Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 09:32

choses

 

Laurent BOTTI

 

 

 

                                                                                                 images (3)

Roman policier

 

 

L’auteur :

Il est né en 1968 à Dijon. Il a passé son enfance entre la France et le Maroc où habite son grand-père. Il a fait des études de journalisme et de droit. Son premier roman paraît en 1998. Ses romans policiers flirtent beaucoup avec le fantastique. Il a aussi collaboré et écrit des documentaires sur le tourisme.

 

 

Le livre : Un jour , des choses terribles… (525 pages – 2007).

C’est avant tout l’histoire d’une ville , Laville Saint-Jour, constamment entourée de brume. Des choses terribles se sont passées telles les bandes d’écorcheurs au Moyen-âge et se passent encore. Une secte satanique a même sévi quelques années auparavant torturant des enfants avec des ramifications politiques et internationales. Le commissaire Bertégui est muté dans cette ville et son instinct va l’emporter jusqu’au bout d’une enquête qui aura des conséquences tragiques. Cette brume permanente dans laquelle un jeune-garçon voit les fantômes des enfants assassinés augmente l’angoisse des personnages.

 

 

Mon avis :

J’ai ressenti l’angoisse aussi en lisant le roman et j’ai eu du mal parfois à continuer. Pourtant c’est bien écrit, les personnages bien campés et on a envie de connaître la fin. J’ai eu par moment l’envie d’aller lire les dernières pages pour essayer de soulever les voiles de la brume sur la ville. Je ne l’ai pas fait et c’est bien car je n’aurai plus eu d’intérêt à lire.

 

 

Bibliographie :

Pleine brume

La nuit du Verseau

Fatale lumière

Une femme de trop

Un ticket pour l’enfer

 

 

Les plaisirs de la table :

J’avoue que je n’ai pas pensé à la cuisine en lisant. J’ai plutôt envie de donner un extrait : Bastien (le jeune-garçon qui voit les fantômes) habite à Laville Saint-Jour depuis peu avec ses parents, depuis il fait d’horribles cauchemars. Un matin il se lève …

« Il leva les yeux. Et c’est là qu’il la vit. La brume. Oui, la brume à la fenêtre. C’était ça qui avait changé ce matin. Enfin, qui donnait au monde une autre couleur.

La brume…et la lumière : blanche. Epaisse. Ouatée. Même la clarté dans sa chambre, bien que filtrée par les volets était différente. Il oublia l’ordinateur, s’approcha doucement de la fenêtre comme on marcherait, fasciné, vers un animal terrifiant. »

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens