Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 08:10
L'oeil de l'espadon
L'oeil de l'espadon

Arthur BRUGGER

 

Roman suisse

 

 

L' AUTEUR :

Il est né le 4 septembre 1991 à Genève. Il a suivi des études à l'Institut littéraire suisse. Il travaille à mi-temps comme coordinateur éditorial au sein du Musée de l'Elysée à Lausanne. Il vit à Lausanne. Le reste du temps il se consacre à l'écriture, à l'animation d'ateliers d'écriture. Il est également pianiste et compositeur. Il a été lauréat du Prix Jeune Ecrivain 2012 pour sa nouvelle Trompe-l'oeil.

 

 

 

 

 

 

 

 

LE LIVRE :

 

L'oeil de l'espadon (154 pages - 2015) Editions Zoé

Sélection du Prix Lettres Frontière 2016 section Suisse-Romande.

 

 

 

 

Charlie Fischer est apprenti poissonnier dans un Grand Magasin en Suisse. Il a 24 ans et sa gentillesse est sa marque de fabrique. Il est amoureux d'une collègue mais n'ose pas lui dire. Il voudrait bien devenir un peu méchant, mais comment faire ?

C'est la description des employés, des clients, des poissons, des marchandises et surtout du gaspillage énorme de nourriture. Cela perturbe beaucoup Charlie.

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

L'oeil de l'espadon est pour le moment le seul ouvrage publié en France.

 

 

 

MON AVIS :

Le roman est bien écrit un peu comme un documentaire sur cette vie du Grand Magasin. Mais j'ai trouvé qu'il manquait de mouvement et de rythme.

 

 

 

 

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Il aurait fallu une recette de poisson en lien avec le livre mais je n'ai pas cuisiné de poisson récemment.

Par contre je mets une photo d'espadon, c'est un poisson qui est peu connu et surtout menacé.

 

 

 

 

 

Martine M.

 

L'oeil de l'espadon

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans LETTRES FRONTIERE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens