Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 09:37

jeombak.jpg

 

 

Kim Jung-Sun

 

 

 

                                                                                                   images (1)

Album

 


L’auteure :

Elle est sud-coréenne. Elle a obtenu une licence en design à Séoul et a étudié l’illustration aux Etats-Unis. Je n’ai pas trouvé d’autres renseignements sur elle.

Jeombak est le seul livre édité en français, elle a fait le texte et les illustrations.

 

 

Le  livre : Jeombak mon petit frère  (2007).

Suni est la dernière d’une famille de 4 sœurs. Elle rêve d’avoir un petit frère. Ses parents lui offrent un petit chien qu’elle appelle Jeombak et dont elle va s’occuper. Le chiot grandit et l’appartement où vit la famille est devenu trop petit. Jeombak est emmené chez la grand-mère de Suni. Quand celle-ci va le voir, elle s’aperçoit qu’il est attaché dehors à une niche. Suni va se battre pour obtenir qu’il revienne vivre avec elle. A la fin, Jeombak se sauve et part découvrir le monde.

Jeombak est un mot coréen qui veut dire "petite tache".

 

Mon avis :

Que de poésie dans cet album ! Aussi bien à travers le texte qu’avec les illustrations tendres, aux couleurs claires. Vraiment à découvrir comme très souvent les albums des coréens.

 

 

Bibliographie : c’est le seul livre édité en français.

 

Les plaisirs de la table : le livre est tellement poétique que je ne vois pas ce que je pourrais proposer comme recette ; j’aime beaucoup la cuisine asiatique mais je suis incapable de la faire.

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans La Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens