Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 09:00
La vengeance du Djinn
La vengeance du Djinn

Franck HERIOT

Roman policier français


L' AUTEUR :
Il est journaliste à Valeurs Actuelles et spécialisé dans les enquêtes judiciaires et politico-financières. Il a déjà reçu le Prix des Mouettes-création littéraire en 2009 et le Prix du Printemps des Lecteurs en 2010.



LE LIVRE : La vengeance du Djinn (361 pages - 2010) Editions Le Cherche Midi


Le commissaire Gorin, chef de groupe à la Crim a fort à faire avec des assassinats particulièrement horribles. Les victimes sont brûlées vives et une phrase d'un poème de Victor Hugo est à chaque fois écrit en lettres de sang. Le commissaire va se retrouver à Rome et en Afrique, lui qui déteste voyager, prendre l'avion en particulier. Il choisit aussi ce moment pour tomber amoureux ce qui va singulièrement lui compliquer la tâche.


BIBLIOGRAPHIE : 
Romans :
Le diable d'abord
La femme que j'aimais


Essais : entre autres
Vous aimez la vie, j'aime la mort ! Enquête sur la dérive de Mohammed Merah (co-auteur : Jean-Manuel Escarnot)
Guide de la sécurité au quotidien (co-auteur : Stéphane Berthomet)
AZF, l'enquête assassinée (co-auteur : Jean-Christian Tirat)
La fortune engloutie des Orléans (co-auteur : Laurent Chabrun)


MON AVIS : 
Policier intéressant, malgré des assassinats horribles. Le personnage du commissaire parfois amusant, surtout attachant enlève un peu ce côté violent.


LES PLAISIRS DE LA TABLE :
Je n'ai pas vraiment envie de parler cuisine après avoir lu le roman.


Martine M.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ROMANS POLICIERS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens