Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 08:03
Le dernier tigre rouge
Le dernier tigre rouge

Jérémie GUEZ

 

 

Roman policier historique

 

 

L'AUTEUR :

 

Il est né le 17 mai 1988 aux Sables d'Olonne. Il a grandi à Nantes et puis il « est monté à Paris » pour ses études. Il commence à écrire à l'âge de 16 ans. Plusieurs de ses œuvres vont être adaptées au cinéma.

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

Le dernier tigre rouge (236 pages - 2014) Editions 10/18 collection Grands Détectives

Prix Historia du roman policier historique 2014.

 

Saïgon 1946 : les troupes françaises en Indochine. Le but est de reprendre les terres que les Japonais avaient envahies pendant la seconde guerre mondiale. Ce sont les soldats de la Légion Etrangère. Charles Bareuil est un tireur d'élite. Il va s'attacher à retrouver un autre tireur d'élite qui combat avec les Viet-minh et qui tue de nombreux soldats français dans des embuscades.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Romans adultes :

Du vide plein les yeux

Balancé dans les cordes (Prix SNCF du Polar 2013)

Paris la nuit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

J'ai beaucoup aimé le roman : l'intrigue, les personnages et surtout j'ai appris énormément sur la guerre d'Indochine.

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

Pas de recette de cuisine mais un lien pour mieux comprendre cette guerre d'Indochine qu'on apprend très mal à l'école. En tout cas, je n'avais aucun souvenir de cours sur cette période à part en connaître les dates et le lieu.

 

 

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ROMANS POLICIERS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens