Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 18:23
Quatre points et demi
Quatre points et demi

Yun Seok-Jung

 

Album jeunesse coréen

 

 

L'AUTEUR :

Il est né à Séoul le 26 mai 1911 et décédé le 9 décembre 2003. Dès l'âge de 11 ans, il écrit des poèmes pour les enfants. Il en a écrit 1200 et beaucoup sont fredonnés par les petits enfants coréens.

Il a fondé une revue hebdomadaire pour les écoliers en 1946 et une association en faveur des enfants en 1956.

 

L'ILLUSTRATEUR : Lee Young-Kyung

Il est né en 1966 et a étudié la peinture à l'Université de Séoul.

 

LE LIVRE : Quatre points et demi (2006) Editions Picquier jeunesse

 

Une petite-fille entre dans une boutique pour demander l'heure. L'épicier lui répond, quatre points et demi. Elle repart en gardant en mémoire cette réponse et se la répète comme une comptine. Elle rencontre une poule qui boit de l'eau et l'observe ; puis ce sont des fourmis qu'elle regarde ; elle suit le vol des libellules et s'assied parmi les fleurs, des belles de nuit. Puis elle arrive enfin à la maison mais le temps a passé, le soleil s'est couché. Elle donne la réponse à sa maman, un peu tard !

 

BIBLIOGRAPHIE :

C'est le seul ouvrage traduit en français.

 

MON AVIS :

Des dessins pleins de tendresse et minutieux. Chaque regard de la petite-fille est un nouvel espoir de jeu, d'amis potentiels. Et puis d'autres animaux sont cachés dans les dessins, il faut les trouver !

Quatre points et demi est la manière populaire de dire l'heure dans la campagne coréenne. Il ne faut pas oublier que ce poème a été écrit en 1940.

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

Difficile de lier une recette à cet album : il faut le déguster avec les yeux et le lire tout haut comme une petite comptine.

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans La Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens