Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 19:13

savoir perdre

David TRUEBA

 

 

 

                                                                                               images (2)

Roman

L’AUTEUR :

Il est né le 10 septembre 1969 à Madrid. Il est écrivain, cinéaste, journaliste et artiste espagnol. Il a fait des études à l’Université de Madrid dans les sciences de l’information et a complété sa formation ensuite aux Etats-Unis. Il est aussi réalisateur de films, écrit des scénarii et a produit une mini-série de 6 épisodes pour la télévision en partenariat avec Canal +. Avec savoir perdre, il a été finaliste du prix Médicis en 2010.

Le livre :  Savoir perdre  (445 pages - 2010) 

Le roman met en scène une pléiade de personnages représentatifs de la société de Madrid de nos jours. On peut rencontrer Sylvia, 16 ans, des hommes d’affaires, des sans-papiers, des célébrités… Les générations et les classes sociales se confondent dans le désenchantement, le désespoir. L’auteur est lucide sur les rêves et les espoirs des espagnols.

Mon avis :

Je n’ai pas du tout accroché au roman. J’ai trouvé les phrases très longues, les paragraphes interminables et j’avoue ne pas avoir pu tout lire. C’est trop sombre pour moi et trop teinté de désespoir sans issue.

Bibliographie :

Ouvert toute la nuit.

Les plaisirs de la table :

Je n’ai eu aucune envie de proposer une recette de cuisine à la lecture du livre.

 

Martine M. 

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans COMITE DE LECTURE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens