Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 09:09

Complot Romanov

 

Steve BERRY

 

                                                                   images (3)

 

Roman policier historique

 

L'AUTEUR :

Il est né en 1955. Il est avocat et vit en Géorgie. Il a commencé en 1990 et a dû attendre 12 ans avant d'être publié. Aujourd'hui, ses livres se vendent dans 51 pays. Il se consacre à l'écriture et anime aussi des ateliers d'écriture et il joue au golf. Avec son épouse, il a fondé une association à but non lucratif pour aider à la préservation du patrimoine.

 

 

LE LIVRE : Le Complot Romanov (505 pages - 2011)

En 1917, la famille Romanov est exécutée par les Bolchéviks.

De nos jours, à Moscou, une commission appelée commission tsarine est chargée de prouver que le prétendant proposé est bien le dernier des descendants des Romanov. Il est question de rétablir le Tsar à la tête du gouvernement. Miles Lord est un jeune avocat américain noir, spécialiste de l'histoire russe. Il fait partie d'un consortium qui a investit beaucoup d'argent dans la restauration de cette monarchie et Miles doit prouver que leur homme choisi est bien le bon. Mais en fouillant dans les archives secrètes de Moscou et de Saint Petersbourg, il trouve des documents signés de Lénine qui met en doute la mort d'Anastasia et d'Alexis les enfants du Tsar Nicolas II. Ces derniers ont été sauvés par un soldat russe. Ces documents font écho aux lettres de la Tsarine qui raconte la prophétie de Raspoutine : celui-ci avait prédit ce qui arrive. Miles se met à la recherche du vrai descendant Romanov : mais tout le monde n'est pas d'accord, trop de finances sont en jeu. Sa propre vie est maintenant menacée aussi bien en Russie qu'en Amérique.

 

BIBLIOGRAPHIE :

Série Cotton Malone : ancien agent du ministère américain de la justice.

Le secret des rois

Le code Jefferson

Le monastère oublié

Le mystère Napoléon

La prophétie Charlemagne

La conspiration du Temple

L'énigme Alexandrie

 

Autres romans policiers historiques :

Le temple de Jérusalem

Le musée perdu

Le 3ème secret

L'héritage des Templiers

 

 

MON AVIS :

J'aime beaucoup les romans de Steve Berry car ils sont très précis et fouillés historiquement. Les fictions sont toujours très bien amenées, bien écrites, intéressantes. Un bon moment de lecture, bien meilleur que les livres de Dan Brown. Dans le complot Romanov, à partir de l'histoire russe, l'auteur livre une fiction plausible et passionnante. Les descriptions de Moscou sont très précises et j'ai appris plein de choses sur cette ville et la vie là-bas.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je ne connais rien à la cuisine russe, donc je vais proposer une recette qui n'a rien à voir avec ce pays mais que j'ai faite récemment avec les tomates vertes du jardin.

Tartelettes aux tomates vertes

Faire une pâte brisée maison ou à défaut acheter deux pâtes brisées.

Foncer des moules à tartelettes d'une partie de la pâte.

Pendant ce temps faire cuire les tomates vertes : couper en très petits morceaux 200 g de tomates vertes et les laisser mijoter avec 300 g de cassonade pendant ¾ d'heure. Ajouter de la vanille et à la fin de la cuisson, 2 cuillères à café de fécule de maïs. Bien mélanger..

Mettre cette « confiture » de tomates vertes sur les fonds de tarte et couvrir avec le reste de pâte.

Faire cuire à four chaud thermostat 7 (200°) pendant environ 40 minutes. Il ne faut pas que le dessus noircisse. Déguster froid avec une bonne tasse de thé noir russe !

 

Tartelettes-tomates-vertes-1.jpg

 

Tartelettes-tomates-vertes-2.jpg

 



 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 09:12

Yujin.jpg

 

Geumyi LEE

 

                                                                   images (3)

 

Roman ados

 

L'AUTEURE :

C'est une écrivaine coréenne. Elle commence à écrire en 1984 avec une nouvelle pour la jeunesse qui obtient un prix. Ses livres permettent de replonger dans l'innocence de l'enfance et de passer les étapes de l'adolescence jusqu'au monde des adultes. Je n'ai rien trouvé de plus sur elle sur internet.

 

 

LE LIVRE : Yujin et Yujin (241 pages - 2011)

Deux jeunes-filles de 13 ans se retrouvent dans la même classe au collège. Elles ont exactement le même nom. On les appellera pour les reconnaître la petite Yujin et la grande Yujin. Et justement la « grande » se souvient d'avoir connu la « petite » à la maternelle. Un épisode de leur vie très traumatisant pour elles, car à l'époque le directeur de la maternelle faisait subir des attouchements aux petites-filles. Curieusement la petite Yujin ne se souvient de rien même pas de la grande Yujin. Que s'est-il donc passé pour qu'elle ait oublié ? Et petit à petit, les souvenirs lui revenant, comment va-t-elle réagir ? La grande Yujin et sa meilleure amie Sora seront là pour l'aider au plus fort de son désespoir.

 

BIBLIOGRAPHIE :

Seul livre pour l'instant traduit en français.

 

 

MON AVIS :

J'ai beaucoup aimé l'histoire, la vie coréenne est très bien décrite et les sentiments des jeunes-filles sensibles et attachants. C'est un sujet difficile, ce qui se passe en maternelle. En même temps, les conflits qu'elles ont avec leurs parents sont bien d'actualité.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je ne connais rien à la cuisine coréenne, mais dans le livre elles mangent beaucoup de poisson.

Salade de cabillaud aux pommes de terre (recette de ma fille)

 

 

Pour 4 personnes :

Faire cuire 600 g de cabillaud à four chaud 200° (thermostat 7) pendant 12 minutes. Quand il a refroidi, le mettre au frigo.

Faire cuire à la vapeur 600 g de petites rates pendant 35 minutes environ. Les éplucher et les mélanger avec 4 échalotes émincées finement. Mettre aussi au frigo.

Préparer la sauce : mélanger 4 cuillères à soupe de moutarde à l'ancienne avec 2 cuillères à soupe de moutarde de Dijon, 5 cl de vinaigre blanc, 10 cl d'huile d'olive (la verser doucement), du sel et du poivre. Goûter pour rectifier l'assaisonement.

 

Verser cette sauce sur les pommes de terre, ajouter le cabillaud émietté grossièrement, mélanger et déguster bien froid.

 

salade cabillaud pommes de terre claire


 

 





Martine M.

 

 

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 22:30

chemin sauvage

 

Jean-François HAAS a remporté le prix Lettres Frontières Suisse-Romande samedi 16 novembre 2013

Le chemin sauvage

 

Homme carrure d'ours

Frandk PAVLOFF a remporté le prix Lettres Frontières Rhône-Alpes samedi 16 novembre 2013

L'homme à la carrure d'ours

J'ai pu me rendre à la journée de rencontre avec les auteurs ce même jour et j'ai pu écouter justement Franck Pavloff parler de son livre. 

J'ai écouté 3 autres auteurs aussi. C'est très intéressant, car on a une autre vision du livre quand on entent l'écrivain lire des extraits et en parler.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 10:37

Enclave.jpg

 

Ann AGUIRRE

 

                                                                images (3)

 

Roman science-fiction ados

 

L'AUTEURE :

Elle est née le 27 août 1970 aux Etats-Unis. Elle vit à Mexico avec son mari et ses enfants.

Je n'ai rien trouvé d'autre sur elle sur internet.

 

 

LE LIVRE : Enclave (314 pages - 2013)

La terre a été ravagée, c'est l'apocalypse. Les survivants vivent soit dans des villes détruites presque entièrement sous forme de gangs cruels, soit sous terre. L'enclave est l'endroit où vit Trèfle : elle a 15 ans et elle est chasseuse. Elle vit sous terre avec une communauté dirigée par des Aînés bien qu'aucun d'eux n'ait plus de la vingtaine. Les chasseurs de son groupe doivent chercher à manger dans les tunnels et surtout protéger leur clan contre les Monstres, des humains mutants qui se nourrissent de tout ce qu'ils trouvent ainsi que de chair humaine. Trèfle a été élevée dans la croyance que rien n'a survécu sur terre. Ils ne vivent pas vieux car ils sont décimés par les maladies, les attaques et les infections. Del, lui, a été recueilli par le clan quand il était petit. Il est chasseur aussi mais n'a jamais vraiment été accepté, il vient « d'au-dessus ». On le tolère pour ses talents de combattant. Trèfle et Del deviennent coéquipiers dans la chasse. A la suite du sacrifice de Trèfle pour sauver un ami injustement accusé, elle est bannie, Del part avec elle. Elle va découvrir que les Aînés ont menti, ont caché des choses et qu'il est possible de vivre au-dessus malgré les dangers.

 

BIBLIOGRAPHIE :

Tome 1 : Enclave

Tome 2 : Salvation (paru en octobre 2013)

Tome 3 : la Horde (à paraître en janvier 2014)

 

 

MON AVIS :

J'ai beaucoup aimé le livre, c'est presque aussi bien que Hunger Games, peut-être un peu moins précis et fouillé. Là encore l'héroïne a du caractère, sait se défendre et se battre, et ne perd pas son humanité malgré toutes les horreurs. J'attends la suite.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Dans le livre ils sont constamment à la recherche de nourriture ; Trèfle découvre dans les décombres de la ville avec Del un ancien magasin où il reste encore des conserves : elle goûte pour la première fois au maïs. Je viens récemment d'essayer une nouvelle recette qui justement utilise le maïs, c'est très bon.

Porc au caramel et aux galettes de maïs

Prendre un filet mignon de porc et couper des morceaux un peu épais mais pas trop. On peut en faire une douzaine environ. Les assaisonner des deux côtés et les faire dorer des deux côtés dans une poêle huilée. Quand ils sont dorés, verser dessus 10 cl de bouillon de légumes (à défaut du bouillon de volaille), deux cuillères à café de caramel liquide et 5 cl de crème fraîche liquide. Laisser mijoter environ 8 minutes en les retournant très souvent pour qu'ils s'imprègnent bien de la sauce caramel. Laisser de côté.

Mixer 150 g de grains de maïs égouttés et rincés avec 2 œufs entiers, 1 cuillère à soupe de crème fraîche épaisse, du sel et de la farine jusqu'à ce que la préparation forme une pâte un peu épaisse.

Faire cuire en galettes dans une poêle huilée bien chaude et les faire dorer sur les deux côtés.

Les galettes et le porc réchauffés, les servir en posant un médaillon de porc sur une galette et proposer un autre accompagnement, une bonne purée de pommes de terre maison par exemple.

J'ai utilisé des haricots verts du jardin que j'avais congelé, excellent !

 

Porc-caramel-galettes-mais-2--1-.jpg

 

Porc-caramel-galettes-mais-2--5-.jpg

 


 

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 10:24

Double jeu       Sixième énigme

 

Yaïr LAPID

 

                                                                       images (1)

 

 

Roman policier israëlien

 

 

LES LIVRES : Double jeu (260 pages - 2007)

Yeoshua Sherman est détective privé, avant il était dans la police mais il s'est fait renvoyer, top honnête. Dans le livre, il est engagé par une femme qui croit que son mari la trompe. En enquêtant, il est le témoin d'un cambriolage de diamants et trouve une jeune-fille, qui a été violée. Comme elle fait partie de la communauté juive ultraorthodoxe, il la ramène chez lui pour la protéger. Réli, n'est autre que la fille du rabbin et il doit le rencontrer avant de faire quoi que ce soit. De fil en aiguille, il va être accusé de ce cambriolage, pourchassé par la police et ne pourra compter que sur sa sœur, Kravitz (l'amoureux de sa sœur, flic et le seul qui l'aide), Jacky (on ne sait pas trop si il fait partie de la pègre de la ville). Une machination qui vise à le faire tomber : il prendra des coups mais résoudra l'affaire ou les affaires ?

 

La sixième énigme (289 pages – 2008)

Une petite-fille est enlevée dans un quartier résidentiel deux ans auparavant sans que personne n'ait rien remarqué. Yeoshua est engagé par Hagan, la mère de la petite-fille, qui ne croit plus en la police et en personne. C'est une course contre la montre qui commence, car il s'aperçoit que des petites-filles sont enlevées tous les deux ans et assassinée au bout de ces deux années. Comment aucun flic lors de l'enquête policière n'a remarqué qu'un tueur en série sévissait ? Aidé de ses alliés habituels, Yeoshua va se battre pour faire éclater la vérité.

 

BIBLIOGRAPHIE :

Ce sont les deux seuls livres pour l'instant traduits en français.

 

 

MON AVIS :

J'ai beaucoup aimé les deux livres : l'écriture est excellente, pleine d'humour et vraiment très fluide. Agréable à lire. Le fait que tout se passe en Israël ajoute à l'intérêt des intrigues : je ne connais absolument pas ce pays et c'est vraiment intéressant de découvrir la vie là-bas. Une vraie découverte pour moi.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je n'ai pas de recette qui pourrait avoir un lien même ténu avec les livres. Je n'en propose donc pas.

Pourtant le héros mange tout le temps aussi bien du sucré que du salé. Il a peur de grossir mais ne peut pas s'empêcher d'avaler des aliments. Je vais juste proposer le début de « Double jeu » pour avoir un aperçu de Yeoshua Sherman :

 

« A deux heures du matin j'ai appuyé sur le bouton pause du magnétoscope au milieu d'un thriller idiot et je suis allé me servir dans le frigo. Je me déteste lorsque je fais ça. Trois kilos de trop alourdissent ma taille depuis deux ans et refusent de disparaître. J'ai lu dans un journal que si on ne s'en débarrasse pas avant quarante ans, c'est foutu. J'en étais assez près. Debout, j'ai englouti deux tranches épaisses de pain blanc, avec de la charcuterie et un gros cornichon et j'ai regardé à la fenêtre, dans laquelle je voyais mon reflet, en tricot blanc et pantalon de jogging noir. Il pleuvait, et mon visage se divisait en de petits fleuves brillants. L'hiver 1987 était froid, déprimant, et je le passais en grande partie seul. Ici ou là, une fille me rendait visite une semaine, parfois deux, puis disparaissait. J'ai sorti une bière du frigo en essayant de trancher entre le film et le lit. Je restai là un moment, tournant dans ma tête ce dilemme. Puis la sonnerie du téléphone retentit. Je me dirigeai vers la chambre à coucher sans trop me presser et décrochai. »

 

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 09:55

Vent de glace

 

Patricia CORNWELL

 

                                                               images (3)

 

Roman policier

 

L'AUTEURE :

cf article ZOOM sur Patricia CORNWELL

 

 

LE LIVRE : Vent de glace (408 pages - 2013)

Kay Scarpetta doit aller repêcher dans le port de Boston une femme qui a été accrochée à des filets et qui grâce à une tortue Luth géante est remontée à la surface. Une éminente paléontologue disparaît aussi et Kay reçoit un message macabre sur son ordinateur, l'image d'une oreille coupée. Kay, son mari Benton, sa nièce Lucie et Marino le flic se trouvent face à un tueur de femmes arrogant et plus proche d'eux qu'ils ne le croient.

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Cf article ZOOM sur Patricia Cornwell

 

 

 

 

 

MON AVIS :

On revient enfin à une enquête policière qui tient la route. Je trouve que plus les livres paraissent et plus Kay Scarpetta devient paranoïaque et cherche des problèmes personnels partout. Mais dans l'ensemble, le livre m'a plu comme d'habitude. C'est toujours aussi bien écrit, très détaillé. C'est ce qui m'intéresse dans les livres de Patricia Cornwell, une enquête passionnante.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Il fait très froid dans le livre d'où le titre Vent de glace. Je vais proposer une recette bien chaude pour une soirée d'hiver.

Tartiflette aux pâtes

Faire cuire 100 g de pâtes par personne (des pennes ou des farfalles). Les rincer et les égoutter. Il faut des grosses pâtes, la recette est meilleure.

Faire revenir un gros oignon coupé en lamelles et 100 g de lardons fumés pendant 5 minutes. Ajouter 10 cl de vin blanc sec et 10 cl de crème fraîche liquide. Mélanger avec les pâtes.

Dans un plat à gratin beurré, verser les pâtes à la crème et au vin et couvrir avec du reblochon en lamelles. Poivrer et un peu de piment selon les goûts.

Faire gratiner à four chaud thermostat 8 (200°) pendant un petit quart d'heure. Bien surveiller que le fromage ne grille pas trop. Servir très chaud avec une bonne salade de mâche à l'huile de noix.

Tartiflette-de-pates-1.jpg

 

Tartiflette-de-pates-2.jpg

 

 

 

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 11:36

Conjuration primitive

 

Maxime CHATTAM

 

                                                                    images (1)

 

Roman policier

 

L'AUTEUR :

cf article ZOOM sur Maxime Chattam

 

 

LE LIVRE : La Conjuration Primitive (459 pages - 2013)

Alexis et Ludivine sont des gendarmes qui mènent une enquête sur une série de meurtres sauvages qui ravagent la France. Très vite, ils s'aperçoivent qu'ils ont affaire à plusieurs tueurs. Et puis cette « épidémie du mal » s'étend à d'autres pays, l'Ecosse, la Pologne, l'Espagne, le Canada ! Aidés par un criminologue profileur français Mikelis qu'Alexis va chercher au fond de sa retraite, jusqu'où devront-ils aller pour résoudre ces enquêtes ? Leur brigade sera en danger, leurs vies et cela sera-t-il suffisant pour arrêter les massacres ?

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Cf article ZOOM sur Maxime Chattam

Il faut ajouter aussi :

Bande dessinée adultes :

La trilogie du mal T1 : le bourreau de Portland avec Michel Montheillet

Dans la série fantastique Autre-Monde et Entropia :

T4 : Entropia

T5 : Oz

T6 : Neverland

 

 

 

 

MON AVIS :

L'auteur renoue avec le genre policier et l'analyse de ce que l'homme peut avoir de pire en lui. Là, un homme arrive à diriger plusieurs assassins, à leur transmettre ses fantasmes meurtriers. C'est vraiment très intéressant, du pur policier noir. J'aime beaucoup comme d'habitude. A lier avec La patience du diable.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Il faut se réconforter avec un peu de douceur !

Cake anglais

Faire macérer dans l'alcool de votre choix 125 g de raisins secs blonds.

Mélanger 100 g de sucre semoule avec 3 œufs entiers, 250 g de farine, 1 sachet de levure chimique, 1 pincée de gingembre, 125 g de beurre fondu, 1 cuillère à soupe de miel liquide, 50 g d'amandes en poudre, 125 g de fruits confits (ou 125 g d'abricots secs coupés en petits morceaux). Si la pâte est un peu trop épaisse, ajouter de lait pour la ramollir. Ajouter enfin les raisins secs égouttés.

Verser dans un moule à cake et saupoudrer la pâte de sucre glace.

Faire cuire à four thermostat 6 (180°) pendant environ 50 minutes. Faire attention que le cake ne cuise pas trop sur le dessus, couvrir d'un papier d'alu pour empêcher qu'il noircisse.

Déguster tiède ou froid avec une bonne tasse de thé au citron !

 

Cake-anglais-1.jpg

 

Cake-anglais-2.jpg

 

Cake-anglais-3.jpg

 

 

 

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 09:13

Hurlebois.jpg

 

Jean-Louis MAGNON

 

                                                                       images (3)

 

Roman policier terroir

 

L'AUTEUR :

Il est né en 1946 à Toulouse. Il était médecin généraliste puis médecin réanimateur à l'hôpital de Toulouse avant de rencontrer Jean Carrère qui l'encourage à publier. Beaucoup de ses romans se situent dans cette Provence. Il écrit aussi des romans historiques et des romans policiers avec son héros récurrent, l'écrivain Franck Maréchal. Il habite dans le Minervois à côté de Narbonne.

 

 

 

LE LIVRE : Hurlebois (282 pages - 1999)

Dans les Cévennes en hiver : Franck Maréchal qui essaye d'écrire son roman dans son chalet retapé veut un jour emmener sa petite amie, Laetitia, voir les arbres magnifiques en automne. Mais la neige est tombée en abondance dans les montagnes et ils doivent se réfugier chez son ami Michel et sa femme Solange. Dès le lendemain, une petite-fille est assassinée à coups de pierre. Dans ce hameau au cœur des montagnes, il fait froid, les habitants ont des secrets et surtout l'avarice et l'envie de terres sont les plus fortes. C'est grâce à un vieil homme qui connait la vie et le passé de tout le monde que Franck Maréchal va résoudre cette enquête tout en ménageant le père de Laetitia qui n'est autre que l'adjudant de gendarmerie.

 

BIBLIOGRAPHIE :

Romans policiers série Franck Maréchal :

Les cendres de juin

Le mas des peurs

Les héritiers de la Bastide

L'inconnue aux cheveux rouges

Vengeance d'automne

 

Saga sur le canal du Midi :

Les hommes du canal

Les belles du Midi

 

Romans historiques :

Les larmes de la vigne

Un château en Provence

Les chênes de Montfort

Les peupliers de la Saint Julien

Les garrigues rouges

 

Romans terroir :

Blanche des Solitudes

Maleterre

Hautes Terres

Le vaste monde

L'offrande du sud

 

 

 

 

MON AVIS :

J'avais déjà lu Les héritiers de la Bastide qui m'avait beaucoup plu. J'aime bien Franck Maréchal qui ne peut s'empêcher de se mêler de ce qui ne le regarde pas. Il est provocateur, cynique, caustique, moqueur, fumeur de gitanes et grand buveur de cognac, bon vivant mais surtout il n'est pas dupe des sentiments humains. Il adore aussi damer le pion aux gendarmes et aux policiers. Un peu vantard et avant tout fidèle en amitié. Il réfléchit lors de longues promenades dans les montagnes prétexte aux descriptions des paysages magnifiques des Cévennes.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je n'ai pas arrêté de cuisiner ces temps-ci des feuilles de blettes.

Quiche aux feuilles de blettes et à la féta

Foncer un moule à tarte avec une pâte feuilletée.

Faire cuire à l'eau 400 g de feuilles de blettes, les égoutter et ensuite les faire revenir dans une poêle pour qu'elles rendent toute l'eau.

Dans un saladier, verser les blettes hachées (à la main, pas au robot) et ajouter 200 g de féta émiettée.

Battre 3 œufs entiers avec 10 cl de crème fraîche liquide, du sel, du poivre et une gousse d'ail émincée.

Disposer les feuilles de blettes sur la pâte feuilletée, verser par dessus la préparation aux œufs.

On peut ajouter du gruyère si on veut.

Servir bien chaud avec une salade de tomates par exemple.

 

Quiche-aux-feuilles-de-blettes-1.jpg

 

Quiche-aux-feuilles-de-blettes-2.jpg

 

 

 

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 09:27

Fers-maudits.gif

 

Nicole GONTHIER

 

                                                             images (3)

 

Roman policier historique

 

L'AUTEURE :

Elle est agrégée, docteur ès lettres en histoire. Elle a été professeur d'histoire médiévale et doyenne de la faculté des lettres et civilisations à l'Université Jean Moulin à Lyon jusqu'en 2012. Elle est l'auteur d'ouvrages portant sur la marginalité et la délinquance dans la société de la fin du Moyen-Age.

 

 

 

LE LIVRE : Les Fers maudits (270 pages - 2013)

Une enquête du prévôt Arthaud de Varey au milieu des religieux. Il parle de vengeance, de la peste. On découvre les secrets des hommes riches qui ne pensent qu'à eux. Des fers soi-disant miraculeux, qui pourraient guérir de la peste mais qui sont en réalité maudits. Réalité ou supercherie ?

 

BIBLIOGRAPHIE :

Le crime de la rue de l'aumône : 1er volet des enquêtes d'Arthaud de Varey

 

documentaires :

Sanglant, coupaul ! Orde, ribaude ! Les injures au Moyen-Age

Cris de haine et rites d'unité, la violence dans les villes , XIII et XIVème siècles

Education et cultures de l'Europe occidentale chrétienne du VIIè au milieu du XV ème siècle.

Sites et monuments historiques de Lyon

 

MON AVIS :

J'ai beaucoup aimé le livre : les personnages et l'enquête sont intéressants et surtout les détails historiques passionnants. J'ai appris plein de choses.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je pense qu'au Moyen-Age, il devait y avoir du potiron. Je propose une recette que nous avons beaucoup aimée.

Porc au potiron

Avoir le même poids de viande que de potiron.

Faire dorer dans une cocotte un filet mignon de porc dans un mélange d'huile de tournesol et de beurre ; ajouter 300 g de potiron coupé en petits dés, une louche de bouillon de volaille, 1 verre de vin blanc sec, un peu de sucre de canne. Bien mélanger et laisser cuire à feu doux pendant une demi-heure environ. Saler et poivrer. Servir très chaud.

C'est vraiment délicieux. Je n'ai pas ajouté d'autres légumes. Cela donne un plat sucré-salé.

 

Porc-au-potiron-1.jpg

 


 

 

 

 

Martine M.

 

 

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 10:21

Viandier-polpette.jpg

 

Olivier MILHAUD

Julien NEEL

 

                                                                        images (3)

 

Bande dessinée

 

SCENARISTE : Olivier Milhaud

Il est né en 1970 à Sète. Sa mère et sa grand-mère cuisinaient beaucoup et il aimait les regarder. Il a obtenu un bac scientifique. Il poursuit des études d'audiovisuel. Il a travaillé comme chargé de communication dans une grande banque. Aujourd'hui il se consacre à l'écriture. Le Viandier de Polpette est son premier livre.

 

ILLUSTRATEUR : Julien Neel

Il est né le 26 avril 1976. Ses parents sont forains et son père lui enseigne la décoration des manèges. Il devient connu grâce à ses fresques à l'aérographe à la gloire des héros tels qu'Astérix, Batman, etc, toujours sur des attractions foraines. A la suite d'une chute de plus de 18 mètres, il se retrouve pour deux ans à l'hôpital. Il commence à dessiner sur le papier. Il envoie ses croquis à des éditeurs et travaille pour le magazine Tchô ! En créant le personnage de la petite-fille Lou. Il est aussi le directeur artistique de l'adaptation de Lou en série télévisée d'animation. Il a reçu d'ailleurs le prix jeunesse au festival d'Angoulême en 2005. Il a été aussi directeur artistique chez un éditeur de cartes postales à Aix en Provence.

 

LE LIVRE : Le Viandier de Polpette Tome 1 : l'ail des ours (2011)

Le Comte Fausto de Scaramanda est farfelu, paresseux, aimant la cuisine et qui a une peur bleue de son père. Il est exilé dans un petit château où tous les habitants du village sont des amis aimant la bonne chère. Polpette a été cantinier à l'armée et maintenant il cuisine pour le Comte et l'auberge du Coq Vert. L'endroit est situé au cœur d'une très belle forêt.

La bande-dessinée est émaillée de recettes de cuisine.

 

BIBLIOGRAPHIE : Olivier Milhaud

Le tome 2 du Viandier de Polpette est en préparation

Agito Cosmos : T1 : Aquaviva

T2 : Agito Cosmos

 

Julien Neel :

6 tomes de Lou

Chaque chose

 

MON AVIS :

J'ai beaucoup aimé la bande-dessinée : le scénario est amusant, original et les recettes de cuisine incrustées dans les pages sont intéressantes. Les illustrations sont douces avec des couleurs claires.

C'est vraiment un album à découvrir par son originalité. J'attends le tome 2 avec impatience.

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je ne pouvais pas passer à côté d'une recette avec le livre !

Tourte aux courgettes et aux feuilles de blettes

Plusieurs étapes pour cette recette : d'abord, il faut deux pâtes brisées. Foncer un moule avec de hauts bords avec la première pâte. (Faite maison, c'est meilleur!).

Pour les quantité de courgettes, je compte toujours 2 courgettes par personne. Les laver, garder la peau et les râper au robot. Ensuite, les faire cuire à la poêle avec de l'ail, du sel et du poivre pour qu'elles rendent le maximum d'eau.

 

Utiliser uniquement les feuilles des blettes, les laver et les faire cuire aussi à la poêle avec un peu d'huile d'olive jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'eau. Ensuite, les hacher à la main quand elles sont encore chaudes sur une grande planche.

La quantité de feuilles dépend du goût de chacun.

Dans un grand saladier, mélanger les courgettes, les feuilles de blettes, 3 œufs entiers et un peu de crème fraîche liquide. Rectifier l'assaisonnement en goûtant. Ajouter de la féta coupée en petits morceaux. Verser cette préparation sur la première pâte à tarte et couvrir avec la seconde. Faire une petite cheminée au milieu avec un morceau de carton.

Faire cuire à four chaud thermostat 7 (200°) pendant une demi-heure environ. Surveiller que le dessus ne dore pas trop.

Cela forme une tourte épaisse délicieuse aussi bien chaude que froide avec une bonne salade verte.

 

tourte-courgettes-et-blettes-2.jpg

 

Tourte-courgettes-et-blettes-4.jpg

 

 

 

 

Martine M.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens