Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 09:18
L'ange hurleur
L'ange hurleur

Anne RICHTER

 

 

 

Nouvelles

 

L'AUTEURE :

 

Elle est née à Bruxelles le 25 juin 1939. Elle est nouvelliste, essayiste et anthologiste. (Anthologie : recueil de morceaux choisis en prose ou en vers). Elle est la fille du poète Roger Bodart et de la romancière Marie-Thérèse Bodart. Elle est licenciée en philosophie et lettres de l'Université libre de Bruxelles et a enseigné la littérature française. Elle a reçu en 1988 le Prix Félix Denayer de l'Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique pour l'ensemble de son œuvre. Elle est Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres depuis 2003. Elle a écrit son premier recueil à l'âge de 15 ans. Elle a été Présidente des Midis de la poésie pendant de nombreuses années.

 

 

 

LE LIVRE : L'ange hurleur

(121 pages – 2008) Editions l'âge d'homme 3ème sélection du comité de lecture : Nouvelles d'ici et d'ailleurs

 

9 nouvelles qui parlent des angoisses de la conscience pour trouver un équilibre dans la vie.

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE : entre autres

Romans et nouvelles :

La promenade du Grand Canal

La grande pitié de la famille Zintram

Le chat Lucian et autres nouvelles inquiètes

 

Essais et biographies :

Etranges et familiers : 38 portraits d'écrivains de Simenon à Eric-Emmanuel Schmitt

Le fantastique féminin, un art sauvage

Simenon sous le masque

 

 

MON AVIS :

Je suis vraiment désolée de ne pas avoir du tout aimé ce recueil. J'ai trouvé l'écriture très ennuyeuse, pardon à l'auteure. Peut-être n'étais-je pas dans des conditions adéquates pour lire le livre ?

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Aucune recette ne m'est venue à l'esprit.

 

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens