Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 09:15
Le Transparent
Le Transparent

 

Françoise MATTHEY

 

Prose et poésie

 

L'AUTEURE :

Elle est née le 16 juin 1949 à Strasbourg. Elle a d'abord été éducatrice spécialisée avant de devenir bibliothécaire et enfin médiathécaire à l' Office Fédéral du Sport de Macolin (Canton de Berne en Suisse). Elle est maintenant écrivaine et poète vaudoise. Elle a reçu plusieurs prix pour ses recueils de poésie tel que le Prix Schiller pour son premier recueil dédié à la mémoire d'une amie tragiquement disparue.

 

 

 

 

LE LIVRE : Le Transparent (93 pages - 2013) Editions de L'aire à Vevey en Suisse

Sélection Suisse-Romande du prix Lettres Frontière 2014

 

15ème siècle : la vie en prose et en poèmes de Nicolas de Flue Saint Patron de la Suisse. Comment il a entendu l'appel de Dieu, comment il est devenu ermite et un sage très écouté par ses concitoyens et les grands du monde de son époque. Textes en prose sur sa vie et à la fin de chaque texte, des poèmes écrits en « je ».

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

Ceux qu'on peut à priori trouver en France :

Recueils de poésie :

Le vivant jusqu'à la pierre

L'or dans la poussière des seuils

Mons vite avec mes mains qu'avec le ciel

 

 

 

 

MON AVIS :

Le livre m'a permis de connaître un personnage historique suisse, j'ai aimé l'écriture et les textes concernant Nicolas de Flue mais je n'ai pas aimé les poèmes intercalés entre les textes.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

 

Aucune recette de cuisine à proposer avec le livre.

 

 

 

Martine M.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens