Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 15:40

est

 

Maylis de KERANDAL

 

                                                                                                            images (4)

Roman

 


L’auteure :

Elle est née le 16 juin 1967 à Toulon et a passé toute son enfance au Havre.

Elle étudie à Paris l’histoire, la philosophie et l’ethnologie. Elle fait l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris. Elle écrit son premier roman en 2000.

Elle a fondé les Editions du Baron Perché spécialisées dans la littérature pour la jeunesse et y a travaillé de 2004 à 2008. Depuis elle se consacre à l’écriture.

 

 

Le livre : Tangente vers l’est (prix Landerneau en 2012)

L’histoire se passe dans un train, le Transsibérien. Aliocha est en route avec beaucoup d’autres pour une sorte de service militaire. Il a peur, car les conditions seront terribles ! Il voudrait bien déserter mais ne sait pas comment réussir. Il va rencontrer Hélène, une française qui vient de quitter sur un coup de tête son amant russe qui construit un barrage. Elle va, contre toute attente, aider Aliocha avec la complicité d’une employée des chemins de fer. Ils vont vers l’est, le plus loin possible, Vladivostok et le port sur la mer, retour garanti pour la France pour Hélène et pour Aliocha ?

 

Mon avis :

J’ai lu très rapidement le livre étant donné qu’il est très court (128 pages) et d’un petit format. J’aime bien l’écriture de l’auteure mais j’avoue que j’ai nettement préféré « Naissance d’un pont ». Bien-sûr, je me suis intéressée au destin d’Aliocha mais sans plus.

 

Bibliographie :

Naissance d’un pont (prix Médicis en 2010)

Je marche sous un ciel de traîne

La vie voyageuse

La rue

Ni fleurs ni couronnes

Dans les rapides

Corniche Kennedy

Album : Nina et les oreillers (avec Alexandra PICHARD, illustratrice)

 

Les plaisirs de la table : j’ai fait un nouveau dessert en terminant le livre et nous l’avons mangé à 4 heures avec gourmandise : clafoutis aux raisins secs

6 œufs

200 g de sucre en poudre

250 g de raisins secs que j’ai trempé dans de l’eau chaude avec du rhum

150 g de beurre fondu

200 g de farine

50 cl de lait

Mélanger 2 œufs entiers et 4 jaunes d’œufs avec le sucre en poudre, puis ajouter le beurre fondu, la farine et le lait. Enfin en dernier, mettre les raisins secs égouttés. J’ai cuit ce clafoutis à thermostat 7 (200°) pendant 25 minutes. Saupoudrer de sucre glace et déguster encore tiède.

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ROMANS ADULTES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens