Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 08:47

skoda.jpg

 

Olivier SILLIG

                                                                                                                        images (4)

Roman

 

L'AUTEUR :

Il est né le 18 mai 1951 à Lausanne (Suissse).

Il est psychologue, informaticien, artiste peintre, cinéaste et écrivain Vaudois (Suisse).

Il a fait les Beaux Arts à Londres, des études de psychologie avant de devenir programmateur analyste. Il fait des expositions et réalise des films.

 

LE LIVRE : Skoda

Skoda est une jeune soldat dans une guerre que l'on devine située dans les Balkans, en Europe.

Il est le seul survivant de toute une compagnie et découvre un bébé encore vivant dans une voiture dont les occupants sont tous morts. Il l'emmène avec lui et va s'occuper de lui en faisant parfois des sacrifices énormes pour lui donner à manger. Des rencontres agréables et franchement horribles vont émailler son parcours.

 

MON AVIS : j’ai aimé l’écriture de Olivier Sillig, par contre le sujet est tellement déprimant, sans jamais aucun espoir !

 

BIBLIOGRAPHIE :

Bsjeurd

La marche du loup

Je dis tue à tous ceux que j’aime

Deux bons bougres

Lyon, simple filature

Cire perdue : prix coup de cœur de Lettres Frontière 2010

                     J’ai adoré ce roman historique très bien construit, passionnant et servi par une écriture splendide.

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE

Je n’ai pas eu envie de cuisine en lisant le livre qui ne se prête absolument pas au parallèle que j’aime bien faire entre la lecture et la cuisine.

 

Lettres Frontière : Skoda fait partie de la sélection Suisse Romande.

Cf explications dans l’article sur Lettres Frontière.

 

Martine M.

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans LETTRES FRONTIERE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens