Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 18:16

Homme-carrure-d-ours.gif

 

Franck PAVLOFF

 

                                                                images (4)

 

Roman

 

L'AUTEUR :

Il est né à Nîmes en 1940. Il s'est occupé pendant 20 ans environ de développement social communautaire et du Droit des enfants dans beaucoup de pays (Afrique, Asie, Amérique Latine, France, etc...). Il a également travaillé au tribunal de grande instance de Grenoble. Il est diplômé de psychopathologie et de sociologie. Il est éducateur de rue, responsable d'une association de prévention de la toxicomanie et de la délinquance. Il anime aussi des ateliers d'écriture pour adultes, universitaires et scolaires. Il est directeur de la collection « Souris Noire » chez Syros.

Son premier roman est paru en 1993. Il est très prolifique et écrit aussi bien pour les adultes que pour la jeunesse, de la poésie aussi, des nouvelles, des carnets de voyage, des études et essais.

 

 

 

LE LIVRE : L'homme à la carrure d'ours ( 203 pages – 2012)

Sélection du prix Lettres Frontières, catégorie Rhône-Alpes.

 

Kolya est un sculpteur d'ivoire et descendant des lapons. Il vit dans l'arctique dans un monde dévasté par les déchets radioactifs. Plusieurs communautés vivent là, s'ignorent ou se déchirent mais en tout cas ne peuvent pas en partir ; des guetteurs les abattraient si ils essayaient. Lyouba est une jeune-fille, l'unique enfant à y être née dans cette zone rendue hostile par l'environnement, mais aussi par les hommes. Beaucoup de personnes sont mortes à cause des radiations, et la poignée de survivants est malade, stérile. Lyouba est donnée en pâture aux hommes en espérant qu'elle sera fertile et redonnera l'espoir. Kolya est le seul qui la comprend et essaie de l'aider. Elle va rencontrer un jeune garçon qui vient de l'île en face en bateau pour récupérer des objets. Grâce à lui, elle va pouvoir s'enfuir, découvrir « ailleurs » et faire sa vie.

 

 

MON AVIS : j'ai lu tout le roman parce que l'écriture et le vocabulaire employé sont magnifiques. Je n'ai pas été enthousiasmé par l'histoire, la méchanceté de l'humanité, un monde hostile sans espoir.

 

BIBLIOGRAPHIE : entre autres

Matin brun : nouvelle qui l'a fait connaître dans le monde entier : contre l'intolérance.

Romans adultes :

Le grand exil

Le pont de Ran-Mositar

Haute est la tour

Pondichéry goa

La gare de Lourenço-Marquès

 

Romans jeunesse : entre autres

Mon copain a volé

Menace sur la ville

Eola, quand est-ce qu'on s'en va ?

Le squat résiste

Prise d'otage au soleil

 

Essais :

Le silence des aigles

Sommeil de pagne

 

Album jeunesse :

Les trois cadeaux avec Christelle Enault

 

Etude :

Après moi, Hiroshima avec Marianne Jaeglé

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je n'ai pas pensé à la cuisine en lisant le livre.

 

 

 

Martine M.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans LETTRES FRONTIERE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens