus ludique.

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

Pas de bibliographie pour Vincent Delerm puisque c'est son seul ouvrage.

Par contre, je mets un lien pour l'illustratrice car elle a illustré plusieurs livres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

J'ai essayé une nouvelle recette de tarte aux pommes et aux noisettes qui plairait sûrement aux grands et aux petits ;

Faire une pâte brisée et en foncer un moule à tarte. Piquer le fond et les côtés avec une fourchette.

Mélanger 200 g de noisettes moulues (ou d'amandes si on préfère), 2 œufs entiers, de la cannelle, 100 g de sucre semoule, et deux pommes râpées et arroser de jus de citron.

Etaler cette préparation sur la tarte.

Eplucher des pommes : les couper en deux, vider le centre, éplucher et faire des encoches sur le dessus et les disposer sur la tarte.

Badigeonner les pommes d'un peu de gelée chaude : soit de la groseilles, des mûres, cerises, ce que l'on veut.

Faire cuire pendant environ 40 minutes au four thermostat 7 (200°).

Déguster encore tiède, nous avons trouvé que c'était meilleur.

 

Tarte-pommes-noisettes-1--1-.jpg

 

Tarte-pommes-noisettes-1--2-.jpg

 


 

 

 

 

Martine M.

 

 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 12:50

Pour la place du mort

 

Charlie HUSTON

 

                                                         images (3)

 

Roman policier

 

L'AUTEUR:

Il est né à Oakland en Californie et vit avec sa famille à Los Angeles. Il écrit aussi des bandes dessinées avec les super-héros tels que Wolverine. Il a aussi inventé un anti-héros dans ses romans policiers : Henry Thompson.

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE: Pour la place du mort (305 pages - 2010)

 

Banlieue pauvre de San Francisco : 4 jeunes entre 13 et 17 ans. Andy, Hector, George et Paul. Les quatre garçons sont passionnés de vélo. Andy qui est un petit génie des maths et des jeux de rôles se fait voler son vélo par le clan des Arroyo. Il faut dire aussi qu'il avait oublié de l'attacher. Avec inconscience et naïveté, ils décident de reprendre le vélo et vont se retrouver mêlés à une affaire de drogue, de violence. Ils vont se retrouver au milieu d'une guerre de pouvoir, c'est l'escalade. Peuvent-ils compter sur leurs parents pour les aider ? Comment vont-ils s'en sortir sans y laisser leur vie ?

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS : au début j'ai eu du mal à comprendre que ces jeunes soient aussi naïfs. Mais c'est très bien écrit et je me suis attachée à ces personnages confrontés à la violence, la drogue. Où sont leurs repères, la vie de famille ? C'est une histoire remarquablement bien menée.

 

BIBLIOGRAPHIE :

Bandes dessinées comics :

T1 et 2 de Wolverine

Moon Knight T1

Deathlock

 

Romans :entre autres

Increvable

Le paradis ou presque

Le vampyre de New-York

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Après avoir lu ce livre plein de violence, un peu de douceur :

Tarte choco-bananes

Etaler une pâte sablée dans un moule à tarte.

Casser le chocolat en morceaux (100 g de chocolat noir) et le faire fondre avec deux cuillères à soupe de crème fraîche liquide. Quand le chocolat est fondu, l'étaler sur le fond de tarte.

Couper deux bananes en rondelles et les arroser de citron pour éviter qu'elles noircissent.

Les disposer sur le chocolat.

Battre un œuf entier avec 15 cl de crème fraîche liquide et 2 cuillère à soupe de cassonnade.

Verser ce mélange sur la tarte.

Faire cuire environ 25 minutes à four thermostat 6 (180°).

Laisser refroidir avant de déguster. Certains préféreront la manger encore tiède.

 

Tarte-chocolat-bananes-1.jpg

 

Tarte-chocolat-bananes-2.jpg

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 18:11

Trempe

 

Magyd CHERFI

 

                                                               images (4)

 

Recueil de textes autobiographiques

 

L'AUTEUR:

Il est né le 4 novembre 1962 à Toulouse. C'est un chanteur et écrivain français d'origine algérienne. Il est membre du groupe Zebda. Il commence à chanter avec des amis en 1985 et plus tard ils fonderont le groupe Zebda dont il écrit les textes. Le groupe s'arrête en 2003 et il continue en solo en réalisant un album en 2004. En même temps, il écrit un recueil de textes autobiographiques : livret de famille. Un nouvel album en 2007. Il est très engagé politiquement surtout au sein du mouvement Motivé-e-s.

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE: La Trempe (164 pages - 2007)

 

L'auteur raconte son enfance dans la cité, mettant en place 8 récits tendres et incisifs en même temps. L'immigration, la différence, l'éducation, la vie dans la cité, la famille, la violence, l'école, les illusions, la musique, les parents, les frères et sœurs, l'amour, l'amitié, tout cela est présent dans le livre.

 

 

MON AVIS : j'ai bien aimé jusqu'à la page 143. La description de la vie de famille et de la cité est attachante malgré quelques longueurs, mais cet avis n'engage que moi. Par contre, le dernier chapitre, « de l'identité nationale et de quelques beurs de droite » m'a ennuyée : c'est vrai que les considérations politiques ne m'attirent pas vraiment. J'ai même trouvé que cette partie n'avait pas forcément sa place dans le recueil.

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

Livret de famille

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je n'ai pas vraiment envie de parler cuisine même si dans le livre celle-ci est souvent présente à travers le couscous et l'amour des mamans à faire plaisir à leurs enfants.

J'avoue que je ne sais pas faire le couscous.

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 16:24

Kangourou.jpeg

 

Kenneth COOK

 

                                                             images (3)

 

Roman : nouvelles

 

L'AUTEUR:

Il est né en 1929 en Lakemba, Nouvelles Galles du Sud, Australie. C'est un journaliste, scénariste, réalisateur et écrivain australien. Il a occupé différents emplois tels que technicien de laboratoire, journaliste et documentariste pour la télévision. C'est un amateur éclairé des lépidoptères et il a fondé la première ferme de papillons près de Sidney en 1970. Il a fondé également un nouveau parti politique australien. Il est décédé lors de vacances d'une crise cardiaque en 1987.

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE: L'ivresse du kangourou et autres histoires du bush (213 pages - 2011)

 

14 histoires australiennes surprenantes : on passe d'un pilote d'avion qui a la phobie des lézards à collerette et naturellement pendant un voyage turbulent, plusieurs de cette espèce animale s'échappent d'une valise ! On rencontre un kangourou alcoolique, un homme qui gagne toujours ses bras de fer jusqu'au jour où... Des apprentis secouristes obéissants jusqu'au ridicule, un rat qui pourrit la vie d'un homme perdu dans le blizzard et ayant trouvé refuge dans un abri bien confortable, un homme rendu richissime parce qu'il ne joue pas au cricket, etc...

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS : j'ai beaucoup aimé ces nouvelles pleines d'humour, surprenantes dans tous les sens du terme, par les personnages, ce qui leur arrive et la manière dont leurs histoires se terminent. L'écriture est très vivante, j'ai ressenti la chaleur, le sable, le vent australien à chaque page. C'est vraiment une véritable découverte.

 

BIBLIOGRAPHIE :

Le koala tueur

La vengeance du wombat

Cinq matins de trop

Par dessus bord

Le vin de la colère divine

A coups redoublés

Le trésor de la baie des orques

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je n'ai pas vraiment de recettes qui pourraient convenir à l'Australie. Je vais juste proposer une petite recette pour le goûter toute simple : des madeleines aux bananes

Pour faire environ une trentaine de madeleines dans les moules en silicone Tupperware.

Battre 4 blancs d'oeuf jusqu'à ce qu'ils moussent sans devenir des œufs à la neige, ajouter les 4 jaunes, 150 g de beurre fondu, 150g de sucre semoule, 150 g de farine et un sachet de levure chimique. Quand la pâte est prête, ajouter deux bananes écrasées et un petit peu de vanille liquide.

Remplir les moules. Préchauffer le four à thermostat 8 (250°), baisser la température à 220° au moment d'enfourner et faire cuire pendant 5 minutes puis baisser encore à 200° (thermostat 6) pendant 4 minutes.

C'est délicieux avec une tasse de thé surtout quand les madeleines sont

encore un peu tièdes.

 

Madeleines-aux-bananes-1.jpg

 

Madeleines-aux-bananes-2.jpg

 

J'ai aussi envie de proposer un extrait d'une des histoires du livre : l'ivresse du kangourou

Le kangourou qui s'appelle Les a pris une cuite la veille et son maître Benny le réconforte :

« J'étais présent le lendemain matin quand Les finit par se réveiller. Accroupi à ses côtés, Benny lui tenait la patte droite, comme il l'avait apparemment fait toute la nuit. L'animal ouvrit un œil avec beaucoup de précaution. Il était injecté de sang. Il s'empressa de le refermer. Il y eut une longue pause,durant laquelle Benny émit de petits bruits de bouche compatissants, et enfin le kangourou ouvrit ses deux yeux, injectés de sang. Je vous jure qu'à cet instant, il a grimacé.

Ma mémoire me joue peut-être des tours, mais je suis convaincu qu'à ce stade, Les se remit lentement et maladroitement sur pied et s'adossa à la palissade, en se tenant la tête entre ses deux pattes avant. Il gémit. Oui, les kangourous gémissent.

Benny courut chercher un seau d'eau que Les descendit d'un trait, sans reprendre son souffle, ce qui est d'ordinaire très difficile pour un kangourou.

L'eau sembla le revigorer. Il fixa pensivement le seau vide. Puis il bondit soudain par dessus la palissade et partit comme un bolide vers la brasserie. »

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

 

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 17:06

Poupee.jpg

 

Jennifer DALRYMPLE

 

                                                                 images (3)

 

Album jeunesse

 

L'AUTEURE:

Elle est née le 8 juillet 1966 à San-Francisco d'un père américain et d'une mère française. Elle a étudié les arts plastiques, la philosophie et l'archéologie. Elle commence à écrire des livres lors d'un séjour professionnel à Tokyo. Elle a déjà écrit 38 livres. Elle est auteure et illustratrice pour la jeunesse. Elle est également militante écologiste et membre de Greenpeace.

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE: La Poupée ( 2008)

 

Peppo, Bibi et Lala sont des petits oiseaux bien copains qui découvrent un jour une poupée en se promenant. Un oiseau est orange, l'autre vert et le dernier bleu. Ils prennent les habits de la poupée et les mettent pour se déguiser. Peppo (l'oiseau bleu) trouve qu'ils sont idiots et n'ont pas de respect pour la poupée. Il l'emmène chez lui dans son arbre pour la protéger des insectes. IL s'occupe d'elle tout le temps, lui donnant des fleurs, des fruits et la nuit il dort contre elle. Mais un jour une petite-fille passant par là, emporte la poupée. Peppo a du chagrin et cela dure. Ses amis viennent s'occuper de lui et lui disent qu'ils seront toujours là pour lui.

 

 

MON AVIS : j'ai bien aimé l'histoire d'amitié et de solidarité entre les petits oiseaux et l'amour d'un des leurs pour la poupée. Les illustrations sont jolies, tendres et pleines d'humour aussi.

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE : entre autres

Albums :

La princesse et les insectes

Non, je n'ai jamais mangé ça !

Le Tagagné

Homère à l'école des oiseaux

Le méchant de l'histoire

Le Noël de Léopold

Je voulais te dire

Romans jeunesse :

Manju et les samouraïs

Joyeux anniversaire

Le trésor de Piet

Pour toujours mon ami

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

je vais proposer une recette de ma fille Claire : tarte aux tomates et à la mozzarella :

Utiliser une pâte feuilletée toute prête et l'étaler un peu plus pour qu'elle forme un rectangle et la mettre dans une tole bien huilée. Piquer le fond à la fourchette et étaler dessus une tapenade en laissant environ 1 cm aux 4 bords.

Tapenade : un bocal d'olives noires dénoyautées, de l'ail, un peu d'anchois et de l'huile d'olive ; mixer ce mélange pour faire une tapenade maison.

Mettre au four pendant 20 minutes environ à 200° (thermostat 7).

Quand la pâte et tapenade sont cuites, retirer du four et garnir en alternant les tranches de tomates et de fromage. Il faut que les tranches se chevauchent, c'est plus joli. Saler et poivrer.

Les tranches de mozzarella auront préalablement mariné dans de l'huile d'olive, du sel et du poivre.

Avant de remettre au four, saupoudrer de basilic. Laisser cuire juste le temps que le fromage fonde.

Les tomates seront juste chaudes et le fromage pas trop fondu. Laisser donc pas plus de 5 minutes au four.

Servir chaud bien entendu dès la sortie du four.

 

tarte-tomate-mozzarella-claire.jpg

 

 

 

 

 

Martine M.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 08:37

Je porte mon coup de coeur du mois d'août 2013 sur deux livres que je n'ai pas pu départager tant je les ai aimés tous les deux :

Hilarion

Hilarion, le policier historique que j'ai beaucoup aimé pour le côté historique justement très bien décrit !

 

tisseuse de nuages

 

La tisseuse de nuages : conte asiatique tellement beau tant par l'écriture que par les illustrations !

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 08:23

clair de lune Montmartre

 

Nadine MONFILS

 

                                                                  images (3)

 

Roman policier

 

L'AUTEURE :

Elle est née le 12 février 1953 à Etterbeek en Belgique. Elle est écrivaine, réalisatrice et comédienne belge. Elle vit à Montmartre à Paris. Elle enseignait la morale avant de se consacrer à l'écriture. Elle a reçu 12 prix pour sa poésie. Elle joue également dans des pièces de théâtre en wallon brabançon. Elle donne des cours d'écriture dans une école pour comédiens et anime des ateliers d'écriture dans des prisons. Elle a écrit des chroniques littéraires pour un journal satirique belge pendant 10 ans.

Elle a dirigé une galerie d'art à Bruxelles pendant 7 ans. Son personnage principal, le commissaire Léon, est un flic qui tricote des manteaux pour son chien et qui vit avec sa mère à Montmartre.

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE: Clair de lune à Montmartre suivi de Le fantôme de Fellini (445 pages – 2013)

 

Dans la première histoire, le commissaire Léon tout en tricotant pour son chien Babelutte doit résoudre des crimes dans une maison de retraite. Dans la deuxième histoire, Jeannot, le patron du bar le colibri a gagné un voyage pour Rome : il peut emmener plusieurs personnes et choisit son ami le commissaire Léon, Irma la travelo-ménagère, Rose une ancienne prostituée et Pin's un nain camelot. Naturellement des meurtres vont se produire et il faudra mener une enquête compliquée.

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS : j'ai été déroutée au début par le vocabulaire employé, qui est truculent, imager, se voulant je pense un vocabulaire parisien du quartier de Montmartre. Puis de fil en aiguille, je me suis attachée aux personnages, atypiques et très amusants. C'est un livre qui m'a détendue et beaucoup amusée.

 

BIBLIOGRAPHIE :

le commissaire Léon :

La nuit des coquelicots

Madame Edouard

Il neige en enfer

Le silence des canaux

Les bonbons de Bruxelles

Les jouets du diable

 

Autres romans : entre autres

La petite fêlée aux allumettes

Les vacances d'un sérial Killer

La vieille qui voulait tuer le Bon Dieu

Le bar crade de Kaskouille

 

Roman ados :

Nickel Blues

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je suis sûre que le commissaire Léon, qui aime bien manger et boire, aimerait ma petite recette de mini-feuilletés au reblochon :

Pour 24 petits chaussons environ : 2 pâtes feuilletées toutes prêtes.

L'idéal pour cette recette, c'est d'utiliser l'ustensile de Tupperware pour fabriquer les mini-chaussons.

Garnir chaque mini-chausson d'un morceau de reblochon enveloppé dans un morceau de viande de grisons. Fermer, dorer au jaune d'oeuf et faire cuire au four 200° (thermostat 7) pendant environ 15 minutes. C'est meilleur dégusté chaud ou tiède et excellent pour l'apéritif.

 

Petits-chaussons-reblochon-1.jpg

 

Petits-chaussons-reblochon-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

 

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 19:21

Voix-du-vent.jpg

 

Rolande CAUSSE

Georges LEMOINE

 

                                                                images (3)

 

Roman ados

 

L'AUTEURE: Rolande CAUSSE

Elle est née le 1er mai 1937 à Fontenay. Elle est la fondatrice de l'association « La Scribure » qui regroupe des écrivains autour de la promotion de la littérature. Elle anime des ateliers et des stages d'écriture. Elle écrit des romans et des poèmes pour la jeunesse ainsi que des livrets d'opéra.

 

L'ILLUSTRATEUR : Georges LEMOINE

Il est né le 14 juin 1935 à Rouen. Il s'installe à Paris en 1946. Il étudie à l'école des Beaux-Arts à Rabat pendant son service militaire. Etienne Delessert le fait entrer aux éditions Gallimard pour travailler dans le département d'illustration pour la jeunesse. Il utilise la plupart du temps le crayon et l'aquarelle, ce qui donne des dessins très poétiques aux couleurs douces, pleines de lumière et très apaisantes.

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE: La voix du vent ( 96 pages – 2011)

 

Sonia est une adolescente qui va au collège ; elle est constamment triste, traîne les pieds pour rentrer chez elle et préfère par dessus tout se promener dans les bois derrière sa maison. Elle peut y passer des heures sans se rendre compte que le temps passe. Elle va chez une psychologue à laquelle elle ne répond jamais. Petit à petit grâce à l'amour de son père, à sa grand-mère qui l'irrite la plupart du temps, à une nouvelle amie étrangère qu'elle va aider, elle va finir par parler et évacuer cette terrible douleur.

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS : j'ai beaucoup aimé l'écriture, très fluide, qui procède par petites touches exactement comme les aquarelles de l'illustrateur. On entre dans la vie de Sonia progressivement pour tout comprendre et pour attendre et espérer que son désespoir s'atténue et disparaisse un peu. La forêt, le vent, la nature sont très bien décrits et ont une très grande importance.

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

 

 

 

 

Rolande CAUSSE : entre autres

Romans jeunesse :

Frederico Garcia Lorca : le poète de la liberté, assassiné

Rouge Braise

Contes et légendes jeunesse :

Contes de la Terre-Mer

Documentaire jeunesse :

Mon atelier d'écriture et de poésie + Christine BEIGEL

Romans adolescents :

Moi Cornélia, fille de Rembrandt

Sarah de Cordoue

Les enfants d'Izieu

Album jeunesse :

Vive la ponctuation + Pierre EMMANUEL

 

Georges LEMOINE : entre autres

Romans jeunesse :

Comment Wang-Fo fut sauvé + Marguerite YOURCENAR

La petite fille aux allumettes + conte d'Andersen

La série les Mondes de Chrestomanci : les 2 tomes de Diana WYNE-JONES

La métamorphose d'Helen Keller + Margaret DAVIDSON

Pawana + LE CLEZIO

Leila + Sue ALEXANDER

Le renard dans l'île + Henri BOSCO

Roman adultes :

Neige de Maxence FERMINE

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

En lisant le livre, j'ai eu envie de proposer une recette de dessert qu'on peut manger tiède ; ce clafoutis aux cerises apportera chaleur et réconfort.

Mélanger 80 g de farine avec 6 œufs entiers, 90 g de sucre semoule et une pincée de sel.

Ajouter en mélangeant bien ¼ litre de lait. Ajouter 750 g de cerises lavées et dénoyautées.

Faire cuire dans un plat à gratin à four chaud 200° (thermostat 7) pendant environ 35 minutes. Si le dessus gratine trop, couvrir d'une feuille d'aluminium jusqu'à la fin de la cuisson.

Nous aimons ce clafoutis encore tiède saupoudré de sucre au moment de le déguster. Mais il est aussi très bon froid. Le mettre au réfrigérateur si on le consomme le lendemain.

 

Clafouti-aux-cerises-1.jpg

 

Clafouti-aux-cerises-2.jpg

 

 

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens