Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 08:35

oublie.jpg

 

Marie-Hélène ROUTISSEAU

                                                                                                                                             images (3)

Roman historique fantastique ados

L’auteure :

Marie-Hélène INGLIN-ROUTISSEAU est docteur ès lettres et enseigne la littérature de jeunesse à l’Université du Maine et est également formatrice en littérature de jeunesse à l’Institut Charles Perrault. Elle a d’ailleurs publié deux livres de recherche dans ce domaine.

 

Le livre : Oublie-nous

Marguerite est une jeune fille de 13 ans  en cette année 1694. Les rayons du Roi-Soleil commencent à pâlir et Marguerite oublie systématiquement tout. Elle ne sait presque rien sur elle-même et vit la plupart du temps dans un monde d’étourderies. Sa rencontre avec François, apprenti botaniste  et poète va tout changer et lui permettre de retrouver la mémoire et surtout de renouer avec son passé et ses origines.

 

Mon avis : Dans ce roman on oscille entre le réel et l’imaginaire. Marguerite rêve-t-elle ses aventures ? Quand on lit le livre sans connaître un peu plus l’auteur, on reste sur notre faim et on s’arrête à un simple roman historico-fantastique pour ados. Par contre, quand on sait que l’auteure a écrit des livres de recherche sur les romans de jeunesse et qu’elle est docteur ès Lettres on comprend mieux. Les références littéraires deviennent plus visibles et on reprend le livre pour les trouver.

Il est d’ailleurs dommage que les explications littéraires soient tout à la fin ; je pense que si elles avaient été en préambule, j’aurais mieux compris le livre, en tout cas je l’aurais abordé d’une autre manière.

Sinon l’histoire en elle-même est amusante mais il est sûr que sans connaissance littéraires en particulier tout ce qui concerne la mythologie (Méduse, Charon, les Enfers, Morphée, etc…)le livre pourrait devenir vite ennuyeux.

 

Bibliographie :

Lewis Carroll dans l’imaginaire français : la nouvelle Alice

Des romans pour la jeunesse ? Décryptage

 

 

Les plaisirs de la table : dans le livre, Marguerite et François parlent beaucoup de fleurs.

Voici une recette que mon mari faisait au printemps.

Les beignets de fleurs d’acacias de Jean-Pierre

Attention, il faut ramasser les fleurs d’acacias dans les champs et non pas au bord des routes, car elles sont polluées par les voitures. Il faut bien les laver, les sécher avec du sopalin et surtout garder les queues, c’est plus facile pour les frire.

Ramasser un panier de fleurs d’acacias, 250 g de farine, 3 œufs, 30 cl de lait, 20 cl de bière blonde.

Mélanger la préparation à beignets ; tremper les fleurs dans cette préparation et les faire frire dans l’huile dans une poêle. Faire cuire 1 ou 2 minutes de chaque côté (c’est plus facile de tourner  les fleurs quand on a gardé les queues) et les poser sur un papier absorbant. Déguster tiède saupoudrées de sucre semoule. On peut aussi les servir toujours tièdes ou chaudes avec de la glace à la vanille. Le contraste est excellent !

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ROMANS ADOS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens