Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 09:37
Les cruelles étoiles de la nuit
Les cruelles étoiles de la nuit

Kjill ERIKSSON

 

Roman policier suédois

 

 

L'AUTEUR :

 

Il est né en 1953 à Uppsala en Suède. A la suite d'un reportage qu'il réalise sur la vie d'agriculteur, il devient écrivain. Il a reçu le prix du meilleur premier roman suédois et le Prix du meilleur roman policier suédois.

 

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

5ème enquête de la commissaire Ann Lindell

 

Les cruelles étoiles de la nuit (382 pages - 2012) Editions Gaïa, collection Gaïa polar

 

 

 

 

 

 

 

Uppsala automne 2004 : Laura est une jeune-femme de 35 ans et signale la disparition de son père, universitaire à la retraite et qui est toujours un vrai tyran domestique.

Ann enquête sur les assassinats d'agriculteurs à la retraite. Quel lien existe-t-il entre eux ? Ann marche à l'instinct : elle s'occupe aussi seule de son fils Erik, ce qui n'est pas facile avec son métier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Romans policiers

 

La terre peut bien se fissurer

La princesse du Burundi

le cri de l'engoulevent

Le cercueil de pierre

L'homme des montagnes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

Un roman bien écrit, avec du suspense. Du pur policier suédois intéressant comme d'habitude.

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

Je n'y connais vraiment rien en cuisine suédoise et je n'ai rien cuisiné dernièrement qui pourrait s'en approcher ne serait-ce qu'un peu.

 

Par contre un lien internet vers la ville d'Uppsala en Suède.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ROMANS POLICIERS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens