Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 12:03
Les pauvres parents
Les pauvres parents

Lioudmila Ievguenievna OULITSKAIA

 

 

Nouvelles

 

L'AUTEURE :

 

Elle est née le 23 février 1943 à Davlekanovo au sud de l'Oural en Russie. Elle est mariée au sculpteur Andreï Krassouline. Elle suit des études de biologie à Moscou et enseigne ensuite mais elle perd sa chaire de génétique car elle a prêté sa machine à écrire à des écrivains de « samizdat ».

Elle se consacre alors à l'écriture d'abord pour la radio et le théâtre, puis elle se lance dans les nouvelles. Elle ne sera publiée qu'après le démantèlement de l'Union Soviétique. Son premier roman paraît en 1992. Elle reçoit de nombreux prix : le Prix Médicis étranger à Paris en 1996, le Prix Booker russe, le Prix Simone de Beauvoir. En France, elle est faite Chevalier de l'Ordre des Palmes Académiques en 2003, Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres en 2004 et Officier de la Légion d'Honneur en 2014. Elle a même reçu le Prix de littérature internationale sud coréen Park Kyung-ni.

 

LE LIVRE : Les pauvres parents

(261 pages – 2005) Editions Gallimard collection Folio 3ème sélection du comité de lecture : Nouvelles d'ici et d'ailleurs

 

9 nouvelles pour décrire la vie moscovite après la seconde guerre mondiale. Elle parle des relations parents-enfants et donne à ses personnages une humanité palpable et raconte des situations que nous ne connaissons pas nous français. C'est la société russe sans complaisance.

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE : entre autres

Le chapiteau vert

Sonietchka

Les sujets de notre tsar

Mensonges de femmes

Sincèrement vôtre, Chourik

Un si bel amour et autres nouvelles

De joyeuses funérailles

La maison de Lialia et autres nouvelles

Daniel Stein, interprète

Contes russes

Le cas du docteur Koukotski

Médée et ses enfants

 

 

MON AVIS :

J'ai vraiment beaucoup aimé le livre : l'écriture est lumineuse, splendide, un petit bijou de littérature. Malgré ma cruelle méconnaissance de la vie russe de cette époque, j'ai savouré les nouvelles sans poser le livre. Vraiment à découvrir !

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je ne sais pas trop quelle recette proposer en lien avec le livre, surtout que à cette époque ils n'avaient pas grand chose à manger !

 

 

 

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 10:10
Les Rustiques, nouvelles villageoises
Les Rustiques, nouvelles villageoises

Louis PERGAUD

 

Nouvelles

 

L'AUTEUR :

 

Il est né le 22 janvier 1882 à Belmont dans le Doubs et décédé le 8 avril 1915 sur le front de la première guerre mondiale, son corps n'a jamais été retrouvé. Il était instituteur et romancier. Son premier recueil de poésie paraît en 1904. Son poste d'instituteur dans un village du Doubs se passe mal : il a la réputation d'être socialiste et anticlérical (il refuse d'aller à la messe) ; il finit par partir à Paris rejoindre sa maîtresse en abandonnant sa femme. Il devient clerc avant d'obtenir un nouveau poste d'instituteur à l'école communale d'Arcueil puis à Maisons-Alfort. Le reste de son temps, il le consacre à l'écriture. Il reçoit le Prix Goncourt en 1910 pour les nouvelles animalières de Goupil et Margot.

 

 

LE LIVRE : Les rustiques, nouvelles villageoises

(171 pages – 2011) Editions de Paris Max Chaleil 3ème sélection du comité de lecture : Nouvelles d'ici et d'ailleurs

 

Aventures rurales en Franche-Comté : les enfants, les femmes, les chasseurs avant la première guerre mondiale. Louis Pergaud puise dans ses propres souvenirs d'enfance.

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

La guerre des boutons, roman de ma douzième année

De Goupil à Margot

Carnet de guerre, Suivi de Un tombeau pour Louis Pergaud avec Jean-Pierre FERRINI et Françoise MAURY

Lettres à Delphine – correspondance 1907-1915

Le roman de Miraut, chien de chasse

La vie des bêtes

 

MON AVIS :

J'ai beaucoup aimé l'écriture et le langage un peu suranné dégageant un charme certain. Je me suis régalée du début à la fin : enfin un livre apportant de la joie et du bonheur.

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Il est beaucoup question de chasse dans le livre, je vais proposer une recette de tourte à la viande qui pourrait aussi convenir pour de la viande de gibier.

Poser une pâte feuilletée dans un moule un peu haut.

Mélanger 300 g de bœuf haché (cela peut donc être une autre viande), une échalote hachée finement, du persil haché et deux œufs entiers. Ajouter, sel, poivre, noix de muscade râpée.

Préparer 500 g de pommes de terre : les éplucher, laver et couper en tranches très fines (au robot c'est mieux) et les sécher dans un torchon propre.

Remplir le moule en alternant les tranches de pommes de terre et la viande en commençant et en terminant par la viande.

Recouvrir d'une autre pâte feuilletée en soudant bien les bords.Badigeonner de jaune d'oeuf au pinceau.

Faire cuire à 210° (thermostat 7) pendant 40 minutes environ en surveillant bien la cuisson.

J'ai servi la tourte tiède avec une bonne salade du jardin, un régal !

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Rustiques, nouvelles villageoises
Les Rustiques, nouvelles villageoises
Les Rustiques, nouvelles villageoises
Les Rustiques, nouvelles villageoises

Partager cet article

Repost0
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 09:18
L'ange hurleur
L'ange hurleur

Anne RICHTER

 

 

 

Nouvelles

 

L'AUTEURE :

 

Elle est née à Bruxelles le 25 juin 1939. Elle est nouvelliste, essayiste et anthologiste. (Anthologie : recueil de morceaux choisis en prose ou en vers). Elle est la fille du poète Roger Bodart et de la romancière Marie-Thérèse Bodart. Elle est licenciée en philosophie et lettres de l'Université libre de Bruxelles et a enseigné la littérature française. Elle a reçu en 1988 le Prix Félix Denayer de l'Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique pour l'ensemble de son œuvre. Elle est Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres depuis 2003. Elle a écrit son premier recueil à l'âge de 15 ans. Elle a été Présidente des Midis de la poésie pendant de nombreuses années.

 

 

 

LE LIVRE : L'ange hurleur

(121 pages – 2008) Editions l'âge d'homme 3ème sélection du comité de lecture : Nouvelles d'ici et d'ailleurs

 

9 nouvelles qui parlent des angoisses de la conscience pour trouver un équilibre dans la vie.

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE : entre autres

Romans et nouvelles :

La promenade du Grand Canal

La grande pitié de la famille Zintram

Le chat Lucian et autres nouvelles inquiètes

 

Essais et biographies :

Etranges et familiers : 38 portraits d'écrivains de Simenon à Eric-Emmanuel Schmitt

Le fantastique féminin, un art sauvage

Simenon sous le masque

 

 

MON AVIS :

Je suis vraiment désolée de ne pas avoir du tout aimé ce recueil. J'ai trouvé l'écriture très ennuyeuse, pardon à l'auteure. Peut-être n'étais-je pas dans des conditions adéquates pour lire le livre ?

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Aucune recette ne m'est venue à l'esprit.

 

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 08:51
C'est jeune et ça ne sait pas
C'est jeune et ça ne sait pas

COLLECTIF

 

 

 

Nouvelles

 

LES AUTEURS :

 

15 auteurs différents pour ce recueil de nouvelles

Sonia ABECASSIS

Pascal ANRES

Michaël AUFFRAY

Michelle-Marie BOUGELOT

Isabelle BRAULT

Jean-Jacques CAP

Christian CASTELLARI

Christophe DELRIVE

Liliane FAURIAC

Serge KUTNERIAN

Didier LARGE

Yvon MONET

Nicole PROTON-CHARLIER

Olivier RENARD

Albanne RIBONI

 

 

 

LE LIVRE : C'est jeune et ça ne sait pas

(185 pages – 2013) Editions Du Bord du Lot 3ème sélection du comité de lecture : Nouvelles d'ici et d'ailleurs

 

Concours organisé par cette maison d'édition avec 200 participants. Le thème demandé : aventure ou péché de jeunesse.

 

MON AVIS :

Certaines nouvelles étaient bien mais d'autres moins. Le livre se lit facilement mais je ne lui ai pas trouvé beaucoup d'intérêt.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je voulais passer vite à autre chose en lisant le livre donc pas de recette de cuisine.

 

 

 

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 08:41
Les Petits
Les Petits

Frédérique CLEMENCON

 

 

 

Nouvelles

 

L'AUTEURE :

 

Elle est née en 1967 dans la Vienne et vit à Poitiers. Ses livres ont reçu de nombreux prix tels que le Prix Robert Walser du premier roman en 1998 (« une saleté »), le Prix Céleste 2003 et le Prix Gironde 2004 pour son deuxième roman « Colonie ». Le recueil de nouvelles « Les Petits » a reçu le Prix Boccace en 2011.

 

 

LE LIVRE : Les Petits

(200 pages – 2010) Editions de l'Olivier 3ème sélection du comité de lecture : Nouvelles d'ici et d'ailleurs

 

Histoires avec des enfants, des parents : nouvelles très souvent sombres (telle cette mère qui part soudainement en laissant ses enfants à sa mère) dénonçant la cruauté des relations humaines et des conventions sociales.

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

Traques

Colonie

Une saleté

 

MON AVIS :

J'ai un avis mitigé sur ce recueil : certaines nouvelles m'ont intéressées mais j'ai trouvé quand même que c'était bien désespérant malgré une écriture agréable.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je n'ai pas eu envie de cuisine en lisant le livre.

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 08:23
Zoom sur Jean-François PAROT

parot1parot2parot3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                  images (1)

L'AUTEUR :

 

Il est né le 27 juin 1946 à Paris.

Il est diplomate, historien spécialiste du Paris du 18ème siècle. Actuellement il est ambassadeur en République de Guinée Bissao (depuis octobre 2006).

 

LES ROMANS : les enquêtes de Nicholas Le Floch

 

Ce sont des romans policiers historiques mettant en scène le même héros : Nicholas Le Floch ainsi que la ville de Paris au 18ème siècle. Les événements historiques de cette époque vont se mêler à la fiction des enquêtes et à la vie des personnages.

 

Bibliographie des enquêtes de Nicholas Le Floch :

L'énigme des Blancs-Manteaux (2000)

L'homme au ventre de plomb (2000)

Le fantôme de la rue Royale (2001)

Le crime de l'hôtel Saint-Florentin (2004)

Le sang des farines (2005)

Le cadavre anglais (2007)

Le noyé du Grand Canal (2009)

L''honneur de Sartine (2010)

L'enquête russe (2012)

L'année du volcan (2013)

 

Nicholas Le Floch :

 

C'est un enfant trouvé, né à Guérande et commissaire au Châtelet.

Il est élevé par le chanoine Le Floch et a pour parrain le Marquis de Ranreuil. Il sera d'abord secrétaire du commissaire Lardin nommé par Sartine sous la recommandation du Marquis. Il loge chez Monsieur De Noblecourt qui lui a donné des cours de droit. A la mort de son parrain, Sartine lui apprendra que le Marquis est son père. Il va évoluer le long des romans aussi bien professionnellement que dans sa vie privée. Il va aider le roi Louis XV à sauver l'honneur de la Marquise de Pompadour et pour le récompenser le roi va le nommer commissaire au Châtelet et créer « les affaires extraordinaires » pour lesquelles il va enquêter sous les ordres de Sartine d'abord et ensuite sous Le Noir. Louis XVI continuera comme son père à le protéger et en fera un espion très particulier.

Ses amis : outre Monsieur de Noblecourt, Semacgus est un personnage singulier. Chirurgien de marine, il va pratiquer des autopsies pour Nicholas avec Charles Henri Sanson (bourreau de Paris) qui lui permettent d'avancer dans ses enquêtes. Ce personnage fait des découvertes scientifiques d'une grande aide. Pierre Bourdeau est inspecteur de police, son ami et son alter ego.

 

L'enquête russe :

 

C'est le dernier opus paru en 2012. Il se situe en 1782 et le tsarévitch Paul séjourne à Paris. L'enquête va mener Nicholas et Pierre dans le monde du jeu, de l'espionnage, de la galanterie et du négoce. Intrigues à la cour, dans les rues de Paris, descriptions du siècle des Lumières avec beaucoup de minutie, sans compter une écriture très agréable, les romans de Jean-François Parot sont pleins d'enseignement et de suspense. La résolution des intrigues n'est jamais celle que l'on attend.

 

La pyramide de glace :

1784 : c'est un hiver particulièrement rude. Le peuple érige des monuments de glace en reconnaissance des actes de charité des souverains. Mais lorsqu'une de ces pyramides dégèle, on découvre un cadavre de femme dénudée parfait sosie de la reine. Nicolas Le Floch va de nouveau se trouver mêler à une enquête difficile liée à un complot contre Marie-Antoinette afin de la discréditer. On sent aussi dans ce roman les prémices des grondements de la Révolution à venir.

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE

Ils sont omniprésents dans chaque roman. Les recettes de l'époque sont détaillées, on sent presque les odeurs que les plats dégagent. Monsieur De Noblecourt au régime à cause de la goutte, a beau pester et protester il doit faire attention mais ne se prive pas pour essayer de bien manger malgré la vigilance d'une cuisinière excellente, Catherine, qui les nourrit royalement. Dans l'enquête russe, on détaille une recette d'asperges appelée asperges à La Pompadour.

Recette d'asperges

Eplucher et cuire les asperges. Les égoutter sur un plat. Faire cuire des œufs frais à la coque. Faire fondre du beurre. Quand tout sera prêt, il suffira de tremper les asperges dans le beurre fondu puis dans l'oeuf à la coque.

 

Petite précision : j'adore l'adaptation télévisée des romans de Jean-François Parot. Je trouve qu'elle est fidèle à l'esprit des livres. La reconstitution de Paris est telle qu'on l'imagine dans les romans et les acteurs bien choisis.

 

Martine M

Partager cet article

Repost0
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 22:41
Une collection très particulière
Une collection très particulière

Bernard QUIRINY

Nouvelles belges

 

L'AUTEUR :

 

Il est né le 27 juin 1978 en Belgique. Il vit aujourd'hui en Bourgogne. Il est critique littéraire pour Chronic'Art dans le domaine de la littérature et du jazz et travaille aussi pour le Magazine Littéraire. C'est un écrivain belge, docteur en droit, critique et professeur universitaire de philosophie et de droit à l'Université de Bourgogne. Il a reçu les prix Victor Rossel et Marcel Thiry pour son recueil de nouvelles « contes carnivores » en 2008 et le Grand Prix de l'Imaginaire catégorie Nouvelle Francophone pour « une collection très particulière « .

 

LE LIVRE : Une collection très particulière

(185 pages – 2012) Editions Seuil 3ème sélection du comité de lecture : Nouvelles d'ici et d'ailleurs

 

Pierre Gould possède une immense bibliothèque. Chaque chapître du recueil de nouvelles est consacré à une série de livres de cette bibliothèque très bizarre. On y trouve des livres assassins, des livres qui s'effacent, etc... De courts textes traitant d'une ville différente séparent les chapitres. Tous ces textes mettent en avant les bouleversements de notre époque et ce qui pourrait arriver d'inquiétant.

BIBLIOGRAPHIE : entre autres

Le village évanoui

Histoires assassines

Les assoiffées

Contes carnivores

L'angoisse de la première phrase

Essai :

Monsieur Spleen : notes sur Henri de Régnier, suivi d'un dictionnaire des maniaques

 

MON AVIS :

Au début j'ai eu du mal à comprendre le lien entre les textes et puis en fin de compte ce n'est pas ça le plus important ; c'est drôle, superbement écrit, parfois angoissant mais en tout cas très intéressant et original. J'ai beaucoup aimé.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

J'ai envie de proposer une recette simple à l'opposé de la complexité du recueil de nouvelles de Bernard Quiriny.

Côtes de blettes à la carbonara

 

Nous avions tellement de blettes dans le jardin que j'ai cherché à améliorer les manières de les préparer, surtout à diversifier les plats.

Utiliser des côtes de blettes bien cuites.

Faire revenir deux beaux oignons dans de l'huile dans une grande casserole. Quand ils sont bien cuits mais pas trop dorés, ajouter les côtes de blettes cuites, saler et poivrer. Ajouter ensuite de la crème fraîche liquide (environ deux petites briques) ; bien réchauffer et ajouter à la fin un sachet de parmesan haché. Bien mélanger pour que les blettes soient couvertes de fromage. Ajouter en dernier du persil haché. Servir aussitôt très chaud avec une viande pour le midi ou avec une salade verte bien assaisonnée le soir.

 

 

 

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une collection très particulière
Une collection très particulière

Partager cet article

Repost0
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 22:11
L'odeur du lac
L'odeur du lac

Aldo ZARGANI

Nouvelles italiennes

 

L'AUTEUR :

 

Il est né en 1933 à Turin d'une famille juive. Son enfance a été définitivement marquée par les persécutions liées aux lois raciales et antisémites de 1938 en Italie. Il a été comédien et a longtemps travaillé pour la télévision italienne la RAI. Il vit à Rome.

 

LE LIVRE : L'odeur du lac

(37 pages – 2008) Editions Alidades à Thonon les Bains 3ème sélection du comité de lecture : Nouvelles d'ici et d'ailleurs

 

Une famille dont le père est violoniste doit fuir pour échapper à la déportation.

Trois nouvelles largement inspirées par l'enfance de l'auteur.

 

BIBLIOGRAPHIE :

Pour violon seul – Souvenirs d'enfance dans l'En-Deçà 1938-1945

 

 

MON AVIS :

Sujet très intéressant mais j'ai trouvé le texte trop littéraire, j'ai eu du mal à bien le comprendre.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Le livre ne m'a pas incitée à penser à la cuisine.

 

 

 

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 21:54
Passer l'hiver
Passer l'hiver

Oliver ADAM

Nouvelles

 

L'AUTEUR :

 

Il est né le 12 juillet 1974 à Draveil en France. Il a grandi dans l'Essonne. Il a suivi des études de gestion d'entreprises culturelles. Il participe en 1999 à la création du Festival littéraire « les correspondances de Manosque ». Son premier roman est publié en 2000, « je vais bien ne t'en fais pas ». Il a occupé un temps la fonction de Directeur de Collection aux éditions du Rouergue. Il écrit aussi pour la jeunesse et anime des ateliers d'écriture en milieu scolaire. Certains de ses romans ont été adaptés au cinéma (en particulier : Je vais bien ne t'en fais pas) et un en bande-dessinée (Falaises). Il vit à Saint Malo depuis 2005 avec sa compagne Karyne Reysset, auteure de livres pour enfants. Il partage son temps entre la littérature et le cinéma. Il est Chevalier des Arts et des Lettres depuis 2013.

 

 

LE LIVRE : Passer l'hiver Prix Goncourt de la Nouvelle

(167 pages – 2004) Editions de l'Olivier 3ème sélection du comité de lecture : Nouvelles d'ici et d'ailleurs

 

Nouvelles concernant des personnages brisés par la vie, cassés, désespérés, etc...

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

Romans adultes : entre autres

Les lisières

Peine perdue

Je vais bien ne t'en fais pas

Le cœur régulier

A l'abri de rien

Des vents contraires (Prix RTL LIRE)

Falaises

Poids léger

Cendres

A l'ouest

Romans ados : entre autres

Personne ne bouge

Ni vu ni connu

Sous la pluie

La messe anniversaire

On ira voir la mer

Comme les doigts de la main

Romans jeunesse : entre autres

Achile et la rivière

Un océan dans la baignoire

MON AVIS :

Belle écriture mais vraiment trop déprimant pour moi !!!

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Le livre ne m'a vraiment pas inspirée.

 

 

 

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 21:24
Cette fille est dangereuse
Cette fille est dangereuse

Sylvie GRANOTIER

 

Nouvelles policières

 

L'AUTEURE :

 

Elle est née à Alger le 19 mars 1951. Elle a grandi en Région Parisienne. Elle est actrice et scénariste de télévision et de cinéma française. Elle est titulaire d'une licence de Lettres et a aussi suivi des cours d'art dramatique. Après quelques petits boulots, elle se lance dans le théâtre à Paris. Elle devient aussi traductrice de nouvelles et de romans en langue anglaise. Elle a aussi été mannequin et a beaucoup voyagé grâce à ce métier. Elle se consacre maintenant à l'écriture de romans et de policiers et elle vit à Montmartre. Elle a reçu le prix Mauvais Genre en 2015 pour son roman Personne n'en saura rien.

LE LIVRE : Cette fille est dangereuse

(231 pages - 2004) Editions Albin Michel 3ème sélection du comité de lecture : Nouvelles d'ici et d'ailleurs

 

Nouvelles policières  mettant en scène soit des femmes, soit des hommes.

 

BIBLIOGRAPHIE :

Romans policiers : entre autres

Personne n'en saura rien

La rigole du Diable

La place des morts

Belle à tuer

Tuer n'est pas jouer

Double Je

Le passé n'oublie jamais

Méfie-toi fillette

Courrier posthume

 

Essai :

Mais d'où venez-vous ? : à la rencontre des hommes sans-papiers et incarcérés.

 

MON AVIS :

J'ai trouvé les nouvelles trop inégales : certaines bien d'autres moins.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Le livre ne m'a vraiment pas inspirée.

 

 

 

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens