Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 16:27

heron.jpg

 

Antoine  CHOPLIN

                                                                                                                      images (3)

Roman

 

 

L'AUTEUR :

Il est né en 1962 et vit près de Grenoble.

Il est Directeur des Scènes Obliques qui organise des spectacles vivants dans des lieux inattendus, des sites de montagne. Il est aussi animateur depuis 1996 du Festival de l’Arpenteur en Isère : ce festival organise des rencontres entre des écrivains ou créateurs avec le public.

 

 

LE LIVRE : le Héron de Guernica

Basilio aime par-dessus tout peindre les hérons. Il vit à Guernica en Espagne et passe ses journées au bord des marécages à observer les hérons. En particulier, un héron qu’il reconnaît et apprivoise avec ses pinceaux. Basilio est amoureux d’une jeune-fille à qui il promet ce jour du 26 avril 1937, de lui apporter le soir même une belle peinture de héron. Les bombes vont l’empêcher de tenir sa promesse. Sa maison reste debout mais le nombre de morts est énorme. La jeune-fille est restée dans l’usine où elle travaillait. Cette journée sera émaillée de rencontres telle que celle d’Eusébio, le curé de l’église qui va lui demander de photographier les avions pour que le monde n’oublie pas, car il a peur que personne ne se souvienne de ce que la répression franquiste aura fait à la ville et à sa population. C’est le père Eusébio qui grâce à une collecte va tout faire pour convaincre Basilio de se rendre à Paris pour rencontrer Pablo Picasso qui présente sa toile « Guernica ». C’est un moment de pure poésie et d’émotion que ce face-à-face. Basilio va-t-il expliquer cette attaque aérienne au peintre, va-t-il lui montrer ses toiles de hérons et surtout la dernière dont le pinceau a trempé dans le sang de l’animal blessé ?

 

MON AVIS :

L’écriture de Antoine Choplin est tout simplement magnifique. J’ai eu l’impression que le crayon devenait pinceau pour décrire cette journée particulière. Les touches de couleurs deviennent des touches de poésie. Il est évident que je vais chercher d’autres romans de cet auteur pour voir si ils sont aussi magiques que le Héron de Guernica.

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

Radeau (prix du livre du département du Rhône et prix initiales de littérature française)

La nuit tombée

Apnées

Cour Nord

La manifestation

Cairns

L’impasse

Léger fracas du monde…

 

 

Lettres Frontière : le roman fait partie de la sélection Rhône-Alpes 2012.

Voir l’article sur Lettres Frontière dans Pourquoi ce blog ?

 

 

Guernica : le tableau de Pablo Picasso a été peint à Paris. C’est une peinture à l’huile de taille imposante (349 x 776 cm) exécutée par l’artiste après le bombardement de la ville de Guernica lors de la guerre d’Espagne. C’est un camaïeu de couleurs gris-noir barré de jaune et de blanc. Au départ, elle est commandée à l’artiste pour décorer le pavillon espagnol de l’Exposition Universelle de Paris en 1937. Actuellement elle est au musée Reina Sofia à Madrid. La toile est rapidement devenue le symbole de la violence et de la répression franquiste lors de la guerre d’Espagne avant de devenir le symbole de l’horreur de la guerre en général.

 

guernica.jpg

 

Camaïeu : il désigne une peinture dont le dessin principal est d’une seule couleur choisie par contraste sur une couleur de fond opposée imitant les camées.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE

Je n’ai pas pensé à la cuisine en lisant le roman, je me suis juste laissée emporter par la poésie du texte.

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens