Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 10:10
Les Rustiques, nouvelles villageoises
Les Rustiques, nouvelles villageoises

Louis PERGAUD

 

Nouvelles

 

L'AUTEUR :

 

Il est né le 22 janvier 1882 à Belmont dans le Doubs et décédé le 8 avril 1915 sur le front de la première guerre mondiale, son corps n'a jamais été retrouvé. Il était instituteur et romancier. Son premier recueil de poésie paraît en 1904. Son poste d'instituteur dans un village du Doubs se passe mal : il a la réputation d'être socialiste et anticlérical (il refuse d'aller à la messe) ; il finit par partir à Paris rejoindre sa maîtresse en abandonnant sa femme. Il devient clerc avant d'obtenir un nouveau poste d'instituteur à l'école communale d'Arcueil puis à Maisons-Alfort. Le reste de son temps, il le consacre à l'écriture. Il reçoit le Prix Goncourt en 1910 pour les nouvelles animalières de Goupil et Margot.

 

 

LE LIVRE : Les rustiques, nouvelles villageoises

(171 pages – 2011) Editions de Paris Max Chaleil 3ème sélection du comité de lecture : Nouvelles d'ici et d'ailleurs

 

Aventures rurales en Franche-Comté : les enfants, les femmes, les chasseurs avant la première guerre mondiale. Louis Pergaud puise dans ses propres souvenirs d'enfance.

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

La guerre des boutons, roman de ma douzième année

De Goupil à Margot

Carnet de guerre, Suivi de Un tombeau pour Louis Pergaud avec Jean-Pierre FERRINI et Françoise MAURY

Lettres à Delphine – correspondance 1907-1915

Le roman de Miraut, chien de chasse

La vie des bêtes

 

MON AVIS :

J'ai beaucoup aimé l'écriture et le langage un peu suranné dégageant un charme certain. Je me suis régalée du début à la fin : enfin un livre apportant de la joie et du bonheur.

 

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Il est beaucoup question de chasse dans le livre, je vais proposer une recette de tourte à la viande qui pourrait aussi convenir pour de la viande de gibier.

Poser une pâte feuilletée dans un moule un peu haut.

Mélanger 300 g de bœuf haché (cela peut donc être une autre viande), une échalote hachée finement, du persil haché et deux œufs entiers. Ajouter, sel, poivre, noix de muscade râpée.

Préparer 500 g de pommes de terre : les éplucher, laver et couper en tranches très fines (au robot c'est mieux) et les sécher dans un torchon propre.

Remplir le moule en alternant les tranches de pommes de terre et la viande en commençant et en terminant par la viande.

Recouvrir d'une autre pâte feuilletée en soudant bien les bords.Badigeonner de jaune d'oeuf au pinceau.

Faire cuire à 210° (thermostat 7) pendant 40 minutes environ en surveillant bien la cuisson.

J'ai servi la tourte tiède avec une bonne salade du jardin, un régal !

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Rustiques, nouvelles villageoises
Les Rustiques, nouvelles villageoises
Les Rustiques, nouvelles villageoises
Les Rustiques, nouvelles villageoises

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens