Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 19:23

 

  herisson.jpg                                                      Jean-Marc MATHIS

 

Le bébé et le hérisson                                                                                       images (3)

 

Roman jeunesse

 

  • L'auteur :

    Il est né le 21 août 1965 à Mont de Marsan et passe une partie de son enfance en Alsace.

    Comme il est fils de maçon, il a suivi son père sur les chantiers et a fait une formation de dessinateur en bâtiment. Il a étudié à l'école de l'Image à Epinal et fait les Beaux-Arts de Nancy. Il est illustrateur et auteur de bandes dessinées. Depuis 2002, il met l'accent sur les livres pour la jeunesse.

 

  • Le livre :le bébé et le hérisson

    Jules, le narrateur, est l'enfant du milieu d'une famille avec 3 enfants. Il est au collège. Le bébé de 5 mois pleure beaucoup au point que parfois les parents qui ne le supportent plus, le mettent sur le palier de l'appartement. La grande sœur fait tout à la maison. La mère passe son temps devant des jeux vidéo sur l'ordinateur et le père devant la télévision, une bière à la main. Jules travaille bien à l'école et aime beaucoup lire. Une sortie scolaire est prévue : il faut 4 € pour participer et se rendre dans un village du livre. Le père refuse, il juge que Jules lit déjà trop et que ce n'est pas important pour plus tard. Un soir, en rentrant du collège avec son amie Chloé, dont il est amoureux, Jules trouve un hérisson mort sur la chaussée écrasé par un véhicule. Il est toujours à pied car ses parents ne lui donnent pas d'argent pour le bus. Il va mettre en parallèle ce pauvre petit hérisson abandonné et mort et la situation de sa famille. Il a peur pour son petit frère : les 2 grands se serrent les coudes et s'entr'aident.

 

  • Mon avis : j'ai bien aimé l'histoire bien qu'elle soit triste. Elle est servie par une écriture parfaite et surtout on s'attache à Jules qui ressent toutes les émotions des jeunes de son âge, qui a des envies qu'il ne peut pas concrétiser. Surtout, il a le sens de la famille, il est responsable et on souhaite vraiment que tout aille mieux pour lui.

    Cette collection de petits ouvrages chez Thierry Magnier est une réussite ! Les histoires ne sont pas trop longues et varient d'un livre à l'autre. Parfois, elles sont un peu difficiles pour les plus jeunes, parfois non. Les sujets aussi sont très variés, insolites, drôles, sérieux, il y en a pour tous les goûts.

 

  • Bibliographie : quelques titres en jeunesse à découvrir

    Petit Tarzan des villes

    Les enfants, le shérif et les affreux

    La glu

    Lucien, le pingouin au pays du soleil

    Tatie Gribouille, etc...

    Actuellement, l'auteur adapte pour la bande dessinée le Roman de Renart.

               pudding.jpg                                                    

  • Les plaisirs de la table : j'ai envie de proposer une recette de pudding de pain au four.

    Du pain rassis, coupé en petits morceaux ou petites tranches pour remplir un plat à gratin.

    75 cl de lait

    150 g de sucre en poudre

    6 oeufs

    Disposer les morceaux de pain dans un plat généreusement beurré. Faire bouillir le lait avec une gousse de vanille. Mélanger les œufs entiers et le sucre en poudre et verser dessus le lait chaud. Verser cette préparation sur le pain, bien laisser imbiber en n'hésitant pas de temps en temps à appuyer sur le pain pour qu'il trempe bien. Faire cuire environ 30 minutes à four 180 ° ou thermostat 6. J'aime bien le déguster tiède mais c'est bon aussi froid. On peut ajouter au dernier moment après cuisson de la cannelle.

 

Martine M.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ROMANS JEUNESSE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens