Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 09:11
Marcher droit, tourner en rond
Marcher droit, tourner en rond

Emmanuel VENET

 

Roman

 

 

L'AUTEUR :

 

Il est né en 1959 à Oullins. Il est psychiatre à l'hôpital du Vinatier depuis 1989 et il vit à Lyon.

Il a reçu le prix Fémina des Lycéens.

 

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

 

 

Marcher droit, tourner en rond (123 pages - 2016) Editions Verdier

 

Sélection Rhône-Alpes pour

 

le Prix Lettres Frontière 2018

 

 

 

 

 

 

 

Le narrateur est atteint du syndrome d'Asperger, une forme d'autisme. Il se trouve à l'enterrement de sa grand-mère qui aurait eu 100 ans quelques jours plus tard. Il ne supporte pas l'hypocrisie de cet événement et c'est l'occasion pour lui de faire le point sur sa situation, sa famille. Il aime le scrabble, les catastrophes aériennes, la logique et une camarade de lycée qu'il n'a plus vue depuis 30 ans. Sans complaisance et sans état d'âme, il dissèque les mensonges et l'illogisme de la vie de tous les jours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Romans :

 

Plaise au tribunal

Rien

Gaston Ferdière, psychiatre d'Antonin Artaud

 

Essai :

Précis de médecine imaginaire

 

Récit :

Portrait de fleuve

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

Je l'ai lu en entier, mais je n'ai pas aimé. J'ai trouvé l'écriture « empoulée » mais par contre je comprends que certains lecteurs puissent aimer le livre. Le sujet « parle » sûrement à beaucoup.

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

Je n'ai pas du tout pensé à la cuisine en lisant le roman.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans LETTRES FRONTIERE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens