Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 09:41

Promise  insoumise

 

 

Ally CONDIE

 

 

                                                                                                                     images (1)

Roman science-fiction ados

 

 

L'AUTEURE :

Elle est née dans l’Utah aux Etats-Unis. Elle est professeur d’anglais. Sa trilogie fait partie des 10 premières places d’une liste émise par un hebdomadaire d’éditeurs pour la jeunesse.

Les deux premiers titres de la trilogie sont parus en français et le troisième en 2013.

Cette trilogie est une dystopie : j’ai déjà parlé de ce courant littéraire dans l’article sur Hunger Games.

 

 

LE LIVRE :  Promise (424 pages – 2011).

Cassia vit dans un monde dirigé par « La Société » comme dans une bulle. Tout est codifié, prévu par ce gouvernement. Lors du banquet de couplage où les jeunes de 17 ans découvrent la compagne ou le compagnon qu’ils auront pour la vie, Cassia découvre le visage de Xander qui est déjà son meilleur ami depuis l’enfance. Il habite dans la même rue qu’elle. Ils sont très contents de ce choix. Seulement, quand Cassia visionne la carte magnétique contenant les renseignements sur son couplage et son promis, un autre visage apparaît. C’est celui de Ky qui habite aussi dans son quartier. Ce bug informatique va l’obliger à se poser des questions et lui ouvrir les yeux sur son monde.

 

Insoumise (440 pages – 2012).

Cassia est amoureuse de Ky. Elle part à sa recherche dans les provinces lointaines en enfreignant toutes les règles de la Société. Elle va aller de découverte en découverte.

 

 

MON AVIS : 

Certains pourraient dire que c’est encore une série ados qui traite du libre-arbitre, de la liberté en général, d’amour, de monde abîmé par l’homme, mais c’est vraiment bien écrit et je me suis attachée aux personnages. Certains détails sont intéressants (comme les pilules de couleurs différentes, les métiers que font les gens en particulier celui de Cassia, etc…). J’ai hâte de lire le dernier tome en 2013.

Les romans m'ont fait penser à une série télévisée qui passait dans les années 70 : l'âge de cristal. Les habitants de ce monde dévasté par l'homme vivaient dans des dômes de cristal, devaient mourir à 30 ans (enfin ils croyaient qu'ils allaient ailleurs) et pesaient que le monde à l'extérieur n'était pas vivable. Là-aussi une jeune-fille va se révolter, s'évader. Peut-être certains en lisant cet article s'en souviendront-ils ?

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

Atlantia

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE

Dans les livres, ils mangent des plats qui n’ont aucun goût, qui leur sont livrés à domicile et qui doivent correspondre au métabolisme de chacun.

Je propose une recette qui au contraire à beaucoup de goût et que j’ai essayée pour la première fois ces jours-ci.

Galettes de pommes de terre au boudin noir

350 g de boudin noir, 600 g de pommes de terre, hule, sel et poivre

Râper les pommes de terre, épluchées et lavées. Les presser pour enlever le plus d’au possible. Saler et poivrer. Faire cuire deux galettes dans une poêle bien huilée 5 minutes chacune en les retournant à mi-cuisson. (5 min d’un côté et 5 min de l’autre).

Prendre un plat allant au four : le huiler et mettre une galette dedans, poser dessus le boudin noir dont on aura enlevé la peau et un peu écrasé et poser la deuxième galette. Faire cuire au four thermostat 8 (240°) pendant 10 minutes environ.

C’est très bon avec une salade bien assaisonnée.

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ROMANS ADOS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens