Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 16:44
Mort en eaux vives
Mort en eaux vives

Dana STABENOW

 

 

Roman policier ethnique : Alaska

 

 

L'AUTEURE :

 

Elle est née le 2 mars 1952 à Anchorage en Alaska. Elle a grandi sur un bateau de pêche sur lequel travaillait sa mère qui l'a élevée seule. Elle suit des études de journalisme à l'Université d'Alaska. Elle écrit énormément mais n'a que peu de livres traduits en français : ceux qui mettent en scène la détective privée Kate Shugak, faisant partie du peuple Aléoute.

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

Mort en eaux vives (286 pages - 2015) Editions Delpierre

 

 

 

 

Deux villages d'Alaska : un qui est passé dans l'ère moderne avec l'électricité et le deuxième qui est resté le même depuis 100 ans avec des habitants refermés sur eux-mêmes. C'est la haine entre les deux villages. Mais un jeune-homme est retrouvé assassiné dans un casier de pêche pour saumons. Kate ne pourra pas empêcher la colère, la vengeance et les tragédies. Pourtant l'amour est au rendez-vous et pourrait réunir les habitants.

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE : enquêtes de Kate Shugak

 

A pierre fendre

Trafics en plein ciel

La mémoire sous la glace

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS :

 

J'ai beaucoup aimé ! Une héroïne courageuse et attachante, un paysage sublime, une ambiance originale et on apprend beaucoup de choses sur la vie en Alaska. Les traditions sont mises à l'honneur. Il faut absolument que je trouve les autres livres.

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

Pas de recette de cuisine mais deux liens  pour découvrir l'Alaska et le peuple Aléoute.

 

 

 

 

Martine M.

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ROMANS POLICIERS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens