Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 16:46
Veuve noire
Veuve noire

Michel QUINT

 

Roman policier historique

 

 

L'AUTEUR :

Il est né le 17 novembre 1949 à Leforest dans le Pas de Calais. Il habite toujours cette région avec son épouse. Il est diplômé d'une licence en Lettres Classiques et une maîtrise d'études théâtrales de Lille. Il a été professeur de Lettres avant de devenir professeur de théâtre. Il écrit d'abord du théâtre, des dramatiques et des feuilletons pour Radio France Culture, et puis il se lance dans les romans noirs. Il a reçu de nombreux prix pour son œuvre tels que le Grand Prix de Littérature Policière (1989), le Prix Cinéroman et le Prix de la SGDL pour « Effroyables jardins ». Il se consacre à l'écriture.

 

LE LIVRE : Veuve noire (231 pages - 2013) Editions Archipels collection « Coeur Noir ».

Plume de cristal du meilleur roman policier de langue française en 2014

 

11 novembre 1918 : Léonie Rivière ne verra pas son mari revenir de la guerre, il est porté disparu. Elle est une des nombreuses « veuves noires » qui ont travaillé pendant toute la guerre et qui maintenant ont perdu leurs maris. Et puis ceux qui reviennent prennent leur travail et elles n'ont plus rien. Léonie rencontre Edgar, il devient son amant et entrepose chez elle de nombreuses toiles de peintres contemporains, tels que Soutine, Modigliani, etc... Et puis il disparaît. Aidée par un photographe de presse, elle écrit elle-même des articles sur le milieu artistique de Paris, elle va mener une enquête pour retrouver Edgar et pour essayer de comprendre ce qu'il a fait et quel est son lien avec un massacre commis sur le Chemin des Dames au printemps 1917.

 

 

BIBLIOGRAPHIE : entre autres

Effroyables jardins

Close-up

Triste comme un enfant

Fox-trot

Aimer à peine

Une ombre sans doute

La dernière récré

Hôtel des deux Rose

Mascarades

Corps de ballet

 

 

MON AVIS :

Le résumé du livre était très prometteur, mais j'ai été déçue. Ce n'est pas vraiment un roman policier, plutôt une histoire prétexte à découvrir le milieu des artistes et des écrivains juste après la première guerre mondiale à Paris. La condition des femmes de cette époque ayant connu le travail pendant la guerre et qui doivent renoncer à tout à la fin de celle-ci est très bien décrite et c'est un point de l'histoire de France très intéressant.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

J'ai été déçue par le livre et je n'ai pas de recette à donner.

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ROMANS POLICIERS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens