Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2018 5 29 /06 /juin /2018 08:39
Une disparition inquiétante
Une disparition inquiétante

Dror MISHANI

 

 

Roman policier israelien

 

 

 

L'AUTEUR :

 

 

 

Il est né le 23 juin 1975 à Holan.

 

C'est un universitaire israëlien spécialisé dans l'histoire du roman policier, un critique littéraire et un éditeur de policiers renommés.

 

Son premier roman avec ce héros a reçu le prix Martin Beck pour le meilleur roman policier traduit en Suède.

 

Il vit à Tel Aviv avec sa femme et ses deux enfants.

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

 

 

Les enquêtes du commandant de police Avraham Avraham.

 

 

 

 

Une disparition inquiétante (321 pages – 2014)

 

 

Editions du Seuil

 

 

Première enquête de ce commandant de police.

 

 

Ofer Sharabi a 14 ans et il n'est pas rentré de l'école.

 

Avraham Avraham (il a le même prénom que son nom de famille) est commandant de police et n'est pas trop inquiet. Les ados fuguent volontiers.

 

Mais cette disparition n'est pas si simple.

 

Une banlieue modeste de Tel Aviv et des habitants, certains pour le moins curieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

 

2ème enquête : la violence en embuscade (2015)

 

3ème enquête : les doutes d'Avraham (2016)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

 

J'ai bien aimé : une ambiance inhabituelle, un endroit que je ne connais absolument pas, un commandant de police pour le moins atypique et des vies pas si simples que ça.

 

Une bonne découverte.

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

 

 

Par contre je n'ai pas de recette à donner en lien avec le livre, ne connaissant rien sur la cuisine israëlienne.

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens