Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 11:22
Habillé pour tuer - L'inconnue du bar

Habillé pour tuer

 

Jonathan KELLERMAN

 

                                                                           images (3)

 

Roman policier américain

 

L'AUTEUR :

Il est né le 9 août 1949 à New-York. Il a étudié la psychologie à l'Université de Californie et se spécialise en psychologie clinique pédiatrique. Son deuxième roman publié en 1986 a obtenu le prix Edgar Allan Poe et depuis il se consacre à l'écriture. Il se sert de son expérience pour les intriques de ses romans. Il vit à Los Angeles. Son héros Alex Delaware est psychologue pour enfants.

 

 

LES LIVRES : Habillé pour tuer (394 pages - 2010)

Les deux héros récurrents des romans policiers de l'auteur : Alex Delaware, psychologue pour enfants et Milo Sturgis, homosexuel et flic à Los Angeles.

Plusieurs enquêtes sont liées par le fait, qu'à chaque fois une voiture luxueuse différente a servi. Ce sera difficile de lier les éléments ensemble et la psychologie d'Alex sera vraiment déterminante et indispensable. L'assassin maîtrise l'art du déguisement à la perfection ainsi que la psychologie de l'âme humaine. C'est un grand manipulateur difficile à démasquer.

L'inconnue du bar (369 pages - 2014) Editions du Seuil

Alex dîne un soir avec Robin sa compagne dans un bar-restaurant dont c'est le dernier soir d'ouverture. Ils remarquent une jeune-femme très jolie et bien habillée qui semble attendre quelqu'un. Deux jours plus tard, Milo demande l'aide d'Alec pour une enquête ; la victime est justement l'inconnue du bar.

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE : entre autres

 

Sourde

Le monstre

La dernière note

Qu'elle repose en paix

La clinique

Le club des conspirateurs

Dr la mort

Double homicide

Les anges perdus

 

 

 

 

MON AVIS :

J'aime bien les livres de Jonathan Kellerman principalement pour ses héros qui ont leurs failles, leurs faiblesses mais surtout qui sont tenaces. La psychologie des personnages qu'ils soient flics ou assassins est bien présente et ajoute vraiment un grand plus aux intrigues policières.

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Milo Sturgis mange beaucoup, souvent mal et il est gros, ce qui le chagrine. La cuisine est bien présente dans les romans.

Sauté de poulet au vin blanc et à la moutarde

Pour 4 personnes, couper 4 blancs de poulet en petits morceaux. Les faire dorer dans une cocotte en fonte avec de l'huile de tournesol et une noix de beurre. Quand ils sont bien dorés, les enlever. Déglacer la cocotte avec une petite brique de vin blanc et laisser réduire. Quand le vin a bien réduit, ajouter une bonne cuillère à soupe de moutarde forte de Dijon, du poivre, et du sel (pas trop). Bien mélanger et remettre la viande. Bien goûter pour rectifier l'assaisonnement.

Servir chaud avec des pâtes fraîches simplement cuite à l'eau.

 

Saute-poulet-vin-blanc-moutarde-1.jpg

 

Saute-poulet-vin-blanc-moutarde-2.jpg

 

 

 

Martine M.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 11:12
Atto Quarto
Atto Quarto

Jacques CITOLEUX

 

Roman policier

 

 

L' AUTEUR :

Il est né à Loudéac dans les Côtes d'Armor en Bretagne. Il est naturaliste avant d'être écrivain. Il est installé depuis 10 ans à Quimper. Ses deux premiers romans sont autoédités.

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

Atto Quarto (237 pages - 2007) Autoédité

 

Un astronome, une ancienne diva, un inspecteur de police se heurtant au silence des montagnes, des fous de la grimpe risquant leur vie et celles des autres pour découvrir une nouvelle voie d'escalade, d'étranges hiéroglyphes gravés dans la roche, une gardienne de refuge et son amant : autant de personnages sans compter la montagne, le Mont Blanc et la Mer de Glace et les autres sommets : il faudra attendre les dernières pages pour comprendre leurs liens.

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

Noir Eden (autoédité)

Arrivée d'air chaud chez les Editeurs de l'Harmattan

 

 

 

MON AVIS :

Je ne vais pas dire que j'ai détesté mais plutôt que je n'ai pas du tout aimé. Trop alambiqué et surtout très mal édité avec des fautes couvertes de blanc correcteur et des pages entières collées sur une autre ou se décollant de la reliure. Très désagréable et inintéressant.

Je l'avais réservé dans le cadre d'une animation bibliothèque concernant la musique : je cherchais des livres parlant de musique, du coup je ne l'ai pas gardé pour le présenter.

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je n'ai aucune recette à donner en lien avec ce livre.

 

 

 

 

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost0
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 08:33

Sélection Suisse Romande :

23ème sélection du Prix Lettres Frontière

La femme provisoire de Anne BRECART (Editions Zoé – 2015)

 

A Berlin, il y a 30 ans, dans le silence et le désarroi, une jeune femme qui vient de subir un avortement avec une nonchalance qui s’avèrera trompeuse, marche de longues heures solitaires dans la ville. Quelque chose se passe. Elle rencontre Javier, jeune homme étranger comme elle, dont elle apprivoise progressivement l’enfant de quelques mois. D’une petite chose scrutatrice et calme, il devient un enfant aimé et confiant.

Entre Javier, la femme et le petit, un étrange bonheur s’installe. Le génie des lieux n’y est pas pour rien. Dans un immense appartement décati mais aux hauteurs aristocratiques, au cœur de l’hiver magnifique, de grandes journées vides sont en fait un véritable temps enchanté qui durera presque une année. L’enfant devenu adulte retrouve sa mère provisoire, le passé remonte, c’est le temps du récit.

23ème sélection du Prix Lettres Frontière

L'oeil de l'espadon de Arthur BRUGGER (Editions Zoé – 2015)


 


 

A 24 ans, Charlie est apprenti-poissonnier au Grand Magasin. Son quotidien a l’aspect moiré des écailles: découpage, évidage, emballage et autres savantes manipulations de la marchandise, nettoyage méticuleux des tables de travail, et puis visites au grand frigo et à la gigantesque poubelle, café et cigarette des pauses avec ses collègues, enfin les clients, les anonymes et les habitués, les affreux et les charmants. Mais Charlie ne veut plus de l’image que lui renvoient Natacha, son patron et les clients : celle d’un gentil, tellement gentil jeune homme. De son côté Emile, grand idéaliste, se trouve confronté, grâce à Charlie, à une réalité plus subtile qu’il ne la voudrait. Non, tous les employés du Grand Magasin ne sont pas des imbéciles englués dans la routine.

23ème sélection du Prix Lettres Frontière

Splendor Veritatis de François DARRACQ (Editions Slatkine – 2015)

 

Rome, 1633. Un conflit de conscience déchire un membre de l'Inquisition chargé d'empêcher la diffusion des idées de Galilée. La théorie du mouvement de la Terre, un crime contre la Foi catholique ? Le père Melchior Inchofer, en bon jésuite, défend cette position intransigeante de sa hiérarchie ; mais lorsque cet astronome averti découvre que Galilée a été condamné à tort, il comprend qu'en entravant la recherche scientifique, l'Église trahit le message divin. Doit-il se lever pour changer le cours des choses, au risque d'être victime à son tour de la machine inquisitoriale ? Ou au contraire fermer les yeux et devenir complice d'une Église à laquelle il doit tout, au risque de vendre son âme ? À travers le face-à-face haletant que se livrent Inchofer et Galilée, François Darracq nous emmène dans les coulisses de la fameuse Affaire, là où les idées sont incarnées par des hommes, pétris de certitudes jusqu'à l'aveuglement. On s'y bat pour un enjeu de taille : le pouvoir de dire ce qu'est la Vérité.

23ème sélection du Prix Lettres Frontière

Un lieu sans raison de Anne-Claire DECORVET (Editions Campiche – 2015)

 

Marguerite est folle, internée jusqu’à sa mort dans un asile oublié de Lozère. C’est là qu’elle crée sa robe de mariée, faite du fil usé des draps de l’hôpital, brodée pour un jour de noces imaginaires. Hélas, elle ne sera jamais la plus belle et la mieux aimée, dans sa dentelle blanche, et son rêve ne se réalisera jamais!
Mais qui était Marguerite Sirvins (1890-1957), folle enfermée parmi les fous dans des conditions d’internement terribles? Et comment sa robe est-elle parvenue à la Collection de l’Art Brut de Lausanne? Ce roman basé sur des rapports d’archives retrace une vie gangrenée par la folie et décrit la réclusion des fous avant la révolution de l’antipsychiatrie.

23ème sélection du Prix Lettres Frontière

Derrière les panneaux, il y a des hommes de Joseph INCARDONA (Editions Finitude – 2015)

 

Pierre a tout abandonné, il vit dans sa voiture, sur l'autoroute. Là où sa vie a basculé il y a six mois.

Il observe, il surveille et il est patient.
Parmi tous ceux qu'il croise, serveurs de snack, routiers, prostituées, cantonniers, tout ce peuple qui s'agite dans un monde clos, quelqu'un sait, forcément.
Week-end du 15 août, caniculaire, les vacanciers se pressent, s'agacent, se disputent. Sous l'asphalte, lisse et rassurant, la terre est chaude, comme les désirs des hommes.
Soudain ça recommence, les sirènes, les uniformes. L'urgence.
Pierre n'a jamais été aussi proche de celui qu'il cherche.

Partager cet article

Repost0
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 08:25

Sélection Rhône-Alpes :

23ème sélection du Prix Lettres Frontière

Archives du vent de Pierre CENDORS (Editions le Tripode – 2015)

 

 

Un réalisateur de génie, Egon Storm, se retire du monde avant la diffusion d'une trilogie qui

révolutionne l'histoire du cinéma. Depuis sa solitude, il mentionne, dans un ultime message, l'existence d'un homme mystérieux, Erland Solness. En partant de cette simple intrigue, l'auteur nous livre un texte aux pouvoirs étranges, hypnotiques. Un policier métaphysique peut-être ? Un road-movie écologique aussi ?

23ème sélection du Prix Lettres Frontière

Melville Street de Xavier DEVILLE (Editions Gulliver - 2015)

 

 

Là-bas, aux antipodes, certaines personnes handicapées habitent en colocation de quatre ou cinq des maisons dispersées en ville, où des assistants se relaient pour les aider à appréhender la vie quotidienne.
À Dunedin, Nouvelle-Zélande, nous partageons avec le narrateur – un Français – les jours et les nuits de Melville Street et de ses habitants: Tommy-dans-son-fauteuil et Tommy-debout, Chesley, Jon, Carolyn. Au rythme des rites journaliers et des péripéties déconcertantes, aux frontières de «normalité» et d’«anormalité», des vies se croisent, se chevauchent ou se heurtent, et tentent de s’accommoder de l’hypocrisie persistante de la société.
Un humour tendre, ou plus corrosif, imprègne ce peu commun journal de bord de son parfum doux-amer. Et le cheminement du narrateur, qui découvre la complexité – et parfois la violence – de ses propres réactions, nous aide à décrypter le regard que nous portons sur la différence.

23ème sélection du Prix Lettres Frontière

Nous serons des héros de Brigitte GIRAUD (Editions Stock - 2015))

 

En ce début des années soixante-dix, Olivio et sa mère viennent de fuir la dictature portugaise. Ils s'installent dans une banlieue lyonnaise et emménagent bientôt chez Max, un rapatrié d'Algérie avec qui ils espèrent un nouveau départ. Alors que Max accepte mal l'adolescent, Olivio se lie à Ahmed, un immigré algérien de son âge, auprès de qui il trouve tendresse et réconfort.

23ème sélection du Prix Lettres Frontière

La route de Beit Zera de Hubert MINGARELLI (Editions Stock - 2015)

 

 

 

Stepan vit avec sa chienne quelque part en Israël dans une maison isolée près des bois. Il écrit chaque jour à son fils Yankel, forcé de se cacher à l’autre bout du monde. Il raconte ainsi sa vie de solitude et dit son espoir, un jour, de le retrouver. En faisant face à son chagrin, il se souvient de l’époque où il contrôlait les Palestiniens aux postes-frontières, éprouvait de la haine, de la honte ou de la compassion.
Depuis quelque temps, un adolescent mystérieux lui rend visite et s’attache peu à peu à la chienne. Livre de la paternité et de la transmission, il aborde la question de la séparation, celle d’un père et d’un fils mais aussi celle des peuples qui vivent avec les fautes commises par leurs aînés. Et dit, à hauteur d’homme, la vie quotidienne éprouvée par le conflit israélo-palestinien.

23ème sélection du Prix Lettres Frontière

En cheveux de Emmanuelle PAGANO (Editions Invenit - 2014)

 

« Il faut pêcher mille grandes nacres, les sortir de l’ombre, pour obtenir deux cent cinquante grammes de fil de soie de mer, deux cent cinquante grammes seulement
 de lumière avec un millier de gros coquillages. »
Un châle, à première vue commun s’il n’était constitué de fils de Pinna nobilis, la grande nacre de Méditerranée. Lorsqu’elle retrouve l‘objet précieusement conservé dans les réserves du musée, les souvenirs reviennent à la narratrice. Se déploie, pli après pli, une histoire familiale dans l’Italie fasciste, dont les fragiles fils tissés de la nacre forment la trame. Un frère autoritaire et machiste, ses deux sœurs Nella et Bice protégeant le châle comme objet totémique soustrait à la vue de l’homme, la nature et ses odeurs, ses lumières, sont la matière de ce récit sensuel et incarné.

Partager cet article

Repost0
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 08:07
Cap Amiral
Cap Amiral

Frédérick d'ONAGLIA

 

Roman terroir

 

 

L' AUTEUR :

Il est né le 24 mai 1969 à Lyon. Il a suivi des études de communication avant d'intégrer l'entreprise familiale créée en 1959 de fabrication de chaussures. Il a travaillé une dizaine d'années avant de se consacrer à l'écriture. Il écrit souvent en Provence, région qu'il adore. Il vit à Lyon.

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

Cap Amiral (271 pages - 2015) Editions Libra Diffusio

 

Laura Abrigore habite avec ses deux enfants dans un cabanon qu'elle rénove dans le cirque de Cap Amiral, dans une petite calanque près de Cassis. Le cabanon appartenait à son père qui est mort mystérieusement en mer quelques années auparavant. Laura se bat pour la création du Parc National des Calanques. Mais l'idée de ce parc ne fait pas que des heureux. Elle va devoir chercher dans le passé pour comprendre pourquoi et essayer de vivre ses rêves.

 

 

BIBLIOGRAPHIE : entre autres

 

Un été à Lou Triadou

L'invitée de Fontenay

La mémoire des Bastides

La partition des illusions

Retour aux sources

Le faux-pas

Parfum de famille

L'enfant des Maures

la fille du Delta

 

 

 

MON AVIS :

Les livres de l'auteur sont toujours bien écrits et on passe un bon moment de détente. Tous ses livres décrivent la beauté des régions françaises et le combat des personnages pour réaliser leurs rêves.

 

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je vais donner une recette concernant le terroir haut-savoyard là où j'habite. Les atriaux se font aussi en Suisse Romande et en Savoie.

Je n'ai pas trouvé d'autre site à proposer que wikipedia pour expliquer de quoi sont faits les atriaux.

 

Atriaux au vin blanc

 

Pour deux personnes : deux atriaux par personne.

Les faire revenir dans une poêle avec de l'huile de tournesol quelques minutes pour qu'ils dorent de chaque côté.

Enlever les atriaux : faire revenir deux oignons coupés en petits morceaux dans la poêle, saupoudrer de farine et ajouter 25 cl de vin blanc et laisser réduire. Quand la sauce a réduit et épaissi, ajouter un peu de crème fraîche liquide et remettre les atriaux à réchauffer. Vérifier l'assaisonnement.

Servir avec des pâtes fraîches ou des pommes de terre vapeur.

 

 

 

 

Martine M.

 

 

Cap Amiral
Cap Amiral

Partager cet article

Repost0
16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 12:01
Légendes du Monde Emergé : le destin d'Adhara
Légendes du Monde Emergé : le destin d'Adhara

 

Licia TROISI

 

Roman fantastique ados

 

 

L' AUTEURE :

cf articles précédents

 

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE : 3ème trilogie sur le Monde Emergé : Légendes du Monde Emergé

 

T 1 : le destin d'Adhara (525 pages - 2012) Editions Pocket jeunesse

 

 

 

 

 

Une jeune-fille se réveille dans un pré : elle n'a aucun souvenir, pas de passé. Elle est recueillie par Amhal, un apprenti chevalier dragon qui porte une rage sourde au fond de lui. Elle devient la dame de compagnie de la princesse Amina, fille de la Reine Doubbhée et du Roi Loerca qui depuis 50 ans gouvernent en paix sur le Monde Emergé. Mais des puissances occultes approchent et une mystérieuse maladie commence à décimer les populations de toutes les terres du Monde Emergé.

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE : cf articles précédents

 

 

 

 

MON AVIS :

Aussi bien que les deux premières trilogies. A chaque fois, un nouveau suspense, de nouveaux héros et de nouvelles aventures. Un bon moment de détente.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Une recette facile de petits gâteaux à déguster avec une bonne tasse de thé et les trilogies de Licia Troisi.

 

Petits gâteaux aux poires avec de l'ananas

 

Faire fondre 80 g de beurre dans une casserole et laisser refroidir.

Eplucher 2 belles poires et les couper en petits morceaux. Les mettre dans un saladier avec du jus de citron pour les empêcher de noircir.

Mélanger 150 g de sucre en poudre avec 4 œufs entiers, ajouter le beurre fondu. Ajouter un sachet de levure chimique et 170 g de farine tamisées, Ajouter les dés de poire.

Prendre des moules à muffins en silicone, les remplir à moitié, mettre au milieu deux morceaux d'ananas (en boîte ou frais) et recouvrir de pâte.

Faire cuire à four chaud thermostat 6 (180°) pendant 25 minutes environ. Faire refroidir sur une grille.

Servir tiède ou froid, saupoudré de sucre glace.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

Légendes du Monde Emergé : le destin d'Adhara
Légendes du Monde Emergé : le destin d'Adhara
Légendes du Monde Emergé : le destin d'Adhara

Partager cet article

Repost0
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 08:08
Suzette, un cadeau pour maman
Suzette, un cadeau pour maman

Quentin GREBAN

 

Album jeunesse

 

 

L' AUTEUR :

Il est né en 1977 à Bruxelles (Belgique). Il a suivi des études artistiques à l'Institut Saint Luc. Il a fait partie des sélectionnés du Festival de Bologne en 1999 pour ses illustrations de Nils Holgerson. Il a reçu le Prix Saint Exépury en 2000. Aujourd'hui, il illustre ses propres textes.

 

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

Suzette, un cadeau pour maman (2014) Editions Mijade

 

 

 

 

 

Suzette est une petite coccinelle. A l'école, ils fabriquent un cadeau pour la fête des mères. Ils dessinent des fleurs de toutes les couleurs, pour ensuite les découper et les mettre dans un pot avec une tige. Suzette rentre de l'école toute fière et fait bien attention à son pot. Mais le vent emporte la petite coccinelle et les fleurs sont toutes pliées. Puis la pluie : le pot tombe et se casse. Elle rencontre l'escargot, la chenille, l'araignée, l'abeille, les fourmis qui tous ont leur cadeau.

Suzette ramasse un gland, fabrique un coquelicot et le met dans la coquille du gland. Sa maman est ravie !

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE : entre autres

Albums jeunesse : comme illustrateur

La belle histoire de mes 2 ans

La grande histoire de mes 5 ans

 

Co-auteur :

Un loup dans le potager

Mélie

Peter Pan

 

Auteur et illustrateur :

Zéphir

Dis papa, pourquoi les zèbres ne font-ils pas du patin à roulettes ?

Il y a un dinosaure dans mon cartable

Charlie

 

 

 

 

MON AVIS :

Un album délicieux à lire pour la fête des mères. Chaque double page se présente ainsi : une grande page illustrée et sur l'autre le texte avec la petite coccinelle. Les illustrations sont pastelles et la coccinelle est si mignonne !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Une recette de petits pains pour les petites mains à tartiner de confiture maison pour le goûter.

 

Petits pains

 

Pour 10 pains environ :

 

Dans une casserole, faire fondre à feu doux 75 g de beurre. Le laisser tiédir.

Mélanger dans un saladier 300 g de farine, 50 sucre en poudre, 1 sachet de levure chimique tamisée et une pincée de sel. Ajouter le beurre fondu et 20 cl de lait. Pétrir la pâte pas trop longtemps.

Etaler la pâte au rouleau sur une épaisseur de 1,5 cm. Utiliser un emporte-pièce de 7 cm environ et tailler des ronds. Les poser sur une plaque recouverte d'un papier sulfurisé beurré. Dorer avec un jaune d'oeuf au pinceau.

Faire cuire pendant 5 minutes à four chaud thermostat 8 (240°) puis baisser à thermostat 7 (210°) pendant une dizaine de minutes. Faire refroidir sur une grille.

J'ai utilisé de la confiture de kiwis.

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

 

Suzette, un cadeau pour maman
Suzette, un cadeau pour maman
Suzette, un cadeau pour maman
Suzette, un cadeau pour maman

Partager cet article

Repost0
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 08:11
De mieux en mieux
De mieux en mieux

Christophe LEON

 

Roman ados

 

 

L' AUTEUR  :

Il est né le 2 avril 1959 à Alger. Il a passé son enfance à Saint-Tropez et a étudié les Beaux Arts à Marseille. Il a été joueur professionnel de tennis et appareilleur en orthopédie. Il publie son premier roman en 2002 et commence à écrire pour la jeunesse en 2006. Il a reçu de nombreux prix littéraires tels que le Prix Bernard Versele 2014, le Prix NRP de littérature jeunesse. Il aborde des thèmes bien précis : la société, la protection de l'environnement, les dangers de la mondialisation. Il est directeur de la collection Rester Vivant aux éditions du Muscadier depuis 2015.

 

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

De mieux en mieux (172 pages - 2015) Editions Thierry Magnier

Sélection du Prix Al'terre ado 2016.

 

 

 

 

Chaque texte concerne une personne vivant dans la cité Nelson Mandela en zone urbaine sensible. Des tranches de vie parsemées d'espoir et de désespoir. Elle se croisent, se décroisent. Le désespoir est cristallisé par cet ascenseur qui ne marche jamais puisque les réparateurs ne veulent pas venir dans la cité.

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE : entre autres

Romans adultes :

Gros malheurs (nouvelles)

Noces d'airain

Journal d'un étudiant japonais

Palavas la Blanche

Tu t'appelles Amandine Keddha

 

Romans ados :

Bleu toxic

Embardée

Délit de fuite

La balade de Jordan et Lucie

La rumeur

La randonnée

Pas demain la veille

 

Romans jeunesse :

Le goût de la tomate

Engrenage

Trouve-moi

Mado m'a dit

 

 

 

 

MON AVIS :

Très bien écrit, très intéressant. Mais c'est sûr que j'ai compris les personnages étant donné que j'ai passé ma jeunesse dans une cité de la banlieue parisienne. Beaucoup d'espoir quand même malgré la vie de ces jeunes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Par contre je n'ai pas de recette de cuisine qui pourrait aller avec le livre.

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost0
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 08:03
Le casque d'Opapi
Le casque d'Opapi

Géraldine ELSCHNER

 

Album jeunesse

 

 

L' AUTEURE  :

Elle est née en 1954 dans le Nord de père allemand et de mère française d'origine belge. Elle suit des études d'allemand et de Lettres et une formation de bibliothécaire. Elle part vivre en Allemagne où elle traduit en français des livres pour enfants. Elle a 3 enfants et se consacre à l'écriture. Son premier texte est publié en 1998. Elle voyage tout le temps entre la France et l'Allemagne et elle aime beaucoup aller au devant des lecteurs jeunes et moins jeunes.

 

L'ILLUSTRATEUR : Fred SOCHARD

Il a fait des études d'arts décoratifs, travaille comme infographiste. Il adore dessiner et fait de l'illustration de presse. Il vit près d'Angers.

 

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

Le casque d'Opapi ( 2014) Editions Elan Vert

 

 

 

 

Un petit garçon trouve un casque rouillé et noirci de la première guerre mondiale en plantant un chêne. Il a un grand-père allemand de l'autre côté du Rhin qu'il appelle Opa et chez qui il passe toutes ses vacances. Et puis il a son grand-père français Papi Jean qui habite à côté de chez lui. Il avait planté un gland dans un pot en Allemagne avec Opa et il le ramène en France pour le planter dans un champ avec Papi. C'est là qu'il trouve le casque. Papi Jean va lui raconter la guerre à travers l'histoire de son propre grand-père et de celui de Opa. Ils finissent par planter le chêne symbole de l'alliance entre tous.

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE : entre autres de l'auteure

Petite indienne, feuille qui danse

Où est passée la rainette ?

Mon poussin

Bleu océan

Petit Noun, l'hippopotame bleu des bords du Nil

Mona Lisa

 

 

 

 

MON AVIS :

Un très bel album prétexte à l'explication de la guerre de 14/18. Avec en plus des explications documentaires à la fin. Les illustrations sont réalistes et font penser à des tableaux. Très intéressant à lire et à regarder.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Les enfants en général aiment bien les fruits.

 

Tarte aux abricots

 

Faire une pâte sablée et l'étaler dans un moule à tarte.

Saupoudrer un mélange de poudres d'amandes et de sucre semoule au fond de la tarte.

Dénoyauter des abricots et les couper en tranches. Les disposer sur la tarte.

Ou alors laisser les demi abricots et les disposer le côté bombé au-dessus.

Ajouter quelques amandes effilées sur le dessus ainsi que du sucre vergeoise.

Faire cuire à four chaud thermostat 7 (180°) pendant une petite demi-heure.

Déguster tiède ou froid.

Si les abricots sont encore un peu acides, ajouter du sucre dans les assiettes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le casque d'Opapi
Le casque d'Opapi
Le casque d'Opapi
Le casque d'Opapi
Le casque d'Opapi

Partager cet article

Repost0
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 08:46
Le Pacte
Le Pacte

Lars KEPLER

 

Roman policier suédois

 

 

LES AUTEURS :

Lars kepler est le pseudonyme pour un couple marié : Alexandra Ahndoril, née en 1966 à Helsingborg et Alexander Ahndoril né en 1967 à Stockholm. Le Pacte est leur deuxième roman mettant en scène un héros récurrent.

 

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

Le Pacte (506 pages - 2011) Editions Actes Sud collection Actes Noirs

 

 

 

 

Joona Linna est inspecteur et souffre de migraines chroniques qui sans médicament sont vraiment handicapantes. Son adjointe est une jeune-femme au physique d'elfe des forêts nordiques. Une jeune-fille est assassinée sur un bateau et le directeur général de l'inspection pour les produits stratégiques et les armes est suicidé. Pourquoi ces deux affaires sont-elles liées ? Une course contre la montre commence pour sauver plusieurs personnes et surtout empêcher que la Suède vende des armes aux milices du Darfour.

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

Désaxé

Incurables

L'hypnotiseur

Le marchand de sable

 

 

 

MON AVIS :

Une vraie découverte d'auteurs de policiers que je n'avais pas encore lus. Le roman est très intense, bien écrit (ou devrais-je dire bien traduit). Je vais essayer d'en trouver d'autres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je me suis plongée dans le livre et je n'ai absolument pas pensé à la cuisine. Et je ne vois rien qui pourrait convenir.

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens