Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 08:00
Intrigue à Giverny - Intrigue à l'anglaise
Intrigue à Giverny - Intrigue à l'anglaise
Intrigue à Giverny - Intrigue à l'anglaise

Adrien GOETZ

 

Roman policier

 

L'AUTEUR :

Il est né à Caen en 1966. Il est agrégé d'histoire et a soutenu une thèse de doctorat en histoire de l'art sur la période romantique. Il est chercheur et enseignant en histoire de l'art et écrit des romans, des essais et des documents sur ce domaine. Il enseigne à l'Université de Paris-Sorbonne et il a aussi travaillé et vécu aux Etats-Unis où il était enseignant assistant à l'Université de Yale et en Italie à la Scuola Normale Superiore de Pise. Il est aussi bénévole au sein de l'ONG « Patrimoine sans frontières » dont il est le vice-président depuis 2006. Cette association défend le « patrimoine oublié » dans des pays comme le Liban, le Cameroun, l'Albanaie ou le Kosovo.

 

LES LIVRES : Intrigue à Giverny

(294 pages – 2014) éditions Grasset.

 

Pénélope est le personnage récurrent des romans de l'auteur. Elle est conservatrice et à ses heures perdues détective. Wandrille est son compagnon et ils décident d'organiser leur mariage. Il est journaliste et propriétaire de la revue Jardins Jardins. Son père est ministre. Tout tourne autour du peintre impressionniste Claude Monet : on découvre qu'il était aussi espion à la solde de Clémenceau. Quel rapport y-a-t-il entre Monet, ses lettres, l'assassinat de nos jours d'une femme spécialiste de Monet et sœur Marie-Jo disparue. Et qu'en est-il de la Principauté de Monaco ?

 

Intrigue à l'anglaise  (330 pages - 2007) éditions Grasset

Au centre de l'enquête (première de la série) on trouve la tapisserie de Bayeux. Toujours écrit avec humour et on apprend aussi beaucoup de choses sur cette tapisserie.

 

BIBLIOGRAPHIE : entre autres

Romans avec Pénélope et Wandrille :

Intrigue à l'anglaise

Intrigue à Venise

Intrigue à Versailles

 

Autres romans :

La dormeuse de Naples

Le coiffeur de Chateaubriand

Une petite légende dorée

Webcam

A bas la nuit

Essai :

Comment regarder Renoir

Documents :

Collages d'Ingres

Au Louvre, les arts face à face

Le style Marie-Antoinette

MON AVIS :

J'ai bien aimé le roman, mais c'est normal étant donné que j'adore tout ce qui touche à l'art et en particulier aux Impressionnistes. Et c'est vrai que pour bien comprendre le livre, si on a quelques connaissances sur Claude Monet et ses toiles c'est mieux. Les héros sont drôles et attachants. Je mets un lien avec le livre de Bussi : Nymphéas Noirs qui se déroulait dans les jardins de Giverny. Il y a aussi des photos des Nymphéas de Monet.

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

On a envie quand on est à Giverny, de boire le thé dehors au soleil avec des petits gâteaux.

Madeleines à l'ancienne au miel

Mélanger 170 g de sucre en poudre avec un sachet de sucre vanillé, une cuillère à café de miel et 3 œufs entiers. Ajouter 210 g de farine tamisée et un sachet de levure chimique. Laisser reposer dans un endroit frais couvert d'un torchon pendant une heure.

Au bout de cette heure, faire fondre 170 g de beurre et l'ajouter à la pâte. Bien mélanger et faire cuire dans des moules à madeleines pendant 12 minutes environ à thermostat 7 (200°). Elles doivent être croquantes à l'extérieur et moelleuse à l'intérieur.

Avec un bon thé noir à l'orange, c'est un moment parfait.

 

Martine M.

 

 

 

 

 

Intrigue à Giverny - Intrigue à l'anglaise
Intrigue à Giverny - Intrigue à l'anglaise
Intrigue à Giverny - Intrigue à l'anglaise
Intrigue à Giverny - Intrigue à l'anglaise
Intrigue à Giverny - Intrigue à l'anglaise
Intrigue à Giverny - Intrigue à l'anglaise
Intrigue à Giverny - Intrigue à l'anglaise

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens