Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 17:14
Sibylle une enfant de Silésie
Sibylle une enfant de Silésie

Bettina STEPCZINSKI

 

Roman Suisse

 

L'AUTEURE :

Elle est née en 1974. Elle a fait des études de Lettres et a travaillé dans le marketing. Elle a 3 enfants et vit à Carouge dans la banlieue de Genève. Sa famille maternelle a subi le sort des personnages du roman. On pourrait dire que c'est un roman auto-biographique.

 

 

 

 

LE LIVRE : Sibylle une enfant de Silésie (147 pages – 2013) Editions d'Autre Part

Sélection Suisse Romande 2014 du prix de Lettres Frontière

1er roman de l'auteure.

Haute-Silésie : cette région faisait partie de l'empire Austro-Hongrois a été cédée à la Pologne lors des accords de Potsdam le 2 août 1945. Les allemands qui y vivaient doivent s'exiler et beaucoup sont déportés en Sibérie. Ils sont déportés et exilés dans leur propre nation. Ils vont être déportés dans des wagons à bestiaux exactement comme les déportés des camps de concentration nazis. Ces personnes ont été appelées les « Sprachlosen » (ceux qui se taisent) car ils n'ont jamais vraiment parlé de ce qu'ils avaient vécu. Ils vont vivre dans une misère affective, morale, physique et surtout financière, crevant de faim. Il vont subir la xénophobie des habitants où ils sont envoyés et pour qui ils vont travailler : ce sont des vaincus et ils doivent assumer ce statut.

C'est l'enfance et la jeunesse de la tante Sibylle qui a 8 ans à la déportation. Le silence de sa mère Charlotte qui accouche d'une petite fille pendant l'exil pèse sur tout le récit : elle ne veut rien dire, rien expliquer à ses enfants (Sibylle, Tobias et Matthias). Elle laisse la honte l'envahir. Les enfants sont livrés à eux-mêmes tout en travaillant. Ils ont souvent faim. Sibylle va développer une grande tendresse à l'égard de ses deux frères et Matthias sera son confident. Elle n'aura de cesse de connaître la vérité, de demander des explications pour comprendre pourquoi leur vie a changé si brutalement. Quand son père reviendra, il décevra tous leurs espoirs et il leur faudra beaucoup de courage pour continuer, ce courage que n'ont pas forcément les adultes.

En parallèle, dans des chapitres en italique, la vie de Sibylle adulte qui donne des explications.

 

BIBLIOGRAPHIE :

C'est un premier roman donc pas d'autre livre encore écrit ou traduit.

 

 

 

MON AVIS :

A la lecture du résumé je ne pensais pas du tout que j'aimerai le livre. Et pourtant j'ai été emportée par l'écriture et l'histoire. Il faut vraiment découvrir ce petit roman dont le sujet est certes difficile mais si bien décrit.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

Le sujet est trop sérieux pour que j'ai pensé une seule fois à la cuisine.

 

 

 

 

 

 

 

Martine M.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdemartinemoratal - dans LETTRES FRONTIERE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Liens