Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 08:09

belle étoile

 

Jean VEDRINES

 

                                                                  images (4)

 

 

                                                              

Roman

L’auteur :

Il est né en 1955 à Montluçon. Il a fait ses études à l’Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud et est agrégé de Lettres Modernes. Il écrit son premier roman en 1997 qui se passe en Italie. Il a dédié son deuxième roman à son grand-père Charles-Toussaint Védrines, aviateur qui en 1919 a posé son avion sur le toit des Galeries Lafayette. Dans son roman l’Italie, la nuit, il parle déjà du Sud de l’Italie, des Pouilles et de son personnage principal, Giovan.

 

 

 

Le livre :  La belle étoile  (348 pages - 2010) 

Giovan est au lycée en France dans le pays des Bourbons. Il ne comprend pas pourquoi son père, ouvrier fondeur italien, les a obligés à venir en France, à quitter les Pouilles et le sud de l’Italie qu’il aime tant. Il faut maîtriser le français, se faire accepter et c’est difficile. Et puis son père pourra-t-il tourner définitivement le dos à la révolution, à la violence politique, à la grève surtout quand on est en 1968 ?

 

Mon avis :

Je l’ai lu jusqu’au bout bien que j’ai eu envie plusieurs fois de décrocher. Parfois, je ne savais plus si j’étais en France ou à une autre période en Italie. Malgré une écriture intéressante, je n’ai pas vraiment accroché à l’histoire. Je pense qu’il faudrait une connaissance plus importante de l’histoire de l’Italie après la guerre.

 

Bibliographie :

Château perdu

L’oiseau de plomb

Stalag

Droit au but

L’Italie la nuit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les plaisirs de la table :

Aucune recette de cuisine ne s’est imposée quand j’ai lu le livre.

 

 

Martine M.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans COMITE DE LECTURE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens