Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 08:00
En finir avec Eddy Bellegueule
En finir avec Eddy Bellegueule

En finir avec Eddy Bellegueule

 

Roman

 

L'AUTEUR :

Il est né le 30 octobre 1992. Il est né avec le nom d'Eddy Bellegueule, nom qu'il a eu l'autorisation de changer en 2013 pour devenir Edouard LOUIS. Il étudie l'histoire à l'Université de Picardie. Puis il devient étudiant en sociologie et actuellement il fait une thèse de doctorat au Centre Universitaire de Recherches sur l'Action Publique et le Politique. Le sujet : les trajectoires des transfuges de classe.

Son livre qui est un premier roman est largement autobiographique et à travers son livre il lutte contre l'homophobie et en faveur de l'égalité des droits.

 

LE LIVRE : En finir avec Eddy Bellegueule

( 2014) Seuil, collection Cadre Rouge 1er roman de l'auteur

Il a reçu le prix Pierre Guénin en 2014.

 

Description des malheurs d'un enfant qui découvre son homosexualité dans un quartier ouvrier de Picardie. Quel sera son avenir ?

 

BIBLIOGRAPHIE :

Aucun autre écrit depuis ce roman.

MON AVIS :

C'est une histoire touchante, bien écrite et surtout courageuse. C'est un roman à découvrir ne serait-ce que pour le sujet qui est tellement actuel. Très intéressant. Je n'ai pas pu rester indifférente aux difficultés de ce garçon.

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Je n'ai pas pensé à la cuisine en lisant le roman, c'est trop émouvant et parfois difficile à admettre.

 

 

Martine M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans COMITE DE LECTURE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens