Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 16:24

Kangourou.jpeg

 

Kenneth COOK

 

                                                             images (3)

 

Roman : nouvelles

 

L'AUTEUR:

Il est né en 1929 en Lakemba, Nouvelles Galles du Sud, Australie. C'est un journaliste, scénariste, réalisateur et écrivain australien. Il a occupé différents emplois tels que technicien de laboratoire, journaliste et documentariste pour la télévision. C'est un amateur éclairé des lépidoptères et il a fondé la première ferme de papillons près de Sidney en 1970. Il a fondé également un nouveau parti politique australien. Il est décédé lors de vacances d'une crise cardiaque en 1987.

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE: L'ivresse du kangourou et autres histoires du bush (213 pages - 2011)

 

14 histoires australiennes surprenantes : on passe d'un pilote d'avion qui a la phobie des lézards à collerette et naturellement pendant un voyage turbulent, plusieurs de cette espèce animale s'échappent d'une valise ! On rencontre un kangourou alcoolique, un homme qui gagne toujours ses bras de fer jusqu'au jour où... Des apprentis secouristes obéissants jusqu'au ridicule, un rat qui pourrit la vie d'un homme perdu dans le blizzard et ayant trouvé refuge dans un abri bien confortable, un homme rendu richissime parce qu'il ne joue pas au cricket, etc...

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS : j'ai beaucoup aimé ces nouvelles pleines d'humour, surprenantes dans tous les sens du terme, par les personnages, ce qui leur arrive et la manière dont leurs histoires se terminent. L'écriture est très vivante, j'ai ressenti la chaleur, le sable, le vent australien à chaque page. C'est vraiment une véritable découverte.

 

BIBLIOGRAPHIE :

Le koala tueur

La vengeance du wombat

Cinq matins de trop

Par dessus bord

Le vin de la colère divine

A coups redoublés

Le trésor de la baie des orques

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je n'ai pas vraiment de recettes qui pourraient convenir à l'Australie. Je vais juste proposer une petite recette pour le goûter toute simple : des madeleines aux bananes

Pour faire environ une trentaine de madeleines dans les moules en silicone Tupperware.

Battre 4 blancs d'oeuf jusqu'à ce qu'ils moussent sans devenir des œufs à la neige, ajouter les 4 jaunes, 150 g de beurre fondu, 150g de sucre semoule, 150 g de farine et un sachet de levure chimique. Quand la pâte est prête, ajouter deux bananes écrasées et un petit peu de vanille liquide.

Remplir les moules. Préchauffer le four à thermostat 8 (250°), baisser la température à 220° au moment d'enfourner et faire cuire pendant 5 minutes puis baisser encore à 200° (thermostat 6) pendant 4 minutes.

C'est délicieux avec une tasse de thé surtout quand les madeleines sont

encore un peu tièdes.

 

Madeleines-aux-bananes-1.jpg

 

Madeleines-aux-bananes-2.jpg

 

J'ai aussi envie de proposer un extrait d'une des histoires du livre : l'ivresse du kangourou

Le kangourou qui s'appelle Les a pris une cuite la veille et son maître Benny le réconforte :

« J'étais présent le lendemain matin quand Les finit par se réveiller. Accroupi à ses côtés, Benny lui tenait la patte droite, comme il l'avait apparemment fait toute la nuit. L'animal ouvrit un œil avec beaucoup de précaution. Il était injecté de sang. Il s'empressa de le refermer. Il y eut une longue pause,durant laquelle Benny émit de petits bruits de bouche compatissants, et enfin le kangourou ouvrit ses deux yeux, injectés de sang. Je vous jure qu'à cet instant, il a grimacé.

Ma mémoire me joue peut-être des tours, mais je suis convaincu qu'à ce stade, Les se remit lentement et maladroitement sur pied et s'adossa à la palissade, en se tenant la tête entre ses deux pattes avant. Il gémit. Oui, les kangourous gémissent.

Benny courut chercher un seau d'eau que Les descendit d'un trait, sans reprendre son souffle, ce qui est d'ordinaire très difficile pour un kangourou.

L'eau sembla le revigorer. Il fixa pensivement le seau vide. Puis il bondit soudain par dessus la palissade et partit comme un bolide vers la brasserie. »

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans COMITE DE LECTURE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens