Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 20:57
Le grand marin
Le grand marin

Catherine POULAIN

 

Premier roman

 

 

L' AUTEURE :

Elle est née en 1960 à Manosque. Elle voyage dès l'âge de 20 ans et exerce des métiers très différents : dans une conserverie de poissons en Islande, dans les chantiers navals aux Etats-Unis, cueilleuse de pommes au Canada, barmaid à Hong-Kong et pêcheuse pendant 10 ans en Alaska. Elle vit dans les Alpes de Haute-Provence où elle est bergère et dans le Médoc en tant qu'ouvrière viticole.

 

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

Le grand marin (373 pages - 2016) Editions de l'Olivier

 

Sélection 2016-2017 pour le prix du Premier Roman au Festival de Chambéry

Prix Nicolas Bouvier 2016 et Prix Ouest France étonnants voyageurs 2016. (D'autres prix littéraires ont couronné ce roman)

 

 

 

Une jeune-femme française quitte tout pour aller pêcher la morue noire, le flétan et le crabe à bord d'un bateau Le Rebel à Kodiak en Alaska. Elle est menue, petite mais a de grandes mains et une force de caractère peu commune. Les conditions de vie sont rudes, l'apprentissage difficile, effrayant mais c'est ce qu'elle veut et rien ne peut la détourner de son objectif.

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Premier roman de l'auteure

 

 

MON AVIS :

J'ai eu du mal au début surtout à cause du vocabulaire marin très dense et riche malgré un glossaire en fin de livre. Et puis petit à petit je me suis laissée prendre aux aventures de ce petit bout de femme sacrément forte et grande dans sa tête. C'est une autobiographie écrite comme un roman.

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

Pas de recette de cuisine avec le livre : Lili mange vraiment n'importe quoi !

Je préfère donner un extrait du livre : ils sont sur le Rebel et pêchent la morue noire ;

« Mes pieds sont gelés. L'eau sanguinolente imbibe mes manches. Nos cirés sont couverts de viscères. J'ai faim. J'avale furtivement la poche de laitance du poisson que je viens d'ouvrir. Goût d'océan. C'est doux et fondant sur la langue. Mon bonnet a laissé échapper des mèches poisseuses que j'écarte d'un revers de manche. Elles restent collées à mon front. Je porte à ma bouche une autre poche nacrée. »

 

 

 

 

Martine M.

Morue noire charbonnière

Morue noire charbonnière

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans Prix du premier roman
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens