Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 08:59
L'échange des Princesses
L'échange des Princesses

Chantal THOMAS

 

Roman historique

 

L'AUTEURE :

Elle est née en 1945 à Lyon. Elle est historienne spécialiste du 18ème siècle. Elle a enseigné dans plusieurs universités de France et aux Etats-Unis (Yale et Princeton). Elle est directrice de recherche au CNRS et Présidente d'honneur du prix Marguerite Duras ainsi que Officier de l'Ordre des Arts et des Lettres.

 

 

 

LE LIVRE : L'échange des princesses (334 pages – 2013) Seuil collection Fiction et Cie

Sélection Rhône-Alpes du prix Lettres Frontière 2014

 

1721 : Philippe d'Orléans est régent de France en attendant que Louis XV ait l'âge de régner. Il a une idée de génie. Il propose à Philippe V d'Espagne de marier Louis XV ( 11 ans) à Anna Maria Victoria de Bourbon (4 ans) la jeune infante. Puis il propose aussi de marier sa fille Mademoiselle de Montpensier (Louise Elizabeth d'Orléans) (12 ans) au Prince des Asturies (Louis 1er) héritier du trône d'Espagne. Cela consoliderait la fin du conflit entre la France et l'Espagne. L'échange des princesses aura lieu dans un endroit bien défini et une nouvelle vie attendra les deux petites-filles. Ce fait historique est réel et le destin des deux princesses en marche. Mais entre l'idée de génie du Régent, les aspirations et caractères des princesses, la raison d'état et les imprévus, que se passera-t-il ? L'histoire tient vraiment à peu de choses !

 

BIBLIOGRAPHIE :

Essais :

Comment supporter sa liberté

Un air de liberté : variations sur l'esprit du 18ème siècle

Souffrir

Des femmes et de leur éducation

Romans :

Le testament d'Olympe

Les adieux à la Reine (Prix Fémina)

La vie réelle des petites filles

Cafés de la mémoire

Chemins de sable

Biographies :

Madame de Staël et la conversation

Thomas Beurhard, le briseur de silence

Casanova, un voyage libertin

Etude :

La reine scélérate (Marie-Antoinette dans les pamphlets)

Théâtre :

Le palais de la Reine

 

 

 

 

MON AVIS :

J'aime beaucoup les romans historiques et je ne connaissais pas du tout cet aspect de l'histoire de France, l'échange et la vie de ces deux princesses. C'est bien écrit et vivant. Mais je me suis un peu ennuyée à partir du milieu du livre.

 

 

LES PLAISIRS DE LA TABLE :

La princesse française passe son temps à s'empiffrer de sucreries. Voilà une recette de petits gâteaux délicieux pour le goûter.

Muffins aux deux chocolats et à l'abricot

Battre 100 g de beurre mou en crème avec un robot, ajouter 100 g de sucre en poudre et 4 jaunes d'oeufs. Continuer de battre avec le robot jusqu'à obtenir une mousse. Faire fondre 100 g de chocolat noir pâtissier et l'ajouter à la pâte. Hacher pas trop finement 100 g de chocolat blanc et le mélanger également. Battre les 4 blancs d'oeufs en neige avec une pincée de sel pour qu'ils montent bien et leur ajouter 40 g de sucre en poudre. Les incorporer doucement à la préparation. Ajouter également 80 g de farine tamisée. Verser dans des moules à muffins et faire cuire à four thermostat 7 (180°) pendant environ 20 minutes. Démouler les gâteaux et les laisser refroidir sur une grille.

Verser de la confiture d'abricots dans un saladier et la remuer pour qu'elle devienne lisse et l'étaler sur les muffins. Il faut être généreux.

Faire fondre une plaque de chocolat à pâtissier (200 g) dans une casserole avec un peu de lait et un peu de beurre et ajouter à la fin du sucre glace. Napper les muffins avec ce glaçage. Laisser refroidir ou mettre au réfrigérateur une petite heure. Avant de servir décorer comme on veut.

Ce sont des petits gâteaux très moelleux et délicieux pour les amateurs de chocolat.

 

 

 

 

 

 

 

Martine M. 

L'échange des Princesses
L'échange des Princesses
L'échange des Princesses
L'échange des Princesses
L'échange des Princesses
L'échange des Princesses

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Lire avec gourmandise
  • : Le plaisir de lire égale le plaisir de manger ! Les cinq sens sont touchés. La vue : la couverture, le résumé, le titre attirent l'oeil. Le toucher : on prend le livre en main, on l'effleure L'odorat : le papier a une odeur, on y est sensible ou pas ! L'ouïe : en tournant une page, entendre le léger frémissement de la feuille. Le goût : j'ai toujours dit qu'un livre, c'était comme la pâtisserie. On lit quelques pages, on le goûte ; parfois on aime, parfois on déteste.
  • Contact

Profil

  • leslecturesdemartinemoratal
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.
  • passionnée de lecture et de cuisine. J'aime faire partager mes avis.

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens