Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 14:08
La Trinité Bantoue

Max LOBE

 

 

 

Roman Suisse

 

L'AUTEUR :

Il est né en 1986 à Douala au Cameroun. Il arrive en Suisse à 18 ans. Il suit des études de Communication et Journalisme à Lugano et continue à l'Institut des Hautes Etudes en Administration Publique à Lausanne pour un Master. Maintenant, il vit à Genève. Il reçoit le Prix de la Sorge (prix littéraire de l'Université de Lausanne) pour sa nouvelle « le baccalauréat ». Il tient un blog, « les cahiers bantous » où il publie souvent des nouvelles.

 

 

LE LIVRE : La Trinité Bantoue

 

(200 pages - 2014) Editions Zoé

Sélection Suisse Romande pour le prix Lettres Frontière 2015

Mwana vit en Suisse à Genève. Il vient du Bantouland. Il est homosexuel et vit avec Ruedi qui ne fait rien. Mwana a un master mais ne trouve pas de travail. Ils ont souvent faim, manquent d'argent.

Mwana est très courageux et se bat pour changer de vie et améliorer sa condition. Il pleure beaucoup et souvent. Sa sœur est aussi installée à Genève et est bien intégrée.

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

39 Rue de Berne

 

 

MON AVIS :

C'est original, bien écrit, avec un langage coloré, distrayant et amusant. J'ai beaucoup rit en lisant le roman malgré un sujet difficile (chômage, cancer de sa mère, intégration, etc...). Le héros est attachant, c'est un philosophe à sa manière.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je n'ai pas de recette à donner en lien avec le livre.

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans LETTRES FRONTIERE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens