Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 10:37

Enclave.jpg

 

Ann AGUIRRE

 

                                                                images (3)

 

Roman science-fiction ados

 

L'AUTEURE :

Elle est née le 27 août 1970 aux Etats-Unis. Elle vit à Mexico avec son mari et ses enfants.

Je n'ai rien trouvé d'autre sur elle sur internet.

 

 

LE LIVRE : Enclave (314 pages - 2013)

La terre a été ravagée, c'est l'apocalypse. Les survivants vivent soit dans des villes détruites presque entièrement sous forme de gangs cruels, soit sous terre. L'enclave est l'endroit où vit Trèfle : elle a 15 ans et elle est chasseuse. Elle vit sous terre avec une communauté dirigée par des Aînés bien qu'aucun d'eux n'ait plus de la vingtaine. Les chasseurs de son groupe doivent chercher à manger dans les tunnels et surtout protéger leur clan contre les Monstres, des humains mutants qui se nourrissent de tout ce qu'ils trouvent ainsi que de chair humaine. Trèfle a été élevée dans la croyance que rien n'a survécu sur terre. Ils ne vivent pas vieux car ils sont décimés par les maladies, les attaques et les infections. Del, lui, a été recueilli par le clan quand il était petit. Il est chasseur aussi mais n'a jamais vraiment été accepté, il vient « d'au-dessus ». On le tolère pour ses talents de combattant. Trèfle et Del deviennent coéquipiers dans la chasse. A la suite du sacrifice de Trèfle pour sauver un ami injustement accusé, elle est bannie, Del part avec elle. Elle va découvrir que les Aînés ont menti, ont caché des choses et qu'il est possible de vivre au-dessus malgré les dangers.

 

BIBLIOGRAPHIE :

Tome 1 : Enclave

Tome 2 : Salvation (paru en octobre 2013)

Tome 3 : la Horde (à paraître en janvier 2014)

 

 

MON AVIS :

J'ai beaucoup aimé le livre, c'est presque aussi bien que Hunger Games, peut-être un peu moins précis et fouillé. Là encore l'héroïne a du caractère, sait se défendre et se battre, et ne perd pas son humanité malgré toutes les horreurs. J'attends la suite.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Dans le livre ils sont constamment à la recherche de nourriture ; Trèfle découvre dans les décombres de la ville avec Del un ancien magasin où il reste encore des conserves : elle goûte pour la première fois au maïs. Je viens récemment d'essayer une nouvelle recette qui justement utilise le maïs, c'est très bon.

Porc au caramel et aux galettes de maïs

Prendre un filet mignon de porc et couper des morceaux un peu épais mais pas trop. On peut en faire une douzaine environ. Les assaisonner des deux côtés et les faire dorer des deux côtés dans une poêle huilée. Quand ils sont dorés, verser dessus 10 cl de bouillon de légumes (à défaut du bouillon de volaille), deux cuillères à café de caramel liquide et 5 cl de crème fraîche liquide. Laisser mijoter environ 8 minutes en les retournant très souvent pour qu'ils s'imprègnent bien de la sauce caramel. Laisser de côté.

Mixer 150 g de grains de maïs égouttés et rincés avec 2 œufs entiers, 1 cuillère à soupe de crème fraîche épaisse, du sel et de la farine jusqu'à ce que la préparation forme une pâte un peu épaisse.

Faire cuire en galettes dans une poêle huilée bien chaude et les faire dorer sur les deux côtés.

Les galettes et le porc réchauffés, les servir en posant un médaillon de porc sur une galette et proposer un autre accompagnement, une bonne purée de pommes de terre maison par exemple.

J'ai utilisé des haricots verts du jardin que j'avais congelé, excellent !

 

Porc-caramel-galettes-mais-2--1-.jpg

 

Porc-caramel-galettes-mais-2--5-.jpg

 


 

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ROMANS ADOS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens