Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 14:47
A l'aveugle
A l'aveugle

Jean-Charles CHAPUZET

 

Roman policier

 

L'AUTEUR :

Il est né le 20 juin 1976 à Jonzac entre Cognac et Bordeaux. Il obtient une maîtrise en histoire politique à l'Université de La Rochelle. Il soutient une thèse de doctorat à Sciences-Po de Paris concernant le Général Boulanger en tant que anti-héros de l'histoire de France. Il a été professeur d'histoire-géographie dans un lycée, journaliste, conseil et rédaction de discours politiques auprès de gouvernements étrangers et de grands patrons français. Il s'installe à Jonzac en 2008 et intervient à l'INSEEC de Bordeaux en géopolitique. Il crée en 2010 la société jc2 production réunissant les auteurs, les journalistes, les enseignants et les conseils en communication. Il travaille aussi depuis 2011 pour la revue Terre de Vins. A l'aveugle est son premier roman policier début d'une série chez Glénat.

LE LIVRE : à l'aveugle

(120 pages – 2013) éditions Glénat

2ème sélection du comité de lecture interbibliothèques

Une enquête au sein des vignobles du Gard, de la Drôme, etc...Sans connaissance des lieux, on est vite perdu. Hippolyte Lapaque, ancien repris de justice et devenu journaliste sur le vin mène l'enquête de verre en verre...

 

BIBLIOGRAPHIE :

Beau livre : 1855, les grands crus classés de Bordeaux (avec Guy charneau)

Biographie : des nouvelles de Marius Chapoutier ?

Verticale, le roman des Côtes de Bourg

 

MON AVIS :

Je n'ai pas trouvé beaucoup d'intérêt au livre, même l'enquête policière traîne en longueur. J'ai pensé que le roman était un prétexte à des listes interminables de vins, de lieux, de caves...

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Pas de recette à proposer en lien avec ce livre qui ne m'a pas intéressée.

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans COMITE DE LECTURE
commenter cet article
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 13:52

LES NOUVEAUX AUTEURS FRANCOPHONES :

Tombée sur la tête de Leslie BEDOS

Bacha Posh de Charlotte ERLIH

Du silence sur les mains de Sylvie AYMARD

La petite communiste qui ne souriait jamais de Lola LAFON

Le coeur des enfants léopards de Wilfried N'SONDE

Anges de Julie GRELLEY

L'océan dans la rizière de Richard COLLASSE

En finir avec Eddy Bellegueule de Edouard LOUIS

Repulse Bay de Olivier LEBE

A l'aveugle de Jean-Charles CHAPUZET

Un homme louche de François BEAUNE (je ne l'ai pas lu)

Arden de Frédéric VERGER (je ne l'ai pas lu)

 

2ème sélection du comité de lecture interbibliothèques
2ème sélection du comité de lecture interbibliothèques
2ème sélection du comité de lecture interbibliothèques
2ème sélection du comité de lecture interbibliothèques
2ème sélection du comité de lecture interbibliothèques
2ème sélection du comité de lecture interbibliothèques
2ème sélection du comité de lecture interbibliothèques
2ème sélection du comité de lecture interbibliothèques
2ème sélection du comité de lecture interbibliothèques
2ème sélection du comité de lecture interbibliothèques
2ème sélection du comité de lecture interbibliothèques
2ème sélection du comité de lecture interbibliothèques
Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans COMITE DE LECTURE
commenter cet article
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 16:53
RESULTATS du Prix Lettres Frontières
RESULTATS du Prix Lettres Frontières

Les résultats du Prix Lettres Frontières sont maintenant connus pour cette année 2014.

Les gagnantes sont : 

Paola PIGANI pour son roman : N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures

Sélection Rhône-Alpes

 

Bettina STEPCZINSKI pour son roman : Sybille, une enfant de Silésie

Sélection Suisse Romande

 

MA REACTION :

Je suis contente car ce sont les deux livres qui m'ont marquées et j'ai voté pour eux. Bravo aux deux auteures talentueuses.

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans LETTRES FRONTIERE
commenter cet article
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 20:30
Sumerki
Sumerki

Dmitry GLUKHOVSKY

 

Roman fantastique russe

 

L'AUTEUR :

Il est né le 12 juin 1979 à Moscou. Il est journaliste et romancier. Il a étudié les relations internationales à Jérusalem, parle 6 langues dont le français, l'hébreu, l'allemand, l'espagnol et a travaillé pour des journaux en Allemagne, en France et en Israël. Maintenant il se consacre à l'écriture et est très connu pour son premier roman Métro 2033 qui a donné lieu à un jeu vidéo à succès. C'est une Dystopie : contre-utopie, récit de fiction dépeignant une société imaginaire organisée de telle façon qu'elle empêche ses membres d'atteindre le bonheur. Avec Sumerki, il a été récompensé par le prix Européen Utopiales des Pays de la Loire en 2014 : ce prix récompense un roman ou un recueil de « littérature imaginaire » dont l'auteur est européen (prix créé en 2007) et décerné pendant le Festival International de Science-fiction de Nantes. Un second prix récompense un roman pour la jeunesse depuis 2011.

 

LE LIVRE : Sumerki

(381 pages – 2014) éditions l' Atalante, collection la Dentelle du Cygne.

 

Dmitry Alexeïevitch est un traducteur russe vivant dans un vieil appartement à Moscou. Comme il manque d'argent, il insiste auprès de son agence pour avoir rapidement un nouveau contrat. Il reçoit un texte à traduire de l'espagnol, langue qu'il ne maîtrise pas parfaitement et qui l'oblige à trouver un bon dictionnaire et à beaucoup travailler. Ce texte relate l'aventure d'une expédition espagnole dans les forêts inexplorées du Yucatan au 16ème siècle. Dès qu'il commence à traduire, d'étranges manifestations se produisent qui lui font peur ainsi que des catastrophes naturelles dans le monde entier. Tout cela a-t-il un lien ?

 

BIBLIOGRAPHIE :

Métro 2033

Métro 2034

 

MON AVIS :

L'écriture est très intéressante et donne vraiment envie de lire. L'histoire reste bizarre, mystérieuse et « fantastique ». J'ai été prise par l'intrigue même si parfois je n'arrivais pas à savoir ce qui arrivait vraiment au traducteur. C'est un roman qui sort vraiment des sentiers battus.

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Les russes mangent il me semble souvent du concombre, je vais donc donner une recette avec ce légume.

Velouté froid de concombre

Pour 4 personnes environ :

Eplucher et couper en petits morceaux un concombre et le mettre dans un bol mixeur un peu haut.

Ajouter l'équivalent de 150 g de féta en petits morceaux aussi, du persil et de la menthe finement hachés, du sel, du poivre et de la crème fraîche liquide (en mettre jusqu'au niveau des ingrédients).

Mouliner avec le mixeur à soupe.

Servir très frais dans des verrines ou dans des coupelles, c'est selon le choix de chacun. J'ai servi ce velouté avec une salade à côté.

Cela a donné une consistance un peu épaisse à manger avec une cuillère.

Martine M.

 

 

 

 

Sumerki
Sumerki
Sumerki
Sumerki
Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ROMANS FANTASTIQUES- - SICENCE-FICTION
commenter cet article
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 10:08
Un frère en bocal
Un frère en bocal

Aurélie CHAZERAND

 

Album CD

 

L'AUTEURE :

Elle est française et elle est infirmière. Elle a travaillé aux urgences, en psychiatrie et en milieu carcéral. Elle a toujours aimé écrire.

Elle a un autre nom de plume pour sa série pour adolescents Apocalypsis, elle signe sous le nom de Eli Esseriam.

 

L'ILLUSTRATRICE :

Aurélie Guillerey : elle est née en 1975 à Besançon. Elle a fait ses études au lycée en Arts Appliqués et aux Arts décoratifs de Strasbourg. Elle habite à Rennes. Elle travaille pour l'édition jeunesse mais aussi pour la presse et les compagnies de théâtre. Elle utilise une palette graphique pour ses illustrations.

 

 

 

 

LE LIVRE : Un frère en bocal

(livre CD – 2013) éditions Benjamin Média

 

Musique amusante derrière le texte avec des bruits, des rires, des aboiements, etc...

Chez Hippolyte, pas de bruit à part celui de la vaisselle. Il est enfant unique. Il y voit certains avantages mais aussi des inconvénients, il se sent seul. Le narrateur c'est le garçon : il raconte sa vie de tous les jours, ses rencontres. Il se rend chez Monsieur Baratin, l'épicier italien, typique qui lui donne un bocal et lui dit : « c'est un frère en bocal ! ». Il suffit de le mettre dans un bain chaud et tu auras un frère ! Et ça marche ! Il s'appellera Aristide. Mais bizarrement tout change : ses parents connaissent Aristide et dans la chambre d'Hippolyte il y a deux lits, etc... Et puis voilà, Aristide prend une place de plus en plus importante aussi bien auprès de ses parents, que dans la chambre et même à l'école ! Hippolyte se sent mal et il retourne voir Monsieur Baratin qui lui donne une autre boîte. Et dans le bain, qui apparaît, surprise !

 

BIBLIOGRAPHIE :

Série en 5 tomes pour adolescents : Apocalypsis

 

 

MON AVIS :

Je me suis régalée avec ce livre CD. J'ai aimé l'histoire originale, les illustrations amusantes et bien colorées et la musique accompagnée des bruits. Un petit bijou pour les enfants.

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Tout le monde sait bien que les enfants rechignent à manger des légumes. Je vais proposer une recette avec des feuilles de blettes, et je suis sûre qu'ils aimeront.

Lasagnes aux feuilles de blettes

Cuire les feuilles de blettes à l'eau bouillante (après les avoir lavées naturellement) pendant 10 minutes. Ensuite les hacher grossièrement sur une planche avec un couteau.

Préparer une bonne portion de sauce béchamel.

Dans un plat à gratin, étaler une couche de blettes, verser de la béchamel, poser les lasagnes, puis une autre couche de blettes, béchamel et lasagnes. Terminer par des lasagnes avec un peu de béchamel dessus et saupoudrer de gruyère râpé. Faire cuire à four chaud thermostat 7 (180°) pendant 40 minutes environ. Quand le dessus commence à colorer, couvrir avec un papier d'alu. Vérifier la cuisson en plantant un couteau pour voir si les pâtes sont cuites.

Servir chaud avec une bonne salade verte.

 

 

 

Martine M.

 

 

Un frère en bocal
Un frère en bocal
Un frère en bocal
Un frère en bocal
Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ALBUM JEUNESSE
commenter cet article
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 10:27
COUP de COEUR du mois d'OCTOBRE 2014

Je porte mon coup de coeur du mois d'octobre 2014 sur le livre de Michel HONAKER :

Carabosse, la légende des 5 royaumes.

J'ai vraiment beaucoup aimé le conte de la Belle au Bois-Dormant revisité. C'est une vraie réussite !

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans COUP DE COEUR DU MOIS
commenter cet article
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 10:18
L'océan dans la rizière
L'océan dans la rizière

Richard COLLASSE

 

Roman

 

L'AUTEUR :

C'est un écrivain français né en 1953. Il vit et travaille au Japon depuis 1979. Il a été Président de l'European Business Council et actuellement il est le PDG de Chanel K.K. Ses romans se passent toujours au Japon qu'il connaît bien.

 

 

 

 

LE LIVRE : L'océan dans la rizière

(332 pages – 2012) éditions Seuil

3ème roman de l'auteur et sélection pour le comité de lecture de Novembre 2014 dont le thème est le suivant : nouveaux auteurs francophones.

 

Sosuke est un lycéen de 17 ans qui vit avec sa famille, les Sakai, dans un port de pêche sur la côte Nord du Japon. On est le 11 mars 2011 : c'est le tremblement de terre suivi par le tsunami. C'est « la vague » comme l'appelle les ancêtres, car c'est déjà arrivé. Tout est détruit et commence une longue errance pour Sosuke de refuges en refuges pour retrouver sa famille. Eita est son lointain cousin de Tokyo, il est d'une famille très riche. Son père a vu ce qui s'est passé et envoie son fils, qui ne fait rien de sa vie, essayer de trouver des survivants de sa famille. Un mystère l'entoure : il est parti brusquement du port de pêche quand il était jeune et n'est jamais revenu. Eita et Sosuke vont s'apprivoiser : qui va aider le plus l'autre ?

 

BIBLIOGRAPHIE :

Saya

La trace

 

 

MON AVIS :

J'ai beaucoup aimé le livre : c'est écrit avec sensibilité sans misérabilisme. On apprend beaucoup de choses sur la discipline des japonais, leur sens de la famille, de l'honneur, de l'abnégation pour aider les autres. On a tous vu les images à la télévision de cette catastrophe mais vraiment le livre donne la dimension morale et psychologique de ce drame.

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Sosuke a faim dans le livre, il n'y a plus rien. Ce sont les japonais par solidarité qui vont apporter de la nourriture et cuisiner. Je vais donner une recette qui contient du gingembre, les japonais l'utilisent beaucoup.

Cake au gingembre

Mélanger 100 g de beurre mou avec 100 g de sucre en poudre, ajouter 4 œufs entiers puis 180 g de farine tamisée ainsi qu'un sachet de levure chimique. Ajouter le zeste d'une orange, 100 g de gingembre confit et 100 g de raisins secs. Dans la recette que j'ai faite, je n'ai pas mis de raisins secs mais le double de gingembre à la place.

Préchauffer le four à 200° (thermostat 7). Mettre le cake au four et baisser la température à 150° (thermostat 5). Cuire 50 minutes. A ce moment là, saupoudrer la surface de sucre vergeoise et continuer la cuisson pendant 10 minutes. .

Je l'ai servi avec de la gelée de coing, c'est magique ! Les deux parfums se mélangent à la perfection !

 

 

 

Martine M.

 

L'océan dans la rizière
L'océan dans la rizière
L'océan dans la rizière
L'océan dans la rizière
Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans COMITE DE LECTURE
commenter cet article
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 10:32
Tchao Papy
Tchao Papy

Laetitia BRAUGE-BARON

 

Roman jeunesse

 

L' AUTEURE :

Elle est née à Chartres en 1973. Elle a le diplôme du CAPES de Lettres Modernes et a enseigné pendant 6 ans dans un collège. Elle quitte le métier pour animer des ateliers d'écriture avec des adultes et des adolescents. Elle s'est toujours intéressée à la psychologie des adolescents. Elle se rend dans les écoles, les prisons et travaille avec des groupes de théâtre. Tchao Papy est son premier roman et elle a obtenu le Prix Chronos 2014.

 

 

 

 

LE LIVRE : Tchao Papy

(157 pages – 2012) éditions Alice collection Deuzio

Hippolyte est un grand-père qui commence à perdre la mémoire à cause de la maladie d'Alzheimer. Léo a 12 ans, il adore son grand-père et fait tout pour lui rendre la vie plus facile et pour lui faire plaisir. Ils s'entendent particulièrement bien tous les deux. Un soir, Léo entend ses parents discuter et comprend qu'ils veulent mettre Hippolyte dans une maison de retraite. Léo en parle à son grand-père et ils décident tous les deux de partir. Ils se rendent dans un endroit que le grand-père connaît bien ; il avait habité là-bas quelques temps pendant son service militaire. Il était tombé amoureux mais la jeune-fille étant promise à un autre, ils s'étaient quittés. Hippolyte ne l'a jamais oubliée et il veut la revoir...

 

BIBLIOGRAPHIE :

Pour l'instant pas d'autre livre édité.

 

 

MON AVIS :

J'ai beaucoup aimé les rapports entre Léo et son grand-père, cette affection qu'ils ont l'un pour l'autre. Un joli premier roman à découvrir.

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Léo et Hippolyte sont bien reçus dans l'établissement où ils se rendent et au petit-déjeûner ils ont de bonnes confitures. Comme j'en ai fait beaucoup récemment, je vais donner ma recette de confiture.

Confiture de framboises

 

J'aime bien garder les pépins des framboises car je trouve que ça donne du goût à la confiture.

Pour 1Kg de framboises je mets 600 g de sucre. Je fais macérer les fruits toute une nuit dans le sucre et je mélange bien. Ensuite il faut faire cuire jusqu'à ce que la préparation se gélifie sur une assiette. J'aime bien aussi à la fin mixer les fruits pour obtenir une confiture homogène.

J'ai fait aussi de la confiture mi-framboises, mi-groseilles. C'est plus long car il faut préparer les groseilles et les laver. Mais c'est le même système.

Pour fermer les pots : je les remplis jusqu'à ras-bord, je ferme bien le couvercle et je les retourne sur un torchon. Il faut attendre qu'ils soient entièrement refroidis pour les ranger à l'endroit.

Et puis nous aimons bien manger la confiture quand elle sort du frigo.

 

 

 

Martine M.

 

Tchao Papy
Tchao Papy
Tchao Papy
Tchao Papy
Tchao Papy
Tchao Papy
Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ROMANS JEUNESSE
commenter cet article
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 09:55
Le cercle des coeurs solitaires
Le cercle des coeurs solitaires

Lotte et Soren HAMMER

 

Roman policier danois

 

LES AUTEURS :

Lotte : elle est née en 1955 et est devenue infirmière en 1977. Elle a travaillé dans de nombreux pays tels que la Grèce, l'Allemagne, les plate-formes pétrolières de la Mer du Nord et les bases de l'armée de l'air américaine au Groenland. Elle a participé activement à la vie politique locale et se consacre à l'écriture depuis 2010 avec son frère.

Soren : il est né en 1952. Il possède un diplôme d'enseignement. Il a travaillé comme programmeur et professeur à Copenhague. Il a le même parcours politique que sa sœur et se consacre lui-aussi à l'écriture depuis 2010, leur premier roman.

 

 

 

 

LE LIVRE : le cercle des cœurs solitaires

(429 pages – 2013) éditions Actes Sud

C'est le troisième opus des enquêtes de l'inspecteur Konrad Simonsen et de son équipe.

Tout commence par une fusillade dans un collège : un jeune-garçon rejeté régulièrement par tous, tire sur un de ses professeurs et séquestre les élèves dans la classe. Konrad, qui se remet doucement d'un infarctus, fait peu d'heures au début. Pour ne pas se fatiguer, il prend une affaire bizarre : la mort d'un postier trouvé au bas de ses escaliers. Au départ une enquête simple, mais voilà, les apparences sont trompeuses. Il va falloir remonter jusque dans les années 60 pour résoudre ce mystère, essayer de retrouver une jeune-fille disparue à cette époque. Quel est le lien entre tous ces événements ?

 

BIBLIOGRAPHIE :

Morte la bête

Le prix à payer

 

 

MON AVIS :

J'ai bien aimé le roman même si je trouve que les policiers scandinaves se ressemblent parfois. L'enquête est intéressante et fait penser aux poupées russes : on enlève la première et une autre apparaît. Les personnages sont sympathiques et apportent beaucoup au livre.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

J'ai envie de proposer une petite tarte toute simple avec du craquant et de la douceur en même temps.

Tarte fine aux pêches et aux pommes

 

Etaler une pâte feuilletée sur une tôle à pizza (elle a des trous et permet une cuisson craquante).

 

Eplucher et évider les pommes pour pouvoir les couper en conservant le trou du milieu.

Disposer les pommes en les faisant se chevaucher sur l'extérieur de la pâte et mettre au centre des morceaux de pêches (je préfère les blanches, elles ont plus de goût). Si on utilise des nectarines, on a pas besoin de les éplucher. Saupoudrer de sucre vanillé ou de cassonade.

 

Faire cuire à four thermostat 8 (200°) pendant une petite vingtaine de minutes. Vérifier que la pâte est bien cuite.

Laisser refroidir et déguster encore tiède, c'est un délice quand les fruits sont encore un peu chauds.

 

 

 

Martine M.

 

Le cercle des coeurs solitaires
Le cercle des coeurs solitaires
Le cercle des coeurs solitaires
Le cercle des coeurs solitaires
Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ROMANS POLICIERS
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 10:07
Gigante : au nom du fils
Gigante : au nom du fils

Alain GROUSSET

 

Roman science-fiction ados

 

L'AUTEUR :

Il est né le 21 décembre 1956 à Guéret dans la Creuse. Il a grandi à Orléans et a fait des études de sciences naturelles. Il est passionné de bande-dessinée et de science-fiction. Il a été lecteur professionnel pendant deux ans pour l'édition Fleuve Noir anticipation puis critique de science-fiction dans les Nouvelles d'Orléans et dans le magazine Lire de Bernard Pivot. Son premier livre est publié en 1991 chez Hachette (la citadelle du vertige) qui obtient le Prix Jeunesse du Ministère de la Jeunesse et des Sports puis ensuite vient le Grand Prix de l'Imaginaire pour un autre roman. Il a aussi écrit sous un pseudonyme en collaboration avec Danielle Martignol : il est Kim Aldany pour la série Kerri et Mégane chez Nathan et Dan Alpac (collaboration Paco Porter) pour la série Lumina chez Flammarion. Avec Carl Norac, il écrit des albums sous le pseudo de Noé Carlain. Il dirige la collection Ukronie aux éditions Flammarion jeunesse. Outre les romans pour la jeunesse, il est l'auteur d'anthologies, de nouvelles et de documentaires.

 

 

 

 

LE LIVRE : Au nom du fils, Gigante

(190 pages – 2013) éditions l'Atalante Jeunesse collection la Dentelle du Cygne

Conçu avec Pierre Bordage. Gigante, c'est deux livres conçus à deux mains, mais ils peuvent se lire séparément.

 

Koels Merticant était en sommeil cryogénique depuis 40 ans à bord d'un vaisseau stellaire en direction de la planète Gigante. Il est ethnologue et s'est toujours passionné pour le mythique peuple des Géants qui auraient peuplé la planète autrefois. Quand il est réveillé, il apprend avec surprise qu'il a un fils, Zaslo, qui a été le sauveur des habitants de la planète. Une religion lui est même dédiée maintenant. Par la même occasion, il rencontre son petit-fils, le fils de Zaslo qui vient retrouver son père qui a disparu depuis de nombreuses années. Ensemble ils vont partir à la recherche de Zaslo et découvrir cette planète mystérieuse. Il va falloir d'abord s'apprivoiser !

 

 

BIBLIOGRAPHIE : entre autres

Romans ados et jeunesse :

La citadelle du vertige

Les passe-vents

La guerre des livres

Le magicien du pharaon

La guerre de 14 n'a pas eu lieu

La guerre des boulons

Albums : entre autres

Prout de mamouth

Dans le ventre de papa

Ce que lisent les animaux avant de dormir

La boîte à doudous

Le dernier iceberg

Les nouveaux dinosaures

Prout de pompier, et autres petits bruits des métiers

Le pépé de mon pépé

 

Nouvelles : entre autres

10 nouvelles fantastiques de l'Antiquité à nos jours

10 façons d'assassiner notre planète

 

Essai :

Et s'il n'y avait plus de livres ?

Document :

Bêtes de guerre

 

 

MON AVIS :

J'ai bien aimé le roman, c'est bien écrit mais l'histoire en elle-même n'est pas forcément originale.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Le livre ne se prête pas du tout à la cuisine, donc je ne donnerai aucune recette cette fois-ci.

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ROMANS ADOS
commenter cet article

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens