Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 07:45
Genève la Noire 1 - Les eaux-vives en trompe-l'oeil
Genève la Noire 1 - Les eaux-vives en trompe-l'oeil
Genève la Noire 1 - Les eaux-vives en trompe-l'oeil

Corinne JAQUET

 

 

 

Roman policier suisse

 

L'AUTEURE :

 

Elle est née à Genève en 1959. Elle est titulaire d'une licence de Sciences Politiques, mention études internationales. Elle a travaillé pour la presse suisse en se consacrant aux faits divers et aux chroniques judiciaires. Elle a créé en 1996 un journal qui paraît 6 fois par an le journal de Veyrier, distribué gratuitement aux habitants de la commune. Elle a aussi tenu pendants plusieurs mois une chronique littéraire à la télévision locale Léman bleu. Elle anime régulièrement des ateliers d'écriture dans les écoles du Canton de Genève. Dans des écoles privées, les ateliers longue durée ont donné l'écriture de romans policiers ados dont le héros est Monsieur Chose.

 

 

 

LES LIVRES : Genève la Noire 1

(457 pages - 2007) Editions Luce Wilquin

 

3 romans dans le livre : le commissaire Norbert Simon est le héros récurrent souvent en relation avec une journaliste Alix Beauchamps. La ville de Genève est le personnage central des intrigues.

Le Pendu de la Treille : un élu est retrouvé pendu, enquête dans le monde de la politique.

 

Café-crime à Champel : mort d'un handicapé, enquête dans un milieu aisé de Genève.

 

Fric en vrac à Carouge : enquête au milieu des artistes, un graphiste célèbre est enlevé.

 

Les eaux-vives en trompe-l'oeil : (253 pages - 2002) Editions Luce Vilquin

Enquête aussi au milieu des artistes et architectes. En toile de fond, toujours la ville de Genève véritable personnage des intrigues.

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE : entre autres

Romans ados :

Monsieur Chose et la Marmite de l'Escalade

Monsieur Chose et la flamme olympique, une enquête face au Léman

Monsieur Chose contre Big-Ben, une enquête au pays de Sherlock Holmes

L'étrange Varappe

 

Romans policiers :

Aussi noire que d'encre

Zoom sur Plainpalais

L'ombre de l'aigle

Bain fatal aux Pâquis (une enquête de Norbert Simon)

Les degrés-de-poule (une enquête de Norbert Simon)

 

 

MON AVIS :

J'ai beaucoup aimé les personnages, la découverte de la ville de Genève et de ses environs. Etant donné que j'habite au bord du Lac Léman et que je connais un peu Genève, j'étais doublement intéressée. Les intriques sont plaisantes et on ne s'ennuie pas. Distrayant.

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je vais proposer une recette avec du fromage, même si le chèvre n'est pas forcément une spécialité suisse, mais le gruyère oui.

Moelleux au chèvre et au miel

Dans une casserole, faire chauffer 20 cl de lait avec 30 g de beurre en morceaux. Ajouter 100 g de bûche de chèvre cendré coupé en dés ainsi que 30 g de gruyère râpé. Mélanger rapidement pour bien faire fondre.

Dans un saladier battre 3 œufs entiers et ajouter 60g de farine tamisée. Mettre le contenu de la casserole dans le saladier, et mélanger parfaitement. Sel et poivre.

Mettre la préparation dans les moules à muffins et déposer au centre de chacun une cuillère à café de miel.

Faire cuire à four 210° (thermostat 7) pendant 15 minutes environ. Vérifier la cuisson avec la pointe d'un couteau, elle doit ressortir sèche.

Laisser tiédir les moelleux avant de les déguster. Le soir avec une bonne salade du jardin, c'est divin.

 

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

Genève la Noire 1 - Les eaux-vives en trompe-l'oeil
Genève la Noire 1 - Les eaux-vives en trompe-l'oeil
Genève la Noire 1 - Les eaux-vives en trompe-l'oeil

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans ROMANS POLICIERS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens