Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 08:39
Au cochon porte-bonheur
Au cochon porte-bonheur

Kim Jong-Ryeol

 

Roman coréen jeunesse

 

 

 

L'AUTEURE :

Elle est née en 1971 à Paju en Corée du Sud. Elle a étudié l'écriture créative à l'Université de Jungang.

Elle a aussi étudié le dessin à Séoul et en Angleterre. Elle se consacre à l'écriture et à l'illustration de livres pour la jeunesse. Elle a déjà reçu des prix pour ses ouvrages : le prix décerné par les éditions Munhakdongue et le prix Hwangkeum Tokebi.

 

LE LIVRE : Au cochon porte-bonheur

(113 pages – 2013) éditions Philippe Picquier jeunesse

 

Dans une petite ville où tout le monde se connaît, ouvre une boutique « Au cochon porte-bonheur ». Personne ne sait qui l'a ouverte et ce qu'il y a dedans. Certains osent entrer, et ils en ressortent avec beaucoup de chance. Un petit garçon suit cette affaire avec attention et il remarque qu'au bout d'un moment ces personnes se transforment en cochon. Que se passe-t-il ?

 

BIBLIOGRAPHIE :

C'est le seul titre traduit en français pour le moment.

 

MON AVIS :

Roman très intéressant qui donne une leçon aux personnes trop avides. Je ne suis pas sûre par contre que ce soit réellement un roman pour la jeunesse, les enfants verront-ils la philosophie du thème du livre ?

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je n'ai pas de recette de cuisine à donner en parallèle avec le livre    car je ne connais absolument rien à la cuisine coréenne. Il va falloir d'ailleurs que je me renseigne. Si quelqu'un peut me proposer un ouvrage intéressant dans ce domaine, je suis preneuse.

 

 

Martine M.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans La Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens