Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 15:53
22ème sélection du prix Lettres Frontière : sélection Rhône-Alpes

Comment j'ai mangé mon estomac de Jacques A. BERTRAND (Julliard)

 

« Je n'avais jamais pu tout à fait me résoudre à considérer que mon corps m'appartenait en mains propres, si j'ose dire. L'estomac, surtout, que j'avais tendance à sous-estimer. J'étais contrarié d'avoir à le transporter toujours avec moi. Je redoutais qu'il finisse par prendre trop de place dans ma vie. J'avais été alarmé le jour où un radiologue avec qui j'avais rendez-vous avait demandé à sa secrétaire : « l'estomac est arrivé ? ».

22ème sélection du prix Lettres Frontière : sélection Rhône-Alpes

L'affaire des vivants de Christian CHAVASSIEUX (Phébus)

 


Né dans une ferme pauvre des environs de Lyon, Charlemagne va connaître le destin exceptionnel d'un enfant de la République littéralement brûlé par l'ambition. Puissant, dur au mal et sans grande considération pour les obstacles, cette force de la nature fera des sillons maigres de la terre de France le socle d'une industrie naissante. Se savoir obéi dès le plus jeune âge et porter cet étrange patronyme détermine-t-il la place d'un homme dans le monde ? Mais que reste-t-il d'un empire, une fois le tyran tombé ? 

 

 

 

22ème sélection du prix Lettres Frontière : sélection Rhône-Alpes

Le mal que l'on se fait de Christophe FOURVEL (La fosse aux ours)

 

 

Un homme séjourne 6 mois à l'étranger : 3 mois dans une ville d'Amérique latine et 3 mois dans une ville musulmane. Le lecteur ne sait rien des raisons qui ont motivé cet exil. Il découvre, au fil des pages, l'attente et la tristesse et la solitude de l'homme. Longtemps, celui-ci semble ne rien entreprendre. Alors pourquoi ces 2 villes ? Dans quel but ? 

 

22ème sélection du prix Lettres Frontière : sélection Rhône-Alpes

Le collier rouge de Jean Christophe RUFIN (Gallimard)

 

 

 

Dans une petite ville du Berry, écrasée par la chaleur de l'été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond d'une caserne déserte. Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit. Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère. Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes. Trois personnages et au milieu d'eux un chien, qui détient la clef de l'énigme.  

22ème sélection du prix Lettres Frontière : sélection Rhône-Alpes

Tristesse de la terre de Eric VUILLARD (Actes Sud)

 

 

 

On pense que le reality show est l'ultime avatar du spectacle de masse. Qu'on se détrompe, il en est l'origine. Son créateur fut Buffalo Bill, le metteur en scène du fameux Wild West Show.   

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans LETTRES FRONTIERE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens